Interview Freya Deaux

Aujourd’hui, nous vous faisons découvrir une jeune Streameuse : Freya Deaux !

Vous pouvez la retrouver sur sa chaine Twitch et son Twitter.

Je vous laisse découvrir ses réponses à nos questions !

Interview Freya Deaux

Peux-tu te présenter à nos lecteurs pour savoir qui tu es dans la vie de tous les jours ?

Mon exercice favoris ! Je suis une passionnée de jeux vidéos de 27 ans qui habite en Bretagne et j’adore enfiler mon ciré jaune et des bottes en caoutchouc pour aller chanter des chansons traditionnelles bretonnes sous la pluie, en compagnie de mes amis druides tout en mangeant des kouign amann jusqu’à plus faim. Plus sérieusement, il n’y a pas grand chose à dire me concernant, je suis entourée de 3 chats mignons et affreux à la fois ainsi que d’un barbu apprivoisé. J’adore la photo, manger des Okonomiyaki (autant vous dire que là où j’habite, c’est pas du tout un plat qu’on trouve en restaurant donc je suis profondément triste) et l’humour douteux que je pratique régulièrement.

D’où vient ton pseudo ? A-t-il une histoire ?

Freya vient à l’origine d’un pseudo que j’utilisais pendant l’adolescence, inspiré d’un personne du manga Chobits. Ce nom tire également son inspiration de la déesse de la mythologie nordique « Freyja ». Deaux, c’est un peu plus récent comme inspiration puisque ça vient de la série iZombie. L’un des personnages (Blaine) utilise de faux papiers d’identité, et sur sa carte, on peut lire « Jean Deaux » à la place du traditionnel John Doe. La contraction Freya Deaux vient simplement du fait que Freya est un pseudo ultra courant et que lors de la création de compte sur presque tous les jeux, ce pseudo est déjà prit donc un jour j’ai décidé de mettre « FreyaDeaux » et depuis, c’est resté.

Dans quelle circonstance as-tu commencé à jouer aux jeux vidéo ?

J’ai deux grands frères qui jouent aux jeux vidéos depuis aussi loin que je m’en souvienne, et ils me laissaient jouer avec eux de temps en temps, et je n’ai presque jamais arrêté d’y jouer.

À quels styles de jeux joues-tu ?

J’aime beaucoup les jeux de type bac à sable, gestion, stratégie, RPG, survie, j’ai aussi passé plusieurs années sur des MMO. Depuis quelques temps, j’essaie de sortir de ma zone de confort avec les jeux et je me tourne vers des genres qui, au premier abord, ne me tenteraient pas comme les FPS par exemple. J’ai eu ce déclic quand mon compagnon m’a dit d’essayer Borderlands 2 avec lui, alors que je n’avais jamais touché un FPS avant ça, je me suis rendu compte à ce moment là que j’avais des a-prioris infondés sur certains types de jeux.

Interview Freya Deaux

Quels sont tes jeux cultes ?

Je ne sais pas si je le considère vraiment comme un jeu culte, mais je garderai toujours un très bon souvenir du jeu « Black&White 2 ». Il y a également « Zelda a Link to the Past » pour lequel j’ai une affection toute particulière. Casser les poteries des gens et couper l’herbe à coups d’épée pour y trouver des rubis c’est mon dada.

D’après toi, quels sont les éléments nécessaires pour faire un bon jeu ?

C’est très difficile comme question ! Je dirais que la créativité et l’originalité me semblent être une bonne base, puis un bon suivi de la part des développeurs afin de corriger les bugs etc. Un jeu magnifique avec un gameplay original, mais truffé de bugs qui rendent le tout injouable, pour moi c’est rédhibitoire.

Sur quelle plateforme peut-on te retrouver ?

On peut me retrouver en stream sur ma chaine Twitch , je passe régulièrement sur Twitter et je traîne également très (trop) souvent sur Discord pour papoter.

Interview Freya Deaux

Quels sont ton meilleur et ton pire souvenir de Gameuse ?

Le négatif : Le pire fait marquant que j’ai eu avec les jeux vidéos c’est aussi une mauvaise expérience de stream : le streamstalk. Quand je jouais pas mal à Conan Exiles, j’ai été à plusieurs fois dérangée sur serveur officiel par des petits malins qui venaient bloquer mes constructions et évidemment, comme c’était en PvE, impossible à l’époque de détruire les constructions qui me gênaient. Le positif : Commencer à faire du Role Play sur FailyV m’a permis de passer outre mon coté ultra réservée et grâce à ça, j’ai pu faire la connaissance de personnes exceptionnelles. J’ai passé et je passe des moments géniaux depuis et ça, très clairement ça restera un très très bon souvenir.

Dans quelle circonstance as-tu commencé le streaming ?

Je regardais pas mal de vidéos de « Joueur du Grenier » et j’avais pas mal accroché à la série « Aventures » qu’on trouve sur le bazar. J’y ai découvert « Krayn » et par extension le streaming que je pensais à l’époque réservé aux jeux compétitifs. En le regardant, j’ai découvert qu’il y avait bien plus à voir sur Twitch que du LoL ou CS, qu’on pouvait partager sa passion avec des gens, avoir un véritable échange et ça m’a donné envie d’essayer. Depuis je ne m’en passe plus !

Arrives-tu à vivre de ta passion ?

Pour le moment c’est assez difficile à dire, sur du court terme c’est possible, mais c’est encore trop tôt pour savoir si, sur du moyen et long terme, j’y arriverais.

Parlez-nous un peu de toi ? Tes envies ? Tes aspirations ? Tes projets ?

Mais parler de moi, je ne fais que ça depuis tout à l’heure ! Plus sérieusement, mes envies à l’heure actuelle ce serait de faire des salons afin de rencontrer toutes ces personnes qui me soutiennent, j’aimerais les voir en vrai, les remercier pour tout ce qu’ils m’apportent et qu’on passe un moment à papoter ensemble. Bon, j’aurais aussi mes moments fan-girl à aller voir ceux que j’admire, mais chut. J’aimerais aussi voyager, visiter d’autres pays et découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux paysages.

J’aspire vraiment à m’ouvrir, sortir un peu de ma zone de confort pour découvrir et apprendre de nouvelles choses. Pour ce qui est des projets par contre, je dirais juste « Wait&See ».

Interview Freya Deaux

Quel est ton meilleur souvenir et pire souvenir de streameuse ?

Ma réponse aux souvenirs de gameuse englobe également les souvenirs de streameuse.

Un dernier mot ?

Hé, merci d’avoir prit le temps de lire mes bêtises ! N’hésitez pas à venir papoter si vous en avez envie, il parait que j’aime bien ça.

Pour conclure…

Nous souhaitons remercier Freya Deaux d’avoir pris du temps pour répondre à notre interview !

Dans le même genre

Laisser un commentaire