Humanity

"HUMANITY" affiche

Officiellement annoncé pour 2020 sur PS4, cette création signée ENHANCE GAMES et tha ltd. ne verra finalement le jour que le 16 mai 2023 avec comme petit plus, une version PS5. En VR ou sur écran, l’humanité aura besoin d’être guidée sur PC, PlayStation 4 et PlayStation 5.

Ce test a été réalisé sur une version PS5.

Le meilleur ami de l’homme

L’humain a besoin d’être guidé aveuglément et c’est au plus fidèle des compagnons qu’incombera cette tâche. Qui dit studio japonais, dit inspiration japonaise et si la bande-annonce de HUMANITY en était emplie, le personnage principal n’a pas à en rougir. C’est ainsi que jaillit un Shiba Inu, se réveillant avec une voix dans la tête sans le moindre souvenir de son passé. 

Une voix ou plutôt des voix qui l’accompagneront au travers de sept séquences divisées en niveaux aux mécanismes diverses et variées, progressant en difficulté tout en prenant soin de toujours mettre entre les mains du joueur un petit tutoriel à chaque nouveauté. Loin d’être une bête suite d’énigmes, HUMANITY propose un scénario où l’humanité, toujours guidée par une boule de poil, devra affronter jusqu’à trois boss pour s’émanciper.

Les énigmes restant tout de même le point central du jeu, le Shiba Inu devra se creuser les méninges pour venir à bout de tous les tests que les voix lui imposeront. Loin d’être simple, le jeu a cependant tout prévu, et une solution vidéo aidera les plus démunis à retrouver leur chemin. 

Le but du jeu est de guider les "humains".
Une "solution" vous est proposée si vous êtes coincés.

Vers la lumière

Mais comment guider toute l’humanité avec un chien ? Tout simplement en aboyant. Une sélection de commandes permet de choisir la direction ou l’action à effectuer pour les humains. Tourner, sauter, tirer ou encore flotter, nombre de combinaisons peuvent être associées pour guider le peuple vers la liberté. Quelque peu déstabilisantes cependant, le passage d’une commande à l’autre peut s’avérer compliqué au départ ou lorsque trois commandes ou plus peuvent être utilisées. Toutes les capacités ne pourront pas être employées dans un niveau, quand bien même elles auraient été débloquées. HUMANITY nous limite aux commandes nécessaires pour terminer l’épreuve.

Pour placer ces commandes, le terrain est divisé en cases et Shiba devra se déplacer pour les poser sur les cases voulues. Loin de saccader le jeu avec cette division, le mouvement des humains reste fluide et semble interagir instinctivement selon la foule, les commandes et les obstacles. Ainsi, une trop importante densité humaine au même endroit où une commande ajoutée à la dernière minute créera des fuites et certaines personnes perdront le fil pour divaguer, donnant une réelle impression de flux cohérents et continus. 

Des commandes simples et variées dans "HUMANITY".
Un rendu "VR" vertigineux.

L’œil de la Providence

Manipulant l’humanité tel un marionnettiste, le joueur prend le dessus pour observer l’ensemble de l’épreuve. Du point de départ à l’échappatoire, il doit avoir l’œil partout pour réaliser un schéma mental des différentes possibilités que peut offrir l’interaction entre l’environnement et les commandes. Pour atteindre cet état d’omniscience, la caméra lui permettra de se déplacer dans presque toutes les directions. S’éloigner pour avoir une vue d’ensemble ou se rapprocher afin de se faire une idée plus précise, combiné à la rotation à 360° autour du chien et du déplacement de ce dernier, le joueur peut naviguer librement au-dessus et en dessous des éléments. Cette vue imprenable est décuplée en mode VR, nous immergeant dans un rendu vertigineux associé à un maniement bien plus efficace de la caméra. En plus des manipulations déjà citées, il est possible de se déplacer indépendamment de la position du canidé. 

D’observateur, passons au statut de créateur en allant dans la conception de niveaux. De là, un terrain vierge nous attend pour placer les blocs, les gens et autres objets nous laissant le champ libre pour laisser aller notre imagination. Un peu à la manière des Sims, un panel d’outils et de commandes permettent de créer en trois dimensions notre parcours, et de l’essayer par la suite. Le parcours est bien évidemment enregistrable pour être joué ou modifié par la suite. 

Le jeu propose une expérience en ligne liée à cette conception de niveau. Une fois un niveau vérifié, c’est-à-dire avec un début et une fin atteignable, le joueur peut partager sa création et gagner en expérience. À l’inverse, il est possible de profiter des niveaux conçus par les autres joueurs.

Créez vos niveaux dans "HUMANITY".
Essayez vos "créations".
Partagez vos créations dans le mode en ligne de "HUMANITY".

Une expérience à toute épreuve

On ne peut décemment pas dire que HUMANITY plaira à tout le monde. Amateurs de jeux d’énigmes, foncez. Pour les autres, passez votre chemin. Si par curiosité vous avez lancé le jeu sans trop accrocher à l’aspect réflexion pour diverses raisons, vous pouvez toujours vous rabattre sur les solutions tout en profitant tout de même du jeu avec son ambiance sonore et son visuel particulier qui nous plonge dans un cocon relaxant, propice à l’immersion et légèrement hypnotisant.

Malgré une atmosphère reposante et des épreuves captivantes, la résolution de ces dernières peut s’avérer parfois lourde, de par la nécessité d’attendre que l’humanité fasse son bout de chemin à travers les obstacles. Une simple erreur pourra vous demander de tout recommencer ou vous faire patienter jusqu’au retour des humains au point critique. Mais cette attente sera vite oubliée avec la satisfaction d’avoir réussi le niveau !

Pour conclure…

Si à son annonce en 2019 HUMANITY pouvait paraître vraiment très… étrange, c’est finalement une bonne surprise qui nous attend au travers d’énigmes où complexité et relaxation se mélangeront pour nous offrir une expérience unique en son genre. À déguster sans modération, avec en prime une immersion totale en VR.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Une ambiance visuelle et sonore unique et relaxante

Des énigmes nombreuses et variées

Une caméra bien pensée

Les points négatifs

Le jeu peut s’avérer lent

Vous devriez Lire aussi
Mortal Shell

Dans le même genre

Laisser un commentaire