HTC Vive Cosmos

Dans l’univers gaming, la VR a fait une timide apparition dans la plupart des maisons. Mais plus le temps passe, plus cela commence à s’améliorer. L’HTC Vive Cosmos est le haut de gamme des casques proposés sur le marché. Je vous propose de découvrir notre test après deux mois passés à jouer avec ! 

HTC Vive Cosmos

Découverte du HTC Vive Cosmos

Le casque est livré dans une énorme boîte avec le Logo Vive dessus. Nous voici face à beaucoup de mystères ! Il contient à l’intérieur tout ce qu’il faut pour profiter de suite de l’expérience.

On retrouve à l’intérieur :

  • Casque Cosmos, avec câble de 5m
  • Link Box
  • Adaptateur secteur pour Link Box
  • Câble USB 3.0 A-A (1m)
  • Câble DisplayPort vers MiniDisplayPort (1m)
  • 2x Contrôleurs Cosmos, avec lanières
  • 4x Piles AA
  • Code unique Viveport Infinity
  • Documentation

Il faut noter que votre PC doit avoir une configuration minimum pour faire fonctionner le casque. Mais plus votre ordinateur sera puissant, plus votre experience sera immersive, en effet vous n’aurez aucun problème à faire tourner la totalité des jeux.

La voici : 

  • Processeur : Intel Core i5-4590 ou AMD FX 8350, équivalent ou supérieur.
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 970 ou AMD Radeon R9 290, équivalente ou supérieure.
  • Mémoire : 4 Go de RAM ou plus
  • Sortie vidéo : DisplayPort 1.2 ou plus récent
  • Ports USB : 1 port USB 3.0 ou plus récent
  • Système d’exploitation : Windows 10

Lors de l’installation du casque, aucun souci à se faire, un manuel est présent. Les câbles sont tous numérotés, on ne peut pas se tromper ! L’installation ne prend au total pas plus de 10 minutes voir 20 si votre connection internet n’est pas trop bonne pour télécharger les différents logiciels.

Design du HTC Vive Cosmos

Le casque HTC Vive Cosmos a un design plus que classique pour le genre mais si on regarde d’un peu de plus près, on se rend compte de certaines différences. La toute première est qu’il a une visière. En effet, on peut donc soulever le casque sans avoir à en retirer la totalité. C’est une fonctionnalité qui est pour moi un indispensable. Cela permet d’un seul mouvement de pouvoir nous repérer dans l’espace mais aussi interagir avec les personnes autour. Il est aussi possible de ne pas relever la visière pour voir ce qui se passe autour de nous grâce à un mode de vue RGB, ce qui permet de voir en noir et blanc.

Concernant le souci des lunettes de vue, il n’y en a pas. J’en porte et j’ai fait la totalité de mes sessions avec. Je n’ai ressenti aucune gêne de ce côté là, que ce soit côté vision ou encore une gêne avec le casque. Une fois posé, celui-ci fixe les lunettes à leur place et on les oublie totalement.

Descriptif Technique

Écran double

Résolution 440 x 1700 pixels

Fréquence 90 Hz

Suivi tracking Inside-Out

Audio casque stéréo amovible

Microphones double microphones

Les manettes du HTC Vive Cosmos

Lorsque l’on découvre les manettes du Cosmos, on a l’impression de revenir en arrière. Effectivement, elles sont très volumineuses et j’ai eu un peu de mal à les prendre en main la première fois. Première question que je me suis posée, pourquoi ces manettes sont alimentées avec deux piles AA ? Car avec ce système de batteries, on a une autonomie de 7 heures, ce qui fait que si on joue tous les jours, on doit les changer très rapidement. Heureusement pour moi, je tourne uniquement avec des piles rechargeables. Mais j’aurai bien aimé avoir une batterie avec un socle plutôt que ce système-là. Cependant, je n’ai pas trouvé de bouton permettant de les éteindre pour économiser un peu de batterie.

Concernant leur prise en main, elles sont assez agréables. Pour savoir si vos manettes sont  bien connectées et fonctionnelles, celles-ci s’allument. Il faut faire bien attention à ne pas les cogner entre elles lors de certains jeux. En effet, il m’est arrivé en pleine action de jeux de boxe de ramener trop près mes mains et de cogner ces dernières.

À l’intérieur, on trouve 3 boutons, deux permettant de faire des actions dans le jeu et un autre nous permettant d’interagir dans l’interface de Viveport infinity. Le pouce se posera instinctivement sur le joystick, qui lui aussi vous permet de vous déplacer dans l’univers virtuel des jeux. À l’extérieur de l’anneau lumineux se trouve encore deux autres boutons L1 et L2 ou R1 et R2. Pour finir, reste encore un dernier bouton se trouvant sur le manche mais côté extérieur, permettant encore d’autres actions. Pour résumer, on retrouve sur chaque manette 6 boutons et un Joystick.

Le casque en lui-même

Le casque se découpe en plusieurs parties qui permettent de régler l’appareil. L’ajustement autour du visage est vraiment bien modulable. Une molette est présente à l’arrière, elle permet de serrer / desserrer le Cosmos afin d’ajuster le casque à notre morphologie. mais aussi de régler la pression à notre sensibilité. Pour finir, une sangle au dessus du crâne permet d’affiner le réglage encore une fois. Vous n’avez plus de craintes à avoir lors des phases de jeu, le casque ne bouge pas !

La mousse en contact avec l’ensemble du visage est vraiment agréable et permet d’avoir de longues sessions de jeu sans avoir de gêne. Il y a également  la présence de deux écouteurs qui eux-aussi se règlent pour un meilleur confort. Vous pouvez aussi les retirer pour y mettre les écouteurs de votre choix ! 

Côté plus technique

Dans la visière se trouve deux lentilles, ou plutôt écrans, un pour chacun œil. Les écrans ont une résolution maximum de 1440 x 1700 pixels, soit une définition combinée de 2880 x 1700 pixels. De plus, le HTC Vive Cosmos a équipé chaque écran d’une lentille de Fresnel et une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz avec un champ de vision de maximum 110 degrés.

L’effet grille n’est vraiment pas présent sauf quand on se rapproche des murs que l’on a délimité.

Pour régler au mieux le casque se trouve une seule molette sur le côté droit extérieur de votre écran. Elle est vraiment assez sensible !  Pour le son, une fois bien positionné, cela nous isole assez bien du monde extérieur. Cependant, il faut noter un petit manque de justesse des aiguës, mais c’est vraiment léger. Je chipote un peu sur les détails car sur la plupart des jeux on ne le ressent pas du tout !

Problème de lumière ? C’est un des soucis que j’ai eu avec le casque, il faut jouer dans un environnement assez lumineux mais pas trop. Oui, j’ai surtout eu des soucis avec trop de lumière, le casque arrive en effet à ne plus voir les manettes et donc à effectuer le tracking  de ces dernières. Il faut savoir que ce problème a été partiellement résolu par les développeurs. Il faudra par contre le soir jouer avec la lumière.

Le Prix 

L’HTC Vive Cosmos est disponible au prix de 799€, c’est dans la fourchette de prix du marché actuel. Il faut savoir qu’il y a beaucoup d’accessoires supplémentaires si vous avez envie d’upgrader votre matériel, comme la possibilité de passer le casque en version sans fil. Pour ce dernier, il est à 405 € à rajouter en plus de l’achat du casque. Il y a aussi un module de Tracking Externe, il permet de pouvoir jouer dans une plus grosse zone, ce dernier est au prix de 150€.

Viveport Infinity

Il est difficile de se lancer dans l’achat d’un casque sans savoir vraiment quels sont les jeux compatibles. HTC a lancé sa propre plateforme de jeux à volonté. Et oui, le Netflix des jeux VR existe aussi, c’est le VIVEPORT. Vous avez plusieurs possibilités pour explorer la plateforme. Vous pouvez soit acheter un jeu soit vous abonner pour avoir accès à l’ensemble de la plateforme. Pour 10 euros par mois, vous avez accès à des milliers de jeux comme Fruit Ninja ou encore Fujii ou Apex. 

C’est vraiment une plateforme qui permet d’exploiter au mieux le casque sans se soucier du prix. C’est une vraie solution, il faut savoir que l’offre s’agrandit aussi chaque mois, les nouveautés présentées en premier.

Mon avis sur HTC Vive Cosmos

Pour ma part, j’ai testé beaucoup de casques VR mais surtout en convention, jamais aussi longtemps chez moi. Je crois que commencer par le test du HTC Vive Cosmos est vraiment une aubaine pour moi. Cela m’a surtout permise de comprendre pourquoi la VR commence vraiment à émerger. Pour moi, le test est très positif, les quelques points négatifs sont surtout du fait de la pièce bien éclairée mais pas trop et les manettes sans batterie. Mais le vrai plus, c’est que le casque est évolutif, il y a beaucoup d’options comme ajouter le module sans fil ou encore investir dans une Base SteamVR. On oublie rapidement ces micros défauts quand on voit la qualité du casque en lui-même. L’image est très belle, on se sent totalement immergé dans le jeu, tellement que j’ai eu le mal de mer sur certains titres.

Le confort du casque est vraiment un plus, on est vraiment bien dedans, il n’est pas trop lourd. La façade pour le relever et ainsi retirer le dispositif facilement sont vraiment un atout majeur. j’ai beaucoup aimé la façade relevable pendant que je réalisais une séance de sport de plus d’une heure et ainsi de pouvoir boire sans rien retirer.

Comme toujours, je regrette encore que le dispositif soit assez chère, aux alentour de 800€, mais avec la plateforme Viveport, on arrive à rentabiliser rapidement le casque.

Pour conclure…

J’ai été conquise par le casque HTC Vive Cosmos mais encore plus surprise par son accessibilité. J’espère vraiment que la VR va se démocratiser un peu plus et rentrer dans plus de foyers ! 

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Image très bien définie

Colorimétrie quasi parfaite

Excellentes optiques

Conception modulaire

Confortable

Visière relevable

Les points négatifs

Quelques ratés dans le suivi des manettes

Nécessite un espace de jeu bien éclairé

Piles pour les manettes

Pièce lumineuse

Vous devriez Lire aussi
Chargeur MAXO 45W et Chargeur MAXO 100W de chez Trust

Dans le même genre

Laisser un commentaire