Articles a la une

Derniers commentaires
test

Furi

Furi est un Action/Beat’em All/Shoot’em Up sorti le 05 juillet 2016 sur PC et PlayStation 4. Le titre est développé par les Français de chez The Game Bakers. Le jeu nous met dans la peau d’un samurai retenu captif qui va devoir tuer tous les gardiens afin de retrouver sa liberté.

Je suis un ronin

Ici le farming n’existe pas, pas besoin de passer de longues heures à tuer des monstres pour récolter de l’équipement ou de l’argent afin de s’équiper correctement. L’expérience aussi est une donnée inexistante dans Furi, enfin expérience au sens des niveaux, car vous allez avoir besoin d’expérience, de beaucoup d’expérience en matière de die and retry pour venir à bout de Furi. Le jeu se scinde en deux parties distinctes, le coté narratif, dans lequel votre personnage marche et en apprend plus sur son histoire et le background du monde dans lequel il évolue, et les phases de combat contre les gardiens qui vous demanderont une profonde analyse de patterns pour comprendre comment vaincre votre ennemi. Il va falloir apprendre à parer, esquiver, à manier votre sabre et votre pistolet afin de venir à bout de votre opposant sans quoi vous ne pourrez pas avancer.

Furi

L’art du samurai

Il faudra donc faire le mode histoire (le seul mode disponible au lancement du jeu) afin de débloquer le reste du contenu. Cela vous apprendra dans un premier temps la manière à adopter afin de battre les différents gardiens du jeu, car une fois fini, vous débloquerez le mode entrainement qui vous permettra de sélectionner un boss afin d’acquérir une note selon 3 critères : le temps, le nombre de coups subis et le nombre de KO ainsi que le mode speedrun qui vous permettra d’enchaîner les ennemis les uns après les autres afin de terminer le jeu le plus vite possible et croyez moi c’est un sacré challenge.

 

Les commandes sont simples : le bouton carré sert à attaquer au sabre, le bouton croix sert à esquiver, le bouton rond à parer, le joystick gauche pour bouger et le joystick droit à tirer avec votre pistolet. Un samurai avec un flingue ? Oui vous avez très bien lu, mais il y a une utilité à avoir une arme à distance, ne serait-ce déjà que pour faire des dégâts à distance lorsque l’on ne peut pas approcher un ennemi au corps à corps, mais surtout pour détruire les tirs ennemis, car parfois votre écran sera un sapin de Noël tellement il y aura de boules de couleurs dans tous les sens.

Furi

 

Calme comme l’océan

Beaucoup de gens font le rapprochement avec la licence Dark Souls et ceci n’est pas totalement faux. Bien que le jeu ne soit pas aussi punitif, il demandera d’étudier un pattern afin de le reproduire pour venir à bout d’un boss. Les pressions se font à la frame, c’est-à-dire que les contres peuvent rater si vous appuyez trop tôt ou trop tard. Il faudra donc recommencer encore et encore les combats afin de comprendre le fonctionnement de vos adversaires. Mais tout n’est pas aussi simple, car à chaque fois que l’ennemi perdra une barre de vie (il en a 5) il changera de technique, il faudra donc apprendre tous les patterns. Les boss sont complètement différents les uns des autres, donc les patterns à étudier le sont aussi.Furi

 

Vous aurez des boss basés sur le corps à corps, d’autres les esquives, les parades, et toutes les mécaniques de jeu. Par exemple, prenons l’avant dernier boss, qui est un guerrier comme vous, son pattern vous demandera de contre-attaquer direct après son coup, puis il faudra apprendre à dash en avant puis direct en arrière. Tout cela pour dire que plusieurs manières de jouer vous seront imposées afin de réussir à finir le jeu. Mais ça ne sera pas sans but, car si vous tentez le mode speedrun, votre dextérité d’action s’en verra augmentée, vous arriverez à réagir directement à une attaque et vous saurez comment y répondre.

Jeune larve deviendra papillon

Sur le plan visuel, Furi n’a que du bon, ses animations sont fluides, ses couleurs flashy et la direction artistique font plaisir aux yeux. Le design des gardiens a été réalisé par Takashi Okazaki, le créateur d’Afro Samurai. La bande sonore est aussi un bon point, elle envoie du lourd avec Carpenter, Brut, Kn1ght, Lorn, The Toxic et bien d’autres, de quoi bien vous mettre dans la frénésie des combats.

En conclusion, Furi est un très bon jeu qui vous fera passer plusieurs heures de souffrance. Il ravira vos oreilles grâce à sa superbe bande-son et vos yeux grâce à sa magnifique direction artistique. Si vous n’avez pas encore testé l’enfer, je vous conseille de vous y mettre le plus vite possible.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Prise en main simple
  • Ne fruste pas malgré la difficulté
  • La bande son du jeu
Les points negatifs
  • Les passages à pied entre les combats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *