Fairy Tail

Fairy Tail est à l’origine un manga créé et dessiné par Hiro Mashima en 2006. Composé de plus de 63 tomes, je vous présente aujourd’hui le test du jeu vidéo basé sur la série du même nom sur Nintendo Switch.

Synopsis

Le manga

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas Fairy Tail, il s’agit à l’origine d’un manga écrit par Hiro Mashima et publié pour la première fois en 2006 au Japon. Il raconte les aventures de la guilde Fairy Tail, une guilde de mages aux pouvoirs et aux caractères très différents parmis lesquels on compte :

  • Natsu & Happy : Natsu est un enfant orphelin qui a été adopté par le maître de la guilde Fairy Tail. Il rencontre un peu plus tard celui qui deviendra son meilleur ami, un chat qui parle, Happy. Natsu est le fils d’un dragon, il maîtrise le feu, mais les dragons ont bien d’autres pouvoirs. Un peu comme les mages,  c’est assez diversifié.
  • Grey : Lui aussi très bon ami de Natsu, c’est un peu son rival. Contrairement au premier, Grey maîtrise la glace et lui aussi est orphelin.
  • Lucy : C’est l’une des dernières recrue de la guilde, et c’est un peu à travers elle que vous découvrirez Fairy Tail. Elle maîtrise les clés dont chacune d’elle correspond à une divinité de l’horoscope.
  • Erza : La plus belle, la plus badass (avec Mirajane), et c’est de là aussi que vient mon pseudo ! Erza, c’est une guerrière qui maîtrise un bon nombre d’épées et de costumes différents. Elle est un peu comme une grande sœur pour Natsu et Grey.
  • Wendy & Carla : Comme Natsu, Wendy est une fille de dragon. Cependant, elle maîtrise le vent et a elle aussi un chat qui parle : Carla. Celle-ci est bien différente de Happy, plus froide, plus la tête sur les épaules. Mais elle s’adoucit avec le temps et au fur et à mesure qu’on la connaît.

Leur rôle : combattre le mal, effectuer diverses missions pour la population contre rémunération, et se maintenir dans le top 3 des meilleures guildes. C’est une ambiance assez familiale et joyeuse qui règne dans leur QG.

Objectifs & Histoire

Le jeu reprend au moment où la guilde (du moins une partie) part sur l’île Tenrô afin de gagner en puissance et surtout d’avoir l’ultime rang S. Cependant, tout ne va pas se passer comme prévu pour nos amis… Néanmoins, ils survivent et reviennent 7 ans plus tard au QG. Les choses ont bien changées, et ils devront alors redoubler d’efforts pour redevenir la guilde numéro 1 du royaume de Fiore ! Dans l’anime, cela correspond à la saison 3, tandis que dans le manga cela correspond aux chapitres 201 à 253.

Mon avis

  • Design

Sur Switch ça reste quand même limité, mais il est pas mal. Le son est néanmoins en japonais et non pas dans la langue du joueur. Et LE détail qui m’a un petit peu perturbée, ce sont les marques sur les bras de Natsu… Je ne sais pas si c’est pour faire des ombrages ou ses écailles du mode Dragon, mais ça fait bizarre. Ensuite, sur les choses sympa du design, on peut noter le mélange 3D / 2D. On retrouve le côté manga, ainsi que les cinématiques qui correspondent à des bouts de l’anime. Le reste du jeu est entièrement en 3D !

  • Gameplay

Côté gameplay, plusieurs choses. Le jeu est du type RPG, ce qui se prête plutôt bien à un manga de la taille de Fairy Tail, qui comporte de nombreux personnages et surtout pas mal d’intrigues. Vous aurez donc des missions à effectuer (des quêtes principales et secondaires) comme dans n’importe quel RPG. Certaines feront avancer l’histoire tandis que les autres sont juste là pour vous rapporter des objets et / ou de l’xp. En parlant d’xp, celle ci se gagne au fur et à mesure de vos combats. La répartition se fait en fonction du nombre d’actions effectuées par chaque personnage de votre équipe. Autre chose: plusieurs modes de difficulté sont disponibles. Vous pouvez donc à tout instant modifier celle-ci.

Les combats

Concernant les phases de combat, c’est du tour par tour. Chaque personnage a été respecté et on retrouve les attaques clés de chacun. Le marteau de glace pour Grey, ainsi que l’invocation des différentes clés de Lucie.  Vous incarnerez non pas un seul personnage mais plusieurs, sous la forme d’une équipe (un peu à la Pokémon, si je peux me permettre la comparaison). Plus les membres d’une équipe jouent ensemble, plus ils auront des affinités et vous aurez donc plus de chances de débloquer de supers attaques de groupe. Autre comparaison avec Pokémon : suivant les ennemis que vous affrontez, le système vous indique si l’attaque va infliger beaucoup de dégâts ou non. C’est le même principe qu’avec les types de Pokémon : feu VS eau, …

Durant ces fameuses attaques, c’est vous qui décidez comment on les enchaîne. Des choix vous seront proposés et vous n’aurez qu’à en sélectionner un. Vous avez aussi la possibilité de débloquer une super attaque en remplissant une jauge au fur et à mesure de vos combats. Cela peut être très utile en cas d’ennemi récalcitrant ! Ce que j’ai bien aimé également, c’est que chaque attaque a une zone d’impact. Vous pouvez donc choisir où et qui taper en premier. De même, les personnages de votre équipe qui seront attaqués sont indiqués sous chaque ennemi. Ça aussi, c’est plutôt pratique.

La guilde

Après chaque quêtes vous pouvez choisir de continuer d’explorer les environs ou alors, rentrer au QG et faire votre rapport à Mirajane. Dans ce fameux QG il n’y a pas beaucoup d’exploration. Cana boit toujours sa pinte au comptoir, tandis que Mirajane alimente le tableau des quêtes. Vous avez aussi accès au classement de la guilde, la configuration de votre équipe ainsi que des personnages. En parlant des personnages, il n’existe pas à proprement parler de stuff, vous pouvez uniquement ajouter des “lacrima” afin d’augmenter leurs pouvoir mais ce n’est pas tout. Pas d’épée, de tenues ou autres… Lucy possède déjà pas mal de clés, donc imaginez 5min si en plus vous deviez gérer ses tenues et des armes supplémentaires ?! Je pense que cela a été fait aussi pour rester fidèle au manga.

Fairy Tail, c’est donc des combats, mais pas que ! Le QG de la guilde se trouve dans le royaume de Fiore, et qui dit royaume dit vastes contrées ! Donc de l’exploration en veux-tu, en voilà ! Chaque lieu est débloqué au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu. Et tout au long de votre parcours, vous trouverez surement des coffres et des objets à ramasser. Vous n’avez pas le sens de l’orientation ? Aucun souci, une mini-map est là pour vous guider. Je n’ai joué que quelques heures, mais avant de finir Fairy Tail, je pense que j’en aurais encore pour un LOOOOOOONG moment.

Pour conclure…

Pour conclure, je ne peux certes pas être entièrement objective, étant une fan du manga, mais si je devais synthétiser : c’est un jeu qui trouvera son public car il ressemble beaucoup à d’autres RPG. Assez simple d’utilisation, notamment avec les étapes tutorielles de départ, les fans comme les non-fans seront comblés.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Fidèle au manga (histoire et personnages)

Tutoriel dans les premières heures de jeu

Le type RPG est adapté au scénario

La 3D

Les points négatifs

Bande son en Japonais

Marques sur Natsu

Les personnages des clés ne sont pas en 3D

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez2
Enregistrer