Disaster Report 4: Summer Memories

Disaster Report 4: Summer Memories est un jeu d’action-aventure disponible sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch. Le titre est développé par Granzella Inc., Irem Software Engineering, Inc. et édité par NIS America.

Des débuts compliqués

Ce jeu a été initialement pensé pour être publié sur PlayStation 3. Sa production a dû être arrêtée suite au séisme et au tsunami survenus à Tōhoku en 2011, puis a repris avec un nouvel éditeur en 2014. C’est d’ailleurs ce que va traiter le jeu : une catastrophe naturelle. Vous incarnez un personnage masculin ou féminin selon votre choix, et vous prenez le bus pour vous rendre en ville. Alors que vous pensez à votre destination, votre téléphone portable ainsi que celui des autres passagers se met à sonner car une alerte de séisme a été annoncée. Après un petit blackout dû au choc du bus qui heurte le sol, vous vous réveillez au sein d’une ville en proie au chaos, au désespoir, mais surtout au danger, car les bâtiments environnants menacent de tomber comme des châteaux de cartes. Vous allez devoir parcourir la ville afin de venir en aide aux citoyens, mais aussi trouver une porte de sortie afin d’échapper au danger. Ce jeu met donc l’aspect survie au premier plan, mais également l’approche psychologique, car vous devrez faire des choix moraux.

Quelle serait votre réaction si un séisme survenait ? Disaster Report 4: Summer Memories répond à cette question en vous plongeant dans cette situation.

Apprendre à survivre

Bien que nous pouvons modifier notre personnage, je trouve dommage que l’outil de personnalisation soit si pauvre. Il aurait été plus judicieux de l’étoffer un peu plus afin que le joueur puisse vraiment créer son personnage et de ce fait avoir une meilleure immersion. Le concept est par contre très intéressant : combattre un ennemi invisible, mais surtout contre lequel nous ne pouvons rien. Nous avons très peu de séismes dans notre pays, mais au Japon, cela est fréquent, les enfants sont formés dès le plus jeune âge à se protéger en cas de tremblements de terre. Je trouve donc que pour nous, européens, le titre nous met devant un scénario qui nous est inconnu et nous permet de ce fait de tester nos réactions et nos actions, ce qui est très intéressant.
Néanmoins, la construction du titre est bancale. Comme je l’ai signalé plus tôt, Disaster Report 4: Summer Memories prend des allures de jeux de survie sans pour autant pousser le joueur à trouver des vivres. Le gameplay se résume à discuter avec les personnages qui nous entourent afin de leur venir en aide. Bien que la gestion de la faim, de la soif, mais aussi du stress soit présente, cela est mal exploité, car ces impératifs n’ont aucun impact majeur. Pour faire avancer le scénario, vos interactions avec les gens se solderont par des textes fixes ou des discussions avec des réponses à choix multiples dont certaines seront des points clefs. Que l’interaction entre les personnages prennent une place centrale au sein du titre est censé et rend l’avancée intéressante, mais le souci vient surtout du fait que les personnages ne sont pas logiques dans leur propos. Vous rencontrerez, par exemple, une vieille personne qui s’inquiète plus pour son déjeuner tombé au sol que pour sa famille alors qu’il y a eu un séisme. De plus, nos réponses n’ont pas d’impact sur le déroulement du scénario, il aurait été préférable d’avoir un statut nous permettant d’aider ou non certaines personnes afin de changer la fin du jeu.

Quelle serait votre réaction si un séisme survenait ? Disaster Report 4: Summer Memories répond à cette question en vous plongeant dans cette situation.

Un jeu paradoxal

L’aventure du jeu crée un paradoxe entre le postulat de base et le jeu en lui-même. Bien que vous soyez au sein d’une zone sinistrée par un séisme et donc logiquement que ce soit la panique, vous vous promenez tranquillement à la recherche de personnages pouvant faire avancer l’histoire. La situation d’urgence, la panique, les cris…. tant de paramètres qui ne sont pas pris en compte afin de montrer la réelle détresse qui ressort d’un tel drame. Disaster Report 4: Summer Memories donne l’impression que la situation n’est ni dangereuse ni pressante.

Quelle serait votre réaction si un séisme survenait ? Disaster Report 4: Summer Memories répond à cette question en vous plongeant dans cette situation.

Le point technique de Disaster Report 4: Summer Memories

Ne le cachons pas, après les différents soucis qu’a rencontré le jeu avant d’être publié, il est logique qu’il connaisse des soucis. Commençons par ses graphismes, le jeu étant destiné pour la PlayStation 3, il n’a pas subi de lifting graphique pour la PlayStation 4. Bien que les décors soient correctement modélisés, on voit très bien que le jeu manque de détails et de finesse au niveau des textures. Les animations des personnages sont très rigides et le jeu est souvent coupé par des chargements.

Quelle serait votre réaction si un séisme survenait ? Disaster Report 4: Summer Memories répond à cette question en vous plongeant dans cette situation.
Pour conclure…

Disaster Report 4: Summer Memories était prévu initialement sur PlayStation 3. Suite à divers soucis, il a été annulé puis repris pour une sortie sur PlayStation 4. Techniquement, le jeu est très en retard par rapport à ce qui se fait sur la console. Les textures manquent de finesse, les animations sont rigides, les chargements sont omniprésents et bien d’autres choses qui rappellent que le jeu était prévu pour la génération précédente. Bien que le concept soit original (pour nous Européens), il est mal exploité et ne retranscrit pas toute la panique et le désespoir que provoque un séisme. Disaster Report 4: Summer Memories avait beaucoup de potentiel, mais malheureusement, il fait l’effet d’un pétard mouillé.

La  note  de la  rédaction

2/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Le concept

Choix moraux

Les points négatifs

Nos réponses n’ont aucun impact

Daté graphiquement

Animations rigides

Un gameplay ennuyeux

Mécaniques de jeu d’un autre temps

Pas de traduction française

Vous devriez Lire aussi
Rune Factory 5

Dans le même genre

Laisser un commentaire