Cannibal Cuisine

Cannibal Cuisine est un jeu d’arcade développé et édité par Rocket Vulture. Sa sortie ayant été annoncée courant décembre 2019, cet Overcooked 2.0 est sorti aujourd’hui, le 20 mai 2020. Disponible en version démo sur Steam, il est également disponible sur Nintendo Switch. Et c’est sur cette console que j’ai effectué le test de ce jeu.

Synopsis

Objectifs & histoire

Cannibal Cuisine… Vous l’aurez compris au vu du titre, c’est un genre de cuisine assez particulière… Vous n’allez pas cuisiner des petits gâteaux tout mignons ou encore des burgers comme vous pouvez le faire dans Cooking Mama. Ici, on parle viande, et pas n’importe laquelle : de la chair humaine ! Quelque part, dans une contrée lointaine peuplée de cannibales, la divinité “Hoochooboo” s’est réveillée. Elle menace de tuer tous les habitants si elle n’obtient pas de succulents mets à se mettre sous la dent ! À vous de la satisfaire et le plus rapidement possible !

Cannibal Cuisine

Mon avis

Vous me connaissez désormais, j’adore les jeux de ce style avec un humour noir bien trempé ! Je vous avais déjà présenté il y a quelques temps un jeu où il fallait tuer de pauvres humains : Felix the Reaper. Aujourd’hui, je remets le couvert avec Cannibal Cuisine. Bien entendu, ce jeu n’est pas adapté à un public jeune (PEGI 16). Du moins “sensible”, car du sang, il y en a partout !

Cannibal Cuisine

Gameplay

Par où commencer ? Ah oui ! Le choix des ustensiles ! C’est avec des coups de poêle à frire, de machette ou tout autre objet qui vous plaira que vous devrez dégommer de pauvres touristes. Une fois leur steak récupéré, vous devrez l’associer avec d’autres ingrédients afin de satisfaire les demandes de Hoochooboo. Attention à ne pas laisser trop cuire, car sinon les flammes avaleront votre repas ! En mode solo ou multijoueurs (max 4 chefs), vous aurez plus de 20 niveaux de difficulté croissante. Chaque niveau possède des paliers : au plus vous servez de plats à la divinité, au plus vous marquerez de points !

L’avantage du multijoueur est que chacun peut avoir un “pouvoir” afin d’accélérer les recettes. Comme tout bon jeu de coop, vous devrez mettre en place votre stratégie : qui ramène les steaks, qui fait cuire, qui sert les plats, etc… Et ceci n’est pas négligeable car vous avez un temps limité pour remplir votre mission. Le mode solo est exactement le même, cependant ce n’est pas si facile qu’il n’y paraît ! Attention également de ne pas vous noyer. Le terrain est parsemé d’obstacles (par exemple des rivières), et on se laisse parfois emporter par le chrono.

Design

Ensuite, au niveau du design, encore une fois un jeu qui a du peps ! Des couleurs vives, un grand choix d’accessoires et de customisations pour votre personnage. Cependant, je ne sais absolument pas si le choix de tel ou tel accessoire influence ou non la partie. Au niveau des “ustensiles”, je pense que oui : j’ai d’abord essayé une poêle avant de passer à la machette. Ce n’est pas flagrant comme amélioration, mais je trouvais que je m’en sortais plutôt mieux avec la machette qu’avec la poêle. Bon, après c’est chacun ses goûts : la machette, c’est plus classique mais la poêle a une plus large surface pour taper…

Concernant l’interface et l’ergonomie des menus etc… Elle est relativement simple et facile d’utilisation. Un nombre de menus limité : “Campagne”, “Versus”, “Paramètres” et “Quitter le jeu”. Donc autant vous dire que le joueur ne peut pas se perdre. Le petit plus que j’ai bien aimé : les petites “cinématiques” façon BD qui introduisent l’histoire et expliquent le contexte.

Cannibal Cuisine

Les plus et les moins

Le gros plus de Cannibal Cuisine, vous l’aurez compris, c’est le mode multi ! Je ne sais pas si vous avez pu testé la démo proposée sur Steam, mais franchement vous avez de quoi vous marrer pendant quelques heures ! Le jeu est fun, et le concept du cannibalisme associé à la cuisine, c’est très drôle.

Le mode solo est sympa mais comme lors de mon test de “Moving Out” (bientôt disponible sur le blog), vous risquez de tourner en rond au bout d’un moment. De même, la difficulté monte crescendo et des camarades de jeux seraient d’une grande aide. Je vous mets une petite vidéo qui montre leur utilité (attention, elle est en anglais) :

Pour conclure…

Pour conclure, encore un petit jeu bien sympa à sortir lors des soirées entre ami(e)s ! Il est fun, original, intuitif, et les règles étant assez simples, vous n’aurez pas de mal à le mettre en place rapidement. Sachez que le jeu est également dispo avec le mode en ligne. Donc même si vous êtes solo à la maison mais que vous souhaitez passer un bon moment de rigolade à plusieurs, c’est possible aussi !

N’hésitez pas à me mettre en commentaire si vous avez jouer à la démo. Et sinon, est-ce que vous achèteriez le jeu (sur quelle plateforme) ? À bientôt pour un prochain test !

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Mode multijoueur

Nouveau concept de recettes

Fun

Prise en main facile

Personnalisation / Customisation des personnages

Les points négatifs

Mode solo où on tourne vite en rond

Difficulté des niveaux (ça va vite)

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer