Violet Evergarden

Violet Evergarden est un anime adapté d’un light novel par le studio Kyoto Animation, qui a été diffusé sur la plateforme Netflix de janvier à avril 2018. Deux films ont également vu le jour depuis, “Violet Evergarden : Éternité et la Poupée de souvenirs automatiques”, diffusés sur la même plateforme en septembre 2019, ainsi que le dernier sorti en 2020, “Violet Evergarden : le film”, qui n’a pour le moment pas encore été distribué sur Netflix mais par Eurozoom, et qui a pu être visionné dans quelques salles de cinéma dans le Nord-Est de la France.

Synopsis

Violet Evergarden est une jeune fille qui revient de la guerre, gravement blessée. Un jour, elle prend la décision de devenir une “poupée de souvenirs automatiques”, et de retranscrire sur papier les sentiments d’autres personnes. Durant son aventure pour se perfectionner au métier, Violet va elle-même prendre conscience de ses propres ressentis envers un être qui lui était cher. Bien qu’elle ne connaisse pas la véritable signification de ses sentiments, les multiples personnes présentes sur son chemin l’aideront à ouvrir les yeux et à découvrir des émotions qui étaient jusqu’à présent profondément enfouies en elle.

La beauté des émotions

S’il y a bien une chose que j’apprécie dans cette série d’animation, c’est la facilité qu’elle possède à nous retranscrire les sentiments et les émotions des personnages, que ce soit ceux de Violet ou des personnages secondaires. De l’amour d’une mère à sa fille, de l’échange de deux personnes qui s’aiment ou bien encore des simples sentiments d’un père envers son enfant décédé… Par le biais des lettres de Violet, toutes ces histoires nous sont contées et il est difficile de ne pas être bouleversé tant elles sont sublimes et très émouvantes. La série repose essentiellement sur la transcription de ces émotions, et sur ce que Violet n’arrive pas à discerner concernant ses propres sentiments. De ce fait, bien qu’il y ait une dimension tournant vers l’action de temps à autre, avec certains souvenirs de son temps à la guerre notamment, nous sommes immergés dans un univers où l’empathie prime plus que tout autre chose. Je ne compte plus les fois où je me suis retrouvée submergée par tant d’émotions que je me suis mise à pleurer devant Violet Evergarden. C’est aussi ce qui fait la beauté de cette série… Pouvoir se laisser aller au même degré que les personnages et les observer prendre le contrôle sur ce qu’ils ressentent et en ressortir plus fort.

Une animation signée Kyoto Animation

On est habitué au travail fabuleux que nous offre le studio Kyoto Animation. A Silent Voice, Hyouka… ou même encore des séries de sport telles que Free! et Tsurune. Le visuel de leurs œuvres dépasse toujours toutes les attentes et nous nous retrouvons souvent avec des perles qu’il est toujours agréable de voir et de revoir tellement on ne s’en lasse pas. Une fois de plus, Violet Evergarden a su se démarquer des autres séries qui sortaient à ce moment, à tel point que les films ont eu un franc succès et que les fans continuent d’apporter beaucoup d’attention à la série, même quelques années après. Personnellement, lorsque je recommande une série propice à marquer les esprits, Violet Evergarden fait toujours partie de la liste. Ce côté “pantin” peut rebuter aux premiers abords, mais la série représente tellement plus que ça, plus que Violet qui possède des bras mécaniques, plus que de simples jeunes filles qui écrivent des lettres pour autrui… qu’il serait dommage de passer outre. Les plans sont merveilleux. Kyoto Animation nous démontre une nouvelle fois sa capacité à offrir des plans qui coupent le souffle, sur des paysages ou sur des personnages, toujours accompagnés d’une musique qui intensifie les émotions divulguées à ce moment. C’est sûr et certain, que ce soit visuellement ou au niveau de l’histoire, Violet Evergarden est une série qui ne vous laissera pas de marbre. Un conseil : sortez les mouchoirs, vous en aurez grandement besoin.

L’amour dans Violet Evergarden

L’amour est un sujet qui revient souvent dans la série, qu’il soit simplement amical, platonique… ou qu’il s’agisse de réels sentiments amoureux envers une autre personne. C’est sans doute pourquoi Violet Evergarden est une série si touchante pour les spectateurs. Traiter d’un sujet tel que les sentiments, mais plus particulièrement de l’amour, est parfois très compliqué. Il faut faire attention de ne pas tomber dans le niais, de ne pas aller trop vite… En général, c’est ce qu’il se passe dans les shôjo, et c’est d’ailleurs personnellement pourquoi je n’apprécie pas vraiment ce genre-là. Alors retrouver ce sujet-là dans cette série m’a beaucoup surprise au premier abord, mais puisque le sujet est traité de manière plus “réaliste”, avec des remises en question ou de l’incompréhension totale vis-à-vis des sentiments, j’ai pris beaucoup de plaisir à la visionner. Puisqu’il s’agit de questions que l’on pourrait se poser dans notre vie réelle, puisqu’on ne sait jamais réellement ce que ça fait d’être amoureux avant de tomber sur la bonne personne…

Pour conclure…

Violet Evergarden est une série qui compte 13 épisodes seulement (dont un épisode spécial), et il ne lui en faut pas plus pour être considérée comme un chef-d’œuvre. La série se finit en beauté, avec une petite touche finale très émouvante et qui laisse supposer à une suite qui le sera tout autant. Quiconque la visionnera ne pourra rester impassible face à une histoire aussi singulière et touchante, qui reste encore à l’esprit des mois et des années plus tard…

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer