Tales Noir

“Tales Noir” est un MMO sorti en bêta test sur les plateformes iOS et Android depuis le 6 juillet 2022. Développé et édité par le studio Pixel Rabbits et Source Game, vous plongerez dans un univers assez féérique qui normalement reprend les contes de notre enfance : Alice aux Pays des Merveilles, le Petit Chaperon Rouge…

Synopsis

Objectifs & histoire

Vous vous réveillez à l’aide d’une jeune servante qui vous appelle “Maître”. Elle vous explique rapidement la situation : vous avez disparu pendant un petit moment et votre royaume s’est fait attaqué par des forces obscures. Vous allez donc devoir le reconstruire et bien entendu vaincre le mal. Tales Noir est, comme je vous le disais plus haut, un MMO. Vous pourrez donc personnaliser votre personnage : votre apparence physique (couleur et coupe de cheveux, couleur des yeux…), son genre (masculin ou féminin) et bien entendu le choix de sa classe.

Pour celles-ci, il y en a 5 :

  • Chevalier
  • Chasseur
  • Sorcier
  • Assassin
  • Musicien

Vous me connaissez, j’ai sans hésiter pris la classe Assassin, étant une “bourrin” et vouant un amour inconditionnel à la licence Assassin’s Creed. Bref… À partir de là, la partie tutoriel va se déclencher afin de vous recontextualiser l’histoire mais aussi vous apprendre le b-a-ba du gameplay.

Erzyll - Tales Noir

Le gameplay de Tales Noir

Il se compose de deux axes : la partie gauche sera uniquement pour vous déplacer à la manière d’un joystick. Tandis que la partie droite contiendra elle toute la partie attaque basique ainsi que les attaques spéciales. Celles-ci sont au nombre de 4, et elles se débloquent progressivement en fonction de votre montée en puissance (niveau). Au centre, l’attaque de base : frapper, et autour de celle-ci, vos attaques spéciales. Elles dépendent entièrement du choix de votre classe, donc nous n’aurons peut-être pas les mêmes.

Je vous vois venir “oui mais est-ce qu’il y a de l’équipement ????”. J’y viens, et la réponse est OUI. Mais ça aussi ça arrivera progressivement en fonction de votre avancée. Vous aurez, comme dans un MMO, la possibilité d’équiper des armes, un équipement pour chaque partie de votre corps (tête, bras, poignet, pieds…). Lui aussi pourra être tuné et augmenté moyennant quelques pièces. Pour mener à bien votre mission de combattre les forces du mal, vous ne serez pas seul(e). Vous aurez des “compagnons”. Ces derniers sont nombreux et, tels des pokémons, vous pouvez les collectionner, les augmenter, etc. Ils séjourneront dans votre royaume autour de votre château et vous pourrez papoter avec eux. Certains vous donnent aussi parfois des items.

Au niveau des cartes, vous en avez une principale avec les différentes régions. Une fois dans une région, vous aurez une mini-map en haut à droite, mais elle est minuscule donc je ne suis pas sûre que cela vous soit très utile… Quoi qu’il en soit, en cliquant sur vos quêtes (panneau latéral gauche), votre monture vous conduira directement au bon endroit. Oui, vous aurez une monture gratuitement, qui ressemble à un gros oiseau. Un croisement entre un pélican et un toucan je dirais, avec des lunettes d’aviateur et une lanterne en guise de collier (les phares c’était trop cher et pas adapté à la bestiole).

Immergé au pays d’Oz, un conte de fées

Au niveau du design, on est sur quelque chose d’assez coloré et de très “princesse”. Le style des personnages me fait plus penser à du manga, mais dans l’ensemble on est sur quelque chose de très “Disney”. Des princesses, des princes, des vilains monstres à combattre et de la magie. Même au niveau des mobs, vous verrez qu’on reste sur du fantastique (loup-garou, slime …).

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et il est désormais temps de vous parler des aspects un peu plus négatifs du jeu. Tout d’abord, comme je vous disais, nous sommes sur une bêta, donc tout n’est pas encore mis en place et il y aura sans doute de nombreux patchs correctifs dans les mois à venir.

Globalement, je ne pense pas que les MMO soient un style de jeu adapté au format mobile. Je suis plus adepte de ce genre sur PC où, l’écran étant plus grand, on a plus d’espace. Mais je comprends que cela puisse plaire. Après, je me confronte sûrement à mon esprit de développeuse, et de voir cette panacée de menus dans tous les sens m’agace au plus au point. Car ce n’est pas esthétique, mais surtout on s’y perd ! Même si on a des icônes etc pour dissocier chaque menu. Je pars du principe qu’il faut que ça reste simple et que l’objectif principal est de s’amuser. Ne pas passer 3 heures à se rappeler où se trouve telle fonctionnalité… 18 boutons… C’est beaucoup trop !

Retrouvez notre test de My Café, recettes et histoires ici !

Mon avis sur Tales Noir

Le concept est très sympa, même si les princes et les princesses c’est déjà un thème vu et revu. L’interface sera sans doute à revoir un peu, mais je pense que ça reste un jeu plaisant. Mais peut-être trop complexe si vous cherchez à poser votre cerveau. Les personnages et les différentes classes, ça, je n’ai rien à redire. On est sur du classique, et j’ai même beaucoup apprécié les petites icônes dans les yeux des personnages (les cœurs, les étoiles…). Cela contribue au côté “cute” du jeu. Et encore une fois, vous avez la possibilité d’acheter des consommables du jeu, mais ce n’est pas utile, du moins au tout début.

Pour conclure…

Sympa mais sans plus. Tales Noir promettait beaucoup avec son trailer, mais j’attends de voir la version finale pour être peut-être plus convaincue. À retrouver sur iOS, Android et aussi PC.

La  note  de la  rédaction

2/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Design

Les points négatifs

Interfaces trop complexe

Pas vraiment de cinématique

Attaque un peu lente

Dans le même genre

Laisser un commentaire