Articles a la une

Derniers commentaires
test

Sushi Striker : The way of Sushido

Sushi Striker : The way of Sushido est un puzzle-game action développé par Indieszero et Nintendo et édité par ce dernier. Il est sorti le 8 juin 2018 sur Nintendo 3DS et Nintendo Switch.

Merci à Vautour013 pour ce test ! Vous pouvez le retrouver sur sa chaîne YouTube ainsi que sur sa page Facebook !

Qu’est-ce que c’est ?

Lorsque Sushi Striker a été annoncé lors d’un Nintendo Direct plus tôt dans l’année, la première exclamation qui est venu aux joueurs est « What the fuck ! ». Car oui, ce titre est complètement WTF et l’assume pleinement. C’est donc un puzzle-game orienté action, c’est-à-dire qu’il vous faudra lier ensemble un certain nombre d’objets pour pouvoir attaquer votre adversaire et le battre. Ici, il s’agit… d’assiettes de sushis !

Histoire

Dans un monde où l’empire a interdit au peuple de manger des sushis, vous suivez Musashi, héros ou héroïne selon votre choix, dans sa quête de nourriture pour son village. Vous ferez face aux soldats de l’empire qui chercheront à s’emparer du pouvoir de votre sushinité (vous l’aurez compris, une divinité du sushi).

Gameplay

Pour arriver à vos fins (et à bout de votre faim), vous devrez relier des assiettes à sushis de la même couleur afin de manger leur contenu et récupérer les assiettes vides. Une fois une grosse pile d’assiettes disponible, vous pourrez jeter tout ça sur votre adversaire. Chaque assiette a une valeur d’attaque de base différente et le nombre et le type de sushi dans l’assiette peuvent l’affecter.

Cela paraît simple mais il y a énormément de subtilités : des combos (en ne reliant que des assiettes avec le même sushi dedans par exemple), des objets à équiper (votre sushi préféré, un moteur à tapis à sushi, une potion de pv…) et vos sushinités bien entendu.

Vous pourrez utiliser le pouvoir des sushinités, vous donnant un boost, faisant une attaque directe, un bouclier, un regain de PV… chaque sushinité a une utilité différente et vous les rencontrerez au fur et à mesure de l’avancée du jeu. Vous aurez le droit « d’équiper » jusqu’à 3 différents alliés et en même 2 de plus en réserve. En faisant cela, ils ne participent pas au combat mais gagnent quand même de l’expérience.

À chaque fin de combat, vous gagnez donc de l’expérience, augmentant votre niveau et par là même vos points de vie et votre puissance d’attaque. Les sushinités aussi gagnent en niveau, leur donnant un plus grand pouvoir défensif, augmentant le nombre de sushi identique par assiette (par exemple une assiette avec 1 sushi saumon deviendra une assiette avec 2 sushi saumon). Le pouvoir de la sushinité est aussi soumis à un level up mais via un objet. Plus le pouvoir monte en niveau, plus il est efficace. Dernier point : les sushinités de haut niveau peuvent changer de forme !

Vous aurez aussi à disposition des objets, certains pour donner des points d’expériences aux sushinités, d’autres pour augmenter le niveau de leur pouvoir et enfin d’autres à équiper pour être utiliser en combat.

Le jeu est jouable en tactile et via les manettes de la console.

Technique

Graphiquement, le jeu est très beau, surtout les cinématiques en dessin animé de qualité. Les musiques et les textes sont déjantés et collent à la perfection au pitch du titre. Il n’y a qu’à voir et écouter la cinématique au lancement du jeu pour s’en rendre compte.

Sushi Striker ne souffre pas de ralentissements ni pendant ni en dehors des combats. La fluidité est bien au rendez-vous. Il dispose d’un mode multijoueur local ou en ligne où vous pourrez affronter vos amis en duel de sushi.

Concernant la version switch, elle est compatible avec la fonction d’enregistrement de vidéos.

Conclusion

Sushi Striker est un très bon puzzle-game action, avec un scénario et un pitch complètement barré. Les cinématiques vous mettent dans l’ambiance, le système des combats est complet et peut s’avérer très stratégique même si on privilégiera plus la vitesse à la réflexion. S’il n’est pas très difficile, il reste agréable à jouer. Il est disponible en version boite pour 34,99€ (3DS) ou 39,99€ (Switch) ou sur l’eshop pour 39,99€ (3DS) ou 49,99€ (Switch).

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • L’univers déjanté
  • Un gameplay plutôt complet
  • Les cinématiques anime
Les points negatifs
  • Le prix élevé pour ce genre de jeu
  • Absence du doublage japonais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *