Sound Blaster AE-9

Pas grand monde attendait une nouvelle carte son interne vu le contexte actuel orienté vers les DAC externes. Creative, qui souhaite ainsi fêter ses 30 ans d’expérience dans le traitement sonore, arrive donc sur un terrain difficile avec sa nouvelle Sound Blaster AE-9. Dès lors, que penser de celle-ci ? Permettra t’elle aux cartes internes de retrouver leur attractivité ?

Apparence du produit AE-9

La boîte

Le caractère haut de gamme de la Sound Blaster AE-9 se devine au regard de la robustesse et de la très bonne conception du packaging : une petite boite interne contient tous les accessoires accompagnant le produit, lui même protégé dans une mousse haute densité.

Boite Sound Blaster AE-9

La carte son

On s’attend évidemment à trouver une carte qui en impose par ses dimensions, des RGB de partout, un look gamer dantesque… mais c’est avant tout la sobriété qui domine. La carte elle-même est assez petite par ses dimensions physiques : 178 x 22 x 127 mm. Les éléments RGB de couleur blanche sont assez discrets. L’écrin de métal de la carte l’isole des perturbations électriques inévitables dans un boitier de PC. La connectique de la carte est complète mais on n’aura d’yeux que pour les deux prises RCA… car les autres connecteurs (optique out/in, rear/front) concernent des usages particuliers de la carte avec d’autres appareils, ce qui est appréciable sur le long terme et pour sa polyvalence.

Connecteurs AE-9

Le boitier externe

L’extension de la carte est en plastique, ce qui fait craindre le pire… On est rassuré de suite : le poids (480 grammes) et la taille (150 x 128 x 65 mm) sont suffisants pour bien la tenir en place et le bouton de volume, en métal, est très précis, l’afficheur permettant de voir le changement de volume. Dommage que l’on ne puisse pas changer la couleur blanche du halo entourant le bouton, néanmoins, il est possible de l’éteindre. Les commandes déportées sont particulièrement efficaces, notamment le bouton de volume permettant de switcher entre HP et casque : un simple appui prolongé sur ce bouton suffit. De plus, le volume pour chaque mode d’écoute est mémorisé.

Boitier Externe AE-9

Un regret tout de même : qu’il n’y ait un bouton On/Off que pour la seule alimentation fantôme 48v (Micro XLR). On aurait apprécié la possibilité d’éteindre totalement ou partiellement la carte afin d’économiser de l’énergie, un sujet sensible de nos jours… D’autre part, avoir un écran OLED pour afficher les titres des musiques en cours aurait été le luxe absolu. Mais cette option aurait probablement augmenté sensiblement le coût de l’ensemble… À noter que les câbles livrés (câble et adaptateur RCA vers jack + câble optique) sont de bonne qualité (les connecteurs sont dorés pour éviter l’oxydation).

Cables RCA livrés avec la carte AE-9

Une contrainte inattendue de l’AE-9

La carte nécessite un connecteur PCI express 1X et… un câble d’alimentation PCI express à 6 broches, le même que celui que l’on fournit aux cartes vidéo. Cela peut sembler étrange pour une carte son, mais cela l’est beaucoup moins lorsque l’on sait que le boitier externe comprend, en plus de la traditionnelle prise jack pour les microphones, une prise XLR avec alimentation 48v. En revanche, la puissance exigée est faible : une simple PSU silver de 500W pourra suffire. Dans un scénario de lecture audio classique (5.1 channel), la consommation est de 6 watts (information fournie par le support de Creative). L’utilisation d’un micro XLR va probablement accroître cette consommation.

Alimentation AE-9

Il est impossible de faire fonctionner le boitier externe, et donc d’utiliser un casque ou un micro, sans cette alimentation supplémentaire.

Qualité de l’écoute de l’AE-9

Cet ensemble audio est bien meilleur que beaucoup d’équipements audio présents sur le marché, même en HiFi. En comparaison avec d’autres DAC équipés du déjà excellent sabre 9018, ces derniers ne parviennent pas à rivaliser malgré une excellente qualité de restitution.

Dans un contexte HIFI

Sur des fichiers audio en haute définition (disponibles sur des plateformes en ligne en version HiFi/Master), on constate plus de pression acoustique, des voix d’une clarté incroyable, plus des détails sur l’ensemble du spectre et une dynamique globale qui réveillent des musiques que l’on croyait pourtant connaître par cœur. Une mention spéciale pour le traitement des basses : en temps normal, je déteste les basses… mais ici, le traitement de ces dernières est tel que je me suis surpris à augmenter leur puissance pour en profiter et compléter à la perfection le reste du spectre. Cette qualité vient peut-être des condensateurs Nichicon Fine Gold qui, d’après les assertions de Creative, offrent des basses très riches. Chaque musique devient comme une boîte de chocolats fins… que l’on déguste lentement.

Excellence sur tous les équipements

L’AE-9 fait atteindre une qualité inimaginable à un antique Altec Lansing FX6021. Même constat pour les casques audio qui bénéficient d’un biamplificateur Xamp entièrement discret permettant de piloter des casques jusqu’à 600 Ohms sans aucune perte de qualité. Un casque HiFi de 32 Ohms, pour peu qu’il soit de qualité, comme le DT-770 pro de BeyerDynamic, pourra déjà suffire à profiter d’un bon son. Mais il est évident que l’AE-9 donnera la pleine mesure de son talent avec des casques haut de gamme comme le MMX300 de la même marque. Les équipements audio sont poussés à leur potentiel maximum, quel que soit leur positionnement de gamme, bas ou haut de gamme. Mais il est évident que la tentation est grande de mettre à jour l’ensemble de ses hauts parleurs lorsque l’on possède une telle carte.

S’ils sont connectés aux bons connecteurs…

On fera simplement attention de ne pas se tromper de connecteur de sortie : seuls les deux ports RCA et les prises jack pour casque audio profitent du DAC Sabre ESS 9038Q2M de la carte. Evidemment, il ne faut pas oublier de configurer Windows en mode 24 ou 32 bit, avec 96kHz par exemple. Mieux vaut le faire via le logiciel de Creative qui est bien plus accessible que Windows 10.

Dans les jeux vidéo et films

Une chose qui n’a pas été évoquée jusqu’à présent, c’est que la carte propose différents modes d’écoute. En qualité HiFi, on privilégiera le mode direct. En effet, le DAC 9038 se suffit à lui-même et n’a besoin d’aucune béquille, surtout pour un audiophile…

Voici notre test de la Sound Blaster AE-9
Onglet Lecture du logiciel Command

Le mode SBX

Même si un surround 5.1 très convainquant est déjà disponible en mode direct, d’autres effets (Crystaliser, Basse, Smart Volume, Dialog+) peuvent être ajoutés à condition de quitter le mode direct. C’est là qu’intervient le mode SBX. Une fois sur celui-ci, mieux vaut choisir le mode stéréo dans l’onglet Lecture pour conserver une bonne fidélité musicale. Sur l’onglet SBX, différents profils adaptés à chaque usage et/ou jeux sont proposés et suffiront largement. Quoi qu’il en soit, il est possible de créer d’autres profils.

Voici notre test de la Sound Blaster AE-9
Onglet SBX du logiciel Command

Le mode Scout

Les gamers bénéficient d’un mode spécifique appelé Scout mode, permettant d’entendre, avec une acuité accrue, les bruits de pas, les voix, les ennemis qui rechargent leur arme… informations hautement stratégiques sur certains jeux. Néanmoins, le mode Scout ne peut pas être utilisé en même temps que le mode SBX.

Qualité d’enregistrement de l’AE-9

Peut-on utiliser l’AE9 pour faire des enregistrements vocaux ? À la lecture de certains tests, on peut avoir des craintes (bruit de fond).

Les tests micro qui suivent ont été effectués via la fonction de monitoring (option : écoute de cet appareil) : un léger lag a pu être constaté à cette occasion.

Sur un micro haut de gamme

Tout d’abord, sur un casque micro haut de gamme (MMX300), en mode direct, un léger bruit de fond est perceptible. Ce dernier s’accroît sensiblement si l’on augmente, dans le logiciel « command », la puissance d’amplification. En désactivant le mode direct, on a accès à deux groupes de filtres : l’un pour transformer la voix et l’autre pour la clarté de la voix. Dans ce dernier groupe, noise réduction permet de supprimer totalement le bruit de fond.

Voici notre test de la Sound Blaster AE-9
Onglet enregistrement du logiciel Command

Sur un micro grand public

L’expérience avec un micro jack grand public récent (environ 30€) ayant une alimentation externe indépendante et qui, en temps normal, donne de bons résultats, s’est montrée décevante. Dès lors que l’on active le mode direct, un bruit de fond est très présent, surtout si l’on est obligé d’augmenter l’amplification, ce qui est courant pour les micros d’entrée de gamme. De fait, il faudra toujours activer le filtre évoqué ci-dessus et donc désactiver le mode direct. Le type de micro XLR n’a pas été testé.

Il est probable qu’il faille privilégier les micros haut de gamme avec cette carte Creative pour minimiser au maximum la problématique du bruit de fond : les personnes très exigeantes voulant faire des enregistrements studios pour la production (musiques, chants) se tourneront plutôt sur du matériel professionnel indépendant pour gérer les micros. Néanmoins, pour de nombreux utilisateurs, les performances d’enregistrement de l’AE-9 seront suffisantes, typiquement pour les visioconférences et les jeux en ligne, d’autant que les filtres de transformation ou d’amélioration de la voix sont plutôt réussis et efficaces. Les soucis évoqués pour l’enregistrement expliquent probablement la sortie d’une version allégée de la AE-9. Cette dernière, sous le qualificatif de Playback Edition, supprime les entrées microphones. Une manière expéditive de régler le problème tout en augmentant l’attractivité tarifaire de la carte en permettant une baisse de prix.

Le logiciel Command de l’AE-9

Créative semble avoir pris conscience que ses anciens logiciels souffraient de soucis rédhibitoires. En effet, la nouvelle monture logicielle livrée avec l’AE9 (et l’AE7) fait table rase de bon nombre de défauts du passé. Facilité d’installation (une fois la carte montée dans l’ordinateur), faible taille sur le disque dur, faible taux d’occupation CPU, fonctionnalités accessibles avec facilité et, en prime, la possibilité de sauver les profils sous forme de fichier json que l’on peut aisément exporter soit en local soit sur le cloud… Pour découvrir l’ensemble des fonctionnalités de « command », visiter la page support.

Voici notre test de la Sound Blaster AE-9
Mise à jour de Command

Mise à jour du Logiciel et des Pilotes

Allez dans le menu Paramètres pour mettre à jour le logiciel (onglet Application) et les pilotes de la carte (onglet Appareil). En effet, le logiciel disponible sur le site officiel ne propose pas forcément les dernières versions disponibles.

Positionnement tarifaire de l’AE-9

Une carte onéreuse

L’un des plus gros défauts de la carte AE9 est son prix. Même si l’on peut être convaincu de la performance audiophile de la carte, le prix public de 340€ peut refroidir les velléités d’achat d’un grand nombre, d’autant que la partie enregistrement n’arrive pas au niveau de qualité de la lecture audio. Alors, certes, la version AE-9 PE, allégée des entrées microphones, réduit légèrement la facture, mais pas suffisamment. En sus, la matière plastique du boitier de commande externe aurait pu être remplacé par du métal. Mais Créative a quand même ajouté un « fer à cheval métallique » dans le boitier pour le lester et lui donner une bonne stabilité.

Mais des qualités indéniables

D’autres solutions, comme les DAC externes, sont moins onéreuses, bien plus polyvalentes et de qualité sonore suffisante. Néanmoins, ces appareils n’ont pas une intégration aussi poussée avec le système d’exploitation du PC et ne sont pas forcément équipés d’un DAC aussi performant que celui choisi par Creative (Sabre ESS 9038Q2M). Ce dernier équipe les appareils les plus onéreux du marché. Et il est vrai que la qualité sonore de ce composant haut de gamme surclasse la concurrence, quel que soit le type de Haut-parleur utilisé. Les autres composants utilisés et la conception de la carte ne sont pas en reste.

Voici notre test de la Sound Blaster AE-9
Composants internes de la carte AE-9

Il est également possible de changer les OPAMP. Cette option permet de donner à la restitution sonore une autre teinte musicale. Les audiophiles pourront ainsi trouver la meilleure combinaison possible, même si celle proposée par Creative se révèle d’ores et déjà excellente. Il faut signaler le côté très bon marché des OPAMP livrées par défaut, ce qui démontre que la qualité du son ne vient pas uniquement de ce composant. Enfin, pour le prix, il ne faut pas oublier que les câbles accompagnant la carte sont de bonne facture.

Une offre fidélité

Creative propose une offre fidélité permettant aux anciens clients d’obtenir un rabais de 15%, plaçant ainsi le curseur du prix à un niveau plus acceptable. Il suffit d’avoir acheté une carte Sound Blaster, de s’être enregistré sur le site de créative, d’avoir le numéro de série ou d’avoir conservé la facture. Par contre, l’offre n’indique pas son délai de validité. Ne tardez pas trop à créer un compte sur le site de Creative si vous avez le fameux sésame. Et faites bien attention d’entrer le code promo avant le paiement.

Pour conclure…

Si l’on tend l’oreille, on découvre un monde sonore extrêmement riche, précis et immersif où tous les niveaux du spectre sont mis en valeur. Essayer cette carte, c’est l’adopter, pourrait dire la campagne marketing. Cet équipement mérite clairement le détour pour tout possesseur, fortuné, de PC desktop en mal d’orgasmes sonores que peu d’équipements de PC peuvent se vanter de procurer. La qualité de celui-ci satisfera les audiophiles, d’autant que le rendu sonore est modifiable à volonté grâce aux OPAMP interchangeables. Elle laisse également augurer un bel avenir pour les futurs DAC externes de Creative, qui semble avoir bien compris qu’il faut suivre l’évolution de la technique et les nouveaux usages comme l’atteste les récentes Sound Blaster X3, G3 ou encore G6. En revanche, les créateurs de contenus professionnels les plus exigeants privilégieront plutôt la version AE-9 PE accompagnée par un équipement indépendant pour la gestion de leur micro.
NB: La carte utilisée dans le Test a été acheté directement sur le site du fabriquant: aucun avantage n’a été concédé par ce dernier pour la réalisation dudit test.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Restitution sonore de qualité audiophile

Qualités du logiciel Command

OPAMP interchangeables

Compatibilité avec tous types de casque (16-600Ω)

Connectique complète dont une alimentation fantôme pour micros XLR

Petite taille physique de la carte interne

Stabilité du boitier externe

Les points négatifs

Prix élevé

Qualité enregistrement micro décevante

Alimentation supplémentaire requise

Boitier externe en plastique sans affichage des titres joués

Dans le même genre

Laisser un commentaire