[Preview] Mato Anomalies

C’est à la Japan Expo 2022, à la faveur d’une avant-première mondiale, que j’ai eu la chance de pouvoir essayer (pendant trente minutes) Mato Anomalies, le nouveau jeu du studio Arrowiz. Ce titre aux accents de JRPG et aux références multiples m’avait déjà tapé dans l’œil. Trois mois plus tard, c’est une preview qui m’a permis de replonger, beaucoup plus longuement, dans la ville fictive de Mato, me permettant de me faire un avis plus complet sur le titre. Alors promesses tenues ou déception ? Je vais vous expliquer tout ça !

Jeu de Gram

Mato Anomalies, comme son nom l’indique, prend place à Mato, ville néo-futuriste fictive rappelant un peu Shanghai. On y suit Doe, détective privé de son état, qui est mandaté par sa patronne, la bien informée Belladone, pour enquêter sur la disparition d’une de ses cargaisons arrivées au port. Afin de comprendre comment la marchandise s’est volatilisée, Doe se rend sur place, et, en inspectant le container désormais vide se retrouve projeté dans un monde étrange. Le temps de se demander où il est et ce qu’il fiche là, notre héros est attaqué par une créature bizarre contre laquelle il ne possède aucun moyen de défense.

"Doe et Gram" alliés mais pas vraiment amis

Heureusement pour lui, il est sauvé par Gram, un exorciste qui semble bien connaître les lieux et les monstres qui les peuplent. Une fois de retour dans le monde réel, Gram explique à l’enquêteur qu’il est chaman que son but est de détruire la Marée funeste, responsable d’un nombre croissant d’anomalies affectant la ville. Pour contrer ce fléau, les deux hommes décident alors de s’allier, Doe étant chargé d’enquêter à travers la ville et Gram de se rendre dans l’Antre pour lutter physiquement contre les monstres. Jusqu’où leur enquête les conduira-t-elle ? Quels sombres secrets cache cette Marée funeste ? Le détective et le chaman l’ignorent encore, mais pour réussir leur mission il leur faudra trouver des alliés, pour lutter contre des ennemis puissants et redoutables.

On retrouve les fiches perso dans "Mato Anomalies"

Le Magicien Doe

Comme je l’ai déjà évoqué lors de l’avant-première du titre, pour un premier gros jeu, le studio Arrowiz a placé la barre très haut. Avec une direction artistique tout en cel-shading, alternant entre des cinématiques se déroulant en cases de comics et des artworks peints de toute beauté, visuellement parlant Mato Anomalies fait déjà très fort. Très inspiré par les grands noms de JRPG (l’influence de Persona 5 est plus que palpable), Mato tire son épingle du jeu en proposant deux types de gameplay différents entre les personnages de Doe et Gram.

Ainsi avec Doe le joueur va explorer la ville pour trouver des indices, débloquer des quêtes annexes et faire quelques emplettes auprès des divers marchands ambulants éparpillés dans la cité. Mais il arrivera qu’au cours de certains interrogatoires, les témoins ne fassent pas preuve d’honnêteté, refusant de divulguer certaines informations. Ce n’est pas grave puisque Doe pourra recourir au hacking mental pour avoir accès aux informations cachées dans l’esprit de l’interrogé. Tout cela sous la forme d’un jeu de cartes dans lequel votre but sera de faire tomber les points d’esprit de votre adversaire à zéro avant qu’il ne réduise vos propres points à néant.

Pour ce faire vous aurez le choix entre plusieurs decks de cartes (chacun étant affilié à un de vos alliés), avec des spécificités différentes (le jeu de Gram sera basé sur la conservation des bonnes cartes et la tactique à long terme par exemple). Ajoutez à cela que les ennemis peuvent avoir des démons (possédant des pouvoirs passifs capables de contrer vos attaques), dont il conviendra de vous débarrasser (pour un nombre de tour donné) avant d’espérer emporter la victoire, et vous vous retrouvez avec des combats où la stratégie ainsi que le choix du deck de base s’avèrent primordiales

Mission accomplie dans "Mato Anomalies"

Retrouvez notre avis sur l’avant-première de Mato Anomalies ici !

Vous reprendrez bien quelques Gram ?

Et Gram dans tout ça me direz vous ? Et bien pour l’exorciste les développeurs ont choisis de rester dans le JRPG classique. Ainsi, vous n’incarnerez Gram que lors de vos virées dans l’Antre (sorte de métaverse revisité). Il devra y récolter des souvenirs, des coffres et se battre contre les créatures de la Marée funeste dans des combats au tour par tour. Attention toutefois, chaque combat dans l’antre fera descendre votre niveau de santé mentale, vous devrez donc gérer leur nombre en fonction de ce paramètre.

Autre petite subtilité, la barre de vie concerne l’équipe entière et n’est plus affiliée à un personnage, ce qui implique que tomber à zéro points de vie est synonyme de game over. D’un autre côté, les potions et sorts de soin marchent pour toute l’équipe, ce qui est un avantage certain. Lors des combats on remplit également une barre d’énergie qui nous servira à déclencher des coups spéciaux dévastateurs, de quoi se débarrasser des adversaires avec classe et efficacité. Vous n’aimez pas les combats au tour par tour ? Mato Anomalies a pensé à vous en incluant la possibilité de les mettre en automatique, vous n’aurez alors plus qu’à profiter du spectacle. Pour le reste, on retrouve les arborescences de compétences à débloquer et les équipements à améliorer, la base quoi ! 

Mato-tale Analyse

Je pourrais continuer à vous décrire toutes les subtilités de gameplay, mais la liste serait très longue et je préfère garder un peu de suspens pour la sortie finale. Outre les graphismes que j’aime beaucoup, ce qui m’a surtout intéressé dans Mato Anomalies c’est son univers foisonnant de choses à découvrir et ces deux phases de gameplay différentes qui font que l’on ne s’ennuie pas une seconde. Malgré quelques petits bugs résiduels (d’affichage, de ralentissement, …) qui seront très certainement corrigés à la sortie du titre, rien n’a pu ternir mon plaisir en cours de partie.

Si je devais mettre un petit bémol, cela concernerait les musiques. Malheureusement, aucun titre de la bande son ne se distingue véritablement des autres et on se retrouve avec des thèmes génériques tenant plus de la musique d’ambiance que des titres dignes d’un grand RPG. Ce n’est cependant pas plus gênant que ça, car si elles sont oubliables, au moins elles ne prennent pas la tête durant le run. En ce qui me concerne, on part sur de très bonnes bases et je suis curieuse de découvrir Mato Anomalies dans sa version finale, même si je n’ai aucun doute quant au fait qu’il saura combler mon petit cœur de gameuse.

Pour conclure…

En l’état, et malgré quelques défauts, Mato Anomalies est un jeu qui s’annonce très bon, en espérant malgré tout que ses bugs soient évincés. Avec un gameplay varié, des missions à gogo et un scénario dont on a envie de découvrir jusqu’au moindre secret, on n’a pas le temps de s’ennuyer. J’attends donc avec impatience la sortie officielle de Mato Anomalies pour reprendre mon exploration dans les meilleures conditions et partager avec vous mon avis définitif.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Une direction artistique intéressante et qui possède un charme certain.

Les deux systèmes de combats différents, inhérents aux deux protagonistes principaux, sont un vrai plus.

L’intrigue et ses mystères, ainsi que le background des personnages délivrés au compte goutte, font que l’on veut en savoir toujours plus.

Les points négatifs

Quelques bugs de ralentissements, affichage et autres joyeusetés qui seront sans nul doute corrigés avant la sortie finale.

Beaucoup de phases de dialogues qui cassent un peu le rythme général.

La musique qui tient plus de la mélodie d’ambiance qu’autre chose. Dommage !

Dans le même genre

Laisser un commentaire