Articles a la une

Derniers commentaires
test

Pathway

Pathway est un Rogue-lite / Tactical-RPG développé par Robotality et édité par Chucklefish et est disponible sur PC depuis le 11 avril 2019.

Merci à Vautour013 pour ce test ! Vous pouvez le retrouver sur sa chaîne YouTube ainsi que sur sa page Facebook !

Histoire

Année 1936, Afrique et Moyen-Orient. Les Nazis lancent de nombreuses expéditions, à la recherche de quelque chose. C’est dans ce contexte que vos personnages (au nombre de 16 une fois tous débloqués) vont devoir accomplir des missions, cinq à l’heure où j’écris ces lignes.

La première vous entraine à Casablanca, au Maroc, afin de sauver votre ami Morten, prisonnier des nazis en plein cœur du désert. La seconde vous mènera à Jérusalem, en Palestine, pour poursuivre vos investigations sur ce que cherchent les Nazis. La troisième mission se passe au Caire, où vous devrez contrecarrer les plans d’une secte, la Confrérie de Khonesh, voulant ressusciter le Pharaon Noir. La quatrième aventure vous conduira à Jeddah, en Arabie, sur les traces de Kharga Sérabit, disparue dans le désert voilà bien des millénaires. La cinquième et dernière mission se déroule à Djibouti, en Afrique de l’Est, et vous fera vous confronter à nouveau à la Confrérie de Khonesh.

Si vous avez accès au synopsis de chaque mission dès le début du jeu, seule la première sera immédiatement jouable. Les suivantes se débloquent en finissant celle qui se passe avant.

Gameplay

Pathway est un jeu mêlant Exploration, Tactical-RPG et Rogue-lite, ce qui veut dire que vous allez explorer une carte, puis affronter des adversaires dans des combats au tour par tour façon Final Fantasy Tactics, et enfin que vous ne pourrez probablement pas finir les missions du premier coup car il faudra gagner en expérience, en compétences et en équipement pour en venir à bout. Concrètement, ce dernier point est l’élément rogue-lite. Cela pourrait sembler contraignant mais pas tant que ça au final car l’ensemble est bien amené. Voyons ensemble par étape.

Avant tout, il faudra choisir vos héros. Vous aurez dans un premier temps un choix limité car les autres personnages seront débloqués en accomplissant certains prérequis (comme par exemple ranimer 20 personnages pour avoir le Dr Chandra, ou bien tuer 100 nazis pour Léonora). Chacun d’eux dispose de ses propres affinités avec des armes et des armures, et a donc des compétences qui lui sont propre. À vous de choisir correctement les personnages au lancement de la mission afin d’obtenir la meilleure synergie possible. Lorsqu’un personnage est KO et que la mission est finie, il devient indisponible pour la prochaine mission ou le prochain essai (il va à l’infirmerie), cependant il conserve l’expérience accumulée pendant la mission.

Commence ensuite l‘exploration. Vous faites face à une carte avec des points reliés entre eux par des pointillés représentant les routes disponibles afin d’accéder à votre but, à l’autre bout. Vous pourrez choisir où aller. Chaque point est l’occasion d’un événement aléatoire, ce qui veut dire que chaque partie ne se déroulera pas de la même façon, et les lieux trouvés ne seront pas forcément les mêmes ni placés au même endroit. Chaque événement fait apparaître une fenêtre avec à gauche une animation 2D du lieu où vous êtes et de vos héros, et à droite du texte explicatif et éventuellement une liste de choix, un peu comme dans les vieux jeux narratifs des années 80. L’exploration permet de trouver des objets pouvant vous aider dans votre mission ou bien pouvant être revendus contre de l’argent, cela peut aussi être l’occasion de rencontrer un nouvel allié, ou des ennemis. Vous avancez à l’aide d’un véhicule, aussi vous serez limités par l’essence. Celle-ci est cruciale car si vous n’en avez plus et que vous n’êtes pas arrivés à votre destination, la mission est perdue. Il faudra donc correctement gérer cette précieuse ressource. Pas de panique, vous en trouverez sur le chemin ou bien vous pourrez en acheter dans les commerces.

Viennent ensuite les combats. Ceux-ci sont soit indiqués sur la carte par une icône symbolisant la confrontation, soit aléatoirement selon l’événement et éventuellement vos choix (vous pourrez parfois éviter un affrontement).  Les combats se déroulent au tour par tour. La première phase consiste à placer vos personnages (leur nombre dépendra de la mission et de si vous avez trouvez d’autres alliés sur votre chemin) dans une zone bien définie, marquée en vert. Ensuite commence réellement le combat par votre tour. Vous déplacez vos unités puis les faites agir l’une après l’autre. Vous aurez accès à des attaques et à des compétences. Certaines vous permettront de faire plus de dégâts, ou de tendre une embuscade pendant le tour de l’adversaire par exemple. Les armes à feu ont des chargeurs limités, il faudra aussi penser de temps en temps à recharger sous peine de ne pas pouvoir les utiliser. Lorsque votre tour est fini, c’est au tour de l’ennemi, et ainsi de suite jusqu’à la mort d’une des deux équipes. Si c’est vous, la mission est perdue bien évidemment. Chaque combat fera gagner de l’expérience à vos personnages, qui pourront ainsi monter en niveau et débloquer de nouvelles compétences.

La partie Rogue-lite vient du fait que le game-over ne fait pas tout perdre. Vous conservez les objets et l’argent que vous avez accumulé (hors inventaire des personnages qui lui est perdu) et aussi l’expérience des héros. Chaque partie vous fera ainsi progresser et vous finirez par réussir la mission. Grâce à l’argent, vous pourrez aussi augmenter la quantité d’essence ou de munitions disponibles dès le début de votre expédition, facilitant encore un peu la progression. Cette partie du jeu pourrait paraître rébarbative mais comme les événements sont aléatoires et ne sont pas les mêmes à chaque lancement de mission, cela allège grandement la sensation de répétition et nous permet même de découvrir de nouveaux morceaux de background de l’histoire. Le principe de l’infirmerie aussi est intéressant car il vous empêche de partir deux fois d’affiler avec les mêmes héros et impose un choix stratégique et un gameplay différent à chaque partie, en effet, un sniper ne se joue pas comme un soigneur.

Technique

Pathway est un jeu en 2D pixelart style 16 bits. C’est un peu un mélange des jeux Indiana Jones des années 80-90 (pour le côté inspiration graphique) et de Final Fantasy Tactics (pour les combats). Le style graphique est impeccable avec de très beaux sprites et une animation de bonne facture. Les décors sont eux aussi réussis et nous entraine au cœur des expéditions.

La partie audio n’est pas en reste, avec une bande son très agréable et apportant une dimension épique mais aussi une atmosphère mystérieuse au jeu. Les bruitages sont réussis, notamment le cri des ennemis lorsqu’ils sont KO. La narration est doublée pour l’introduction et la conclusion des missions, ce qui est sympathique et suffisant, uniquement en anglais.

Mais pas de panique pour les anglophobes, vu que les textes de Pathway sont entièrement traduits en français, et plutôt bien d’ailleurs. Les textes sont importants car outre la narration, le titre dispose d’un codex extrêmement copieux et complet, expliquant chaque aspect du jeu, approfondissant le background, etc.

Enfin, il est important de noter que le jeu fait régulièrement l’objet de patchs, non pas correctifs (encore qu’il y en a, c’est normal) mais plutôt des ajouts, que ça soit de fonctionnalités, de compétences, d’événements aléatoires (pour réduire les chances de tomber trop souvent sur les mêmes), ou tout simplement des modifications pour améliorer la prise en main du jeu. Le patch 1.1 est d’ailleurs attendu pour la fin de l’été (donc sous peu) et apportera de nouvelles compétences aux héros et une traduction japonaise et chinoise. Le précédent avait ajouté un bouton pour reset l’arbre de compétence des personnages par exemple. Un jeu suivi donc, pour notre plus grand bonheur !

MAJ 1.1

Le patch 1.1 de Pathway vient de faire son arrivée ce mercredi 9 octobre 2019. Alors quoi de neuf ?

Tout d’abord, 18 nouvelles capacités. Celles-ci permettront de nouvelles façons d’interagir avec les ennemis et les alliés.

De nouveaux événements et d’autres retravaillés, pour plus de variété. Nouvelles arènes de combat, nouveaux choix, nouveaux morceaux d’histoire… vous aurez de quoi faire !

Un arbre de compétences retravaillé, et pour chaque personnage. Au lieu de n’avoir que des bonus de statistiques, vous aurez aussi la possibilité de débloquer des compétences.

Nouveau système de consommables. Les bandages et les grenades seront désormais rassemblés dans une même catégorie “Consommables” (comme pour l’essence et les munitions), mais vous devrez tout de même vous équiper d’un pack de soin pour soigner et d’une grenade pour pouvoir en lancer. Il y a tout de même un nombre d’utilisation limité par combat, quel que soit le nombre de consommables dont vous disposez.

Nouveaux modes de combat. Vous commencerez le combat avec un bonus ou un malus, par exemple, l’ennemi vous surprend, provoquant de la panique dans votre équipe, ce qui se traduira par l’impossibilité de faire plus d’une action par personnage lors du premier tour.

Rééquilibrage du jeu. Les missions, les ennemis, les personnages, les objets, tout a été revus pour une meilleure expérience. Le paramétrage de la difficulté s’est aussi enrichi de plusieurs options.

Nouveau système d’armure. Désormais, il s’agira d’une réduction des dégâts en lieu et place d’une barre de protection. Il y aura tout de même une limite à ce que peut encaisser l’armure, et cela sera indiqué dessus.

Nouveau système d’objets. Il y a désormais un système de niveau (rareté) sur les objets. Chaque objet d’un niveau plus élevé est donc plus puissant, mais ils peuvent aussi avoir des effets supplémentaires selon leur rareté.

Les artefacts. Ce sont des objets uniques et rares, obtenable une seule fois par profil (du jeu, pas de Steam). Ils s’équipent sur les personnages (pas de limitation de ce côté-là) et pourront avoir de nombreux effets comme un boost de statistiques ou une nouvelle compétence.

Deux nouvelles traductions : chinois et japonais.

Cette mise à jour aura pour effet de réinitialiser les arbres de compétences de vos personnages et aussi des changements au niveau des objets et équipements dont vous disposiez, le tout sans perdre votre progression. Le jeu préconise tout de même de créer un nouveau profil afin de pouvoir pleinement profiter de tous ces nouveaux ajouts sans soucis.

Conclusion

Pathway est un très bon jeu, mêlant habilement trois genres pour proposer une expérience unique. L’ambiance Indiana Jones, les événements aléatoires, la dimension RPG, toutes les mécaniques sont bien utilisées afin de proposer un gameplay intéressant et pas trop répétitif, malgré le côté rogue-lite, ce qui est un très bon point. Il saura vous tenir en haleine pendant de nombreuses heures, surtout si vous voulez débloquer tous les personnages !

Le jeu est disponible sur PC (sur des plateformes comme Steam ou GOG) pour 13,99€, un petit prix pour un jeu de cette qualité !

Voici un peu de mon GamePlay :

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Les graphismes 16 bits
  • L’ambiance Indiana Jones
  • Le prix
Les points negatifs
  • Seulement 5 missions actuellement

Une réponse à “Pathway

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *