Articles a la une

Derniers commentaires
test

NBA 2K20

NBA 2K20 est à la fois un jeu de sport et un jeu de simulation disponible sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One et PC. Le titre est développé par Visual Concepts et édité par 2K Games et 2K Sports.

Contexte

Los Angeles Lakers, Chicago Bulls, San Antonio Spurs, Toronto Raptors, Golden State Warriors, Miami Heat, Boston Celtics, Brooklyn Nets… Fans de NBA (National Basketball Association) ou non, vous avez sûrement déjà entendu un de ces noms d’équipe. Non ? Et si je vous donne les noms des joueurs français qui y ont joué et ceux qui y jouent aujourd’hui, comme Tony Parker, Rudy Gobert, Evan Fournier, Nicolas Batum, Boris Diaw et Franck Ntilikina ? Si cela ne vous dit rien toujours rien, ne vous en faites pas, je ne ferai que vous parler du fonctionnement du jeu !

En tant que fervente supportrice de NBA depuis des années, j’étais tellement ravie de recevoir le jeu et de pouvoir le tester que je me suis empressée de le lancer. Alors, on entre un peu plus dans les détails ?

LEs DIFFÉRENTS MODES DE JEU

L’accueil est très sympathique visuellement, très coloré et on se rend compte instantanément qu’il y en a pour tous les goûts. En effet, nous avons le choix entre 5 modes de jeu différents :

  • Jouer, pour lancer un match rapide de NBA ou WNBA (Women’s National Basketball Association), jouer contre des amis ou en ligne.
  • Mon Équipe, pour constituer une équipe avec ses joueurs préférés de la NBA, présents ou passés.
  • Ma Carrière, la campagne solo dans laquelle vous devrez créer votre propre personnage et tenter de devenir la prochaine star de la NBA.
  • Ma Ligue, dans laquelle vous créerez votre propre ligue avec l’effectif de vos rêves.
  • 2KTV, dans laquelle vous retrouverez des vidéos et interviews inédites des stars actuelles de NBA comme Anthony Davis et Dwayne Wade.

Je n’ai absolument pas réfléchi une seule seconde, je me suis tout de suite dirigée vers Ma Carrière, puisque c’était la raison principale pour laquelle je voulais me lancer dans l’aventure NBA 2K20. Je vous préviens : une fois que vous l’aurez lancé, vous ne pourrez plus vous arrêter ! Alors attention à vous et à toute votre vie sociale, parce qu’à partir du moment où vous appuierez sur « Commencer », votre seul objectif sera de devenir champion(ne). On en parle un peu plus ?

MA CARRIÈRE

L’objectif est simple : vous incarnez un joueur encore à l’université dont le seul désir est d’intégrer la NBA pour y effectuer sa carrière. Jusque-là, rien de bien compliqué, mais vous devrez passer par de nombreuses étapes avant de pouvoir devenir une célébrité reconnue de tous !

La première étape (très satisfaisante) du mode est la création de son joueur, jusque dans les plus petits détails. Nom, prénom, taille, poids, envergure, coupe de cheveux, forme du nez, couleur de cheveux et des yeux… Vous connaissez le topo. Vous avez sûrement déjà dû créer votre personnage dans un jeu auparavant. Sauf que la personnalisation du joueur proposée dans NBA 2K20 est encore plus approfondie que vous le croyez !

Comme énuméré plus haut, le physique est évidemment le premier élément personnalisable. Cela permet au gamer de s’immerger le plus possible dans le jeu, mais ce n’est pas tout : vous serez amenés à choisir les capacités et les compétences au basket, ainsi qu’une qualité additionnelle propre à votre poste (meneur de jeu, arrière, ailier, ailier fort, pivot). Par exemple, mon joueur est un meneur de jeu ayant la qualité « Créateur de tir » qui est décrit de cette façon : « les créateurs de tir sont très efficaces en sortie de dribble et éliminent plus facilement les défenseurs avec des steps backs et des dribbles renversés. ». Je vous l’accorde, c’est technique, mais très agréable de pouvoir tout choisir ! Et puis de toute façon, vous pourrez comprendre le fonctionnement durant le tutoriel. AH… Non, pardon, il n’y a pas de tutoriel. Dommage…

Une fois tous ces choix effectués, on rentre directement dans le cœur de l’action : Tom Fournier (c’est à ce moment-là que je vous avoue que je n’ai jamais très bien su choisir mes noms de personnages) n’est encore qu’à l’université de Bay City et veut intégrer la NBA. Malheureusement, à cause d’un accrochage plutôt sévère avec mon coach – incarné par Idris Elba s’il vous plaît – je quitte l’université et dois me débrouiller seul(e) pour arriver à réaliser mon rêve. Je rencontre Kemba Walker (Meneur aux Boston Celtics) qui me présente à son agent et j’enchaîne entraînements, participations à des sélections déterminants mon futur dans la NBA (ou non d’ailleurs). Puis vient le moment de donner 3 noms d’équipes que j’aimerais intégrer à mon agent, pour qu’il œuvre en ma faveur avec ses contacts. Je ne vais pas vous mentir, cela a été très difficile pour moi de choisir… J’ai beau supporter les San Antonio Spurs depuis très longtemps, je suis beaucoup de joueurs avec attention pour leurs talents et leurs manières de jouer remarquable. J’ai donc décidé de choisir les Lakers, les Spurs et les Raptors – pas de jaloux. Roulement de tambours… Victoire ! Je suis drafté(e), autrement dit, choisi(e) par une équipe : je serai désormais Rookie (débutant) des Lakers et je devrai faire mes preuves et m’entraîner encore plus dur.

Et oui ! Ce n’est que le début. J’enchaîne matchs et entraînements – mais surtout, j’améliore régulièrement les compétences de mon personnage. Plus je m’améliore, plus mes coéquipiers me donnent la balle durant les matchs. Plus je brille durant les matchs, plus je gagne des fans et plus les marques s’intéressent à moi : Under Armour, Beats, Gatorade… L’objectif final ? Me hisser à la première place avec mon équipe et être champion(ne) de l’année 2020.

C’est très beau sur le papier mais, pour être honnête, les premiers matchs étaient un peu une purge – notamment puisqu’il n’y avait pas de tutoriel et qu’on n’est directement lancé dans l’arène, sans arme. Chaque décision dans le jeu a un effet direct (bon ou mauvais) et surtout, le jeu a un système que j’ai ressenti comme très punitif au départ. Je m’explique : une mauvaise action faisait perdre beaucoup de points, et une bonne en faisait gagner très peu. Il était donc compliqué d’être un bon coéquipier, étant donné que les compétences de mon joueur étaient pour le moins basiques, et de pouvoir se démarquer durant les matchs.

A l’heure où j’écris cet article, je n’ai pas encore terminé ma première saison en NBA. Je suis une puriste : je mets un point d’honneur à jouer chaque match et chaque entraînement. Cela rend le processus beaucoup plus long, c’est vrai, mais beaucoup plus gratifiant, surtout lorsque je vois à quel point mon joueur s’est amélioré et à quel point les matchs sont désormais plaisants à jouer. Avec beaucoup de travail, vous arriverez à faire parti des titulaires (un des 5 joueurs qui démarrent chaque match) et à devenir le Joueur du Match !

Pour conclure, je ne compte plus mes heures de jeu dessus, mais je crois en être à peu près à +30 heures déjà (encore une fois, sans avoir terminé la première saison). Cette campagne solo transcende tout, et reste le meilleur mode proposé dans NBA2K20 ! Je songe déjà à effectuer plusieurs carrières, avec plusieurs joueurs jouant à des postes différents !

AVIS

Même si j’ai passé plus de 90% de mon temps sur Ma Carrière, j’ai tout de même fait un tour des autres modes de jeu et notamment celui de la WNBA, la ligue féminine de basketball qui fait son apparition pour la première fois dans la licence NBA 2K. Gros GG à Visual Concepts, 2K Games et 2K Sports pour avoir rajouté ces 12 équipes ! Le gameplay et les animations sont tout aussi renversants que celui des hommes, et cela permet d’apprendre cette ligue pour le moins méconnue !

Pour résumé, NBA 2K20 est un jeu vraiment très complet, agréable et passionnel. Les passionnés de basket seront heureux de pouvoir retrouver leurs joueurs préférés modélisés dans le jeu à la perfection. Le physique, la personnalité, le talent et les gestuelles iconiques des stars de la NBA comme LeBron James, Anthony Davis, Paul George, Kevin Durant, Kawhi Leonard, James Harden sont parfaitement réalistes et authentiques. Rien à dire, ni à ajouter, courez simplement y jouer, vous ne serez pas déçus du résultat !

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Jeu très réaliste
  • Très bonne bande son
  • Personnalisation de tous les aspects du jeu
  • Les licences/équipes proposées
  • Célébrités modélisées à la perfection
  • La WNBA, nouvelle addition au jeu
Les points negatifs
  • Jeu très punitif au départ
  • Pas de tutoriel dans la carrière
  • Des problèmes de son parfois
  • Chargements un peu longs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *