L’Histoire de la Nintendo 64 – La plus Américaine des Consoles Japonaises

Aujourd’hui, on va parler rétrogaming, et d’une console des années 90. Les prémices de sa conception ont mon âge. Vous l’aurez deviné, on va parler de la N64 (ou Nintendo 64), et plus précisément de l’ouvrage de Patrick Hellio sorti le 09 février 2023 chez Third Éditions.

Synopsis

Avec près de 33 millions d’exemplaires écoulés à travers le monde, la Nintendo 64 est souvent pointée comme l’un des échecs de Nintendo côté consoles de jeu.

En collaborant avec les plus grandes sociétés d’image de synthèse d’Hollywood tout en s’arc-boutant dans le même temps sur le maintien du support cartouche au détriment du CD-Rom, les instances dirigeantes de la société ont produit une machine qui semble irrémédiablement bloquée entre deux époques, à l’aune d’un contexte concurrentiel en profonde transformation et d’un secteur même du jeu vidéo évoluant comme jamais auparavant.

Project Reality, Ultra 64 ou Nintendo 64, peu importe son patronyme, la machine aura abrité des jeux parmi les plus mythiques du paysage vidéoludique, comme Super Mario 64 ou The Legend of Zelda: Ocarina of Time, et gagne énormément à être réévaluée plusieurs décennies après sa sortie.

Imparfaite, toujours singulière et à contre-courant, mais aussi foncièrement attachante, la N64 n’a pas fini de fasciner ses joueurs.

Third Editions

Patrick Hellio, l’auteur de l’ouvrage

Patrick Hellio est journaliste spécialisé depuis la fin des années 1990. Magazines, sites Internet, il collabore avec de nombreuses publications liées à l’univers du jeu vidéo dont le site Gamekult et le mensuel JV Le Mag. Depuis 2007, il est chroniqueur régulier du podcast hebdomadaire Silence On Joue ! de Libération, consacré à l’actualité du jeu vidéo. Auteur d’ouvrages se penchant sur l’histoire du jeu vidéo, il a signé notamment L’Histoire du Point’n click : L’Épopée du Jeu d’Aventure Graphique (Pix’n Love) ainsi que Génération Jeu Vidéo : Années 80 et Années 90 (Wildside Éditions).

Third Editions

Les années 90, beaucoup d’événements marquants !

L’informatique ne cesse de progresser depuis les années 70. Et cela a largement contribué au progrès du jeu vidéo mais pas que. Dans le monde du 7ème art, là aussi de nombreux progrès et de nouvelles technologies font leurs apparitions, notamment les effets spéciaux. 1993 (mon année) sera la naissance du film de dinosaures le plus connu : Jurassic Park, dont Third Éditions a consacré tout un ouvrage que je vous avais présenté il y a quelques mois.

Le Japon était précurseur pour les effets spéciaux avec notamment la création de Godzilla (un autre lézard géant que j’affectionne beaucoup). Cependant, c’est avec l’arrivée de productions américaines des années 70-80 qu’ils se sont démocratisés. C’est d’ailleurs avec une société américaine du nom de Silicon Graphics que Nintendo s’est associé afin de donner naissance à la N64. Néanmoins, la N64 restera la console la moins vendue de l’histoire de Nintendo (seulement 33 millions d’exemplaires). La Playstation étant sortie juste avant, et ayant elle choisi le support CD plutôt que cartouche.

Mon avis sur “L’Histoire de la Nintendo 64 – La plus Américaine des Consoles Japonaises”

D’abord, je souhaite m’attarder quelques minutes sur la couverture. Je le dis et le redis, mais Third Éditions sait choisir ses illustrateurs. Comme pour le livre sur la Wii, nous avons une magnifique couverture signée Pierre Roussel. Sa patte est reconnaissable aux dissections de consoles et manettes de jeux vidéo qu’il propose comme illustrations. Et le tout est agrémenté de nombreux petits détails en lien avec celles-ci (même les vis de fixation y sont !). Sur la version standard (celle que j’ai), il s’agit de la console, tandis que sur la version First Print, vous avez l’emblématique manette de la N64, qui est très reconnaissable de par sa forme.

Les livres sur le rétrogaming proposés par Third Éditions sont toujours une mine d’informations. Les différents auteurs nous livrent vraiment toute l’histoire des consoles : de la simple idée en passant par les choix technologiques, les embrouilles “politiques”, jusqu’à la commercialisation sur les marchés. Rien n’est oublié, et le contenu est très dense. Le choix des cartouches aura mine de rien un gros impact sur la N64. Et finalement, si on regarde aujourd’hui, mis à part la Wii / WiiU et la GameCube, on est encore pour la Switch sur une sorte de cartouche avec les cartes mémoires. Le choix du support est choisi en fonction de sa capacité de stockage mais aussi de sa pérennité dans le temps. Et au final, les CD, ça se raye et ça ne tient pas longtemps si l’on n’en prend pas soin. En tout cas, Nintendo, tout comme les autres constructeurs, a évolué avec leur temps, et transmis un héritage avec leurs différentes consoles. Il faut le préserver !

Pour conclure…

“L’Histoire de la Nintendo 64 – La plus américaine des consoles japonaises” est à retrouver en format broché en deux versions (comme d’habitude). La version First Print est à 29.90€, tandis que la version standard est à 24.90€. Elles sont à retrouver toutes les deux chez Third Éditions, tout comme les autres ouvrages de rétrogaming, sur Jurassic Park ou de Gozdilla dont je vous ai parlé plus haut. La version standard est aussi disponible dans vos librairies préférées. En attendant, je vous dis à très vite pour un nouvel article sur Geeks By Girls !

Vous devriez Lire aussi
Noblesse tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire