Les chroniques de Nicci tome 2 : Le linceul de l’éternité

“Les chroniques de Nicci Tome 2 : Le linceul de l’éternité” est le spin-off de la série L’épée de vérité de Terry Goodkind. Il est paru en version de poche depuis le 2 juin 2021 et est édité chez Bragelonne. Voyons si cette suite est encore plus palpitante et répond à certaines questions introduites dans le tome 1.

Les chroniques de Nicci tome 2 : Le linceul de l’éternité

Synopsis

Après avoir repoussé l’attaque des Norukai, Nicci et ses compagnons, Nathan le sorcier déchu et Bannon le jeune escrimeur, se lancent dans une nouvelle quête. Leur mission : rendre ses pouvoirs à Nathan, et, pour la magicienne, rien de moins que sauver le monde. Guidés par la prophétie de la voyante Rouge, les trois voyageurs mettent le cap sur Ildakar, une ville fabuleuse dissimulée par son linceul d’éternité. Mais les sinistres avertissements qui se dressent sur leur chemin – des têtes coupées de Norukai fichées sur des piques, un monstre génétiquement modifié et une armée pétrifiée – ne sont qu’un avant-goût des horreurs qui les attendent, dans une société qui se tient pour idéale.

Avis

Nous revoilà embarqués dans l’univers de Terry Goodkind, pour un second tome. Comme toujours, cette série est un spin-off, il n’est pas obligatoire d’avoir lu la saga “L’épée de vérité” pour la comprendre. Néanmoins, il y a quand même beaucoup de références à la série d’origine.

On reprend notre aventure avec nos trois héros. Sur ce tome-là, on se concentre sur une grande quête principale. On pénètre dans la cité d’Ildakar pour découvrir le secret de cette ville qualifiée de « société parfaite » par ses dirigeants. On découvre de plus en plus de secrets au fil des pages. On sent l’intrigue monter en puissance et on se demande quand nos héros vont entrer en action. Il est à noter quand même qu’il faut un peu de temps dans ce tome pour voir le rythme de l’histoire s’accélérer. On est habitué à avoir de l’action plus tôt dans les livres de cet auteur. Cependant, on apprend tellement de choses sur l’univers et ces détails que l’on ne voit pas le temps passer.

On suit différents personnages dans ce tome, qui ne sont pas tous au même endroit. On vit donc l’histoire différemment. Il est rafraîchissant de voir tous ces points de vue et cela donne un certain dynamisme dans le scénario. Il est intéressant que l’on entre encore plus en profondeur dans l’histoire entre Richard et Kahlan, des personnages emblématiques de la série L’épée de vérité.

Ce tome 2 est plutôt concentré sur tout l’univers politique que sur des guerres en elles-mêmes. Il faut noter qu’il peut y avoir autant d’action et de complots qui font des ravages qu’un bon combat à l’épée. On est totalement immergé dans l’histoire et on a toujours envie d’en avoir plus.

La lutte de Nicci à Ildakar et la soif de Richard de vouloir la liberté de tous les peuples donne vraiment un plus dans l’univers. On s’attache facilement à notre sorcière, mais on découvre aussi sa personnalité. On comprend l’ensemble de ses souffrances mais aussi de son passé complexe.

L’écriture de Terry Goodkind n’est plus à présenter depuis le temps, ce deuxième tome ne change pas. On retrouve son goût à nous emporter mais aussi à faire durer le suspense avec des phases d’interludes dans l’histoire. On se pose des questions autant sur la cité en elle-même mais aussi si cette dernière deviendra enfin libre. Plus on tourne les pages, plus on a envie de savoir la suite.

Pour conclure…

Le linceul de l’éternité est un second tome qui nous apporte beaucoup de détails, que cela soit l’histoire de Nicci ou encore sur Richard et KaHlan. C’est une suite qui nous replonge avec plaisir dans un univers que nous connaissons bien et dont on n’a pas envie de se séparer. Beaucoup de sentiments ressortent de la lecture, que cela soit de la cruauté, de la terreur ou encore de la justice ou de la liberté. On passe par toutes les émotions au gré des aventures de notre héroïne.

Dans le même genre

Laisser un commentaire