Layers of fear

Layers of Fear est un jeu d’horreur disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Le titre est développé et édité par Bloober Team.

Jouer avec nos craintes

Layers of Fear ne fait pas appel à l’horreur pure, vos ennemis n’attaqueront pas par devant. Celle présente ici est bien plus fourbe et subtile. Layers of Fear fait appel à une tension grâce à son environnement qui fera tout le travail ici, nous sommes dans l’horreur psychologique plutôt que dans l’horreur horrifique. Vous incarnez un enquêteur essayant d’élucider le destin tragique d’un artiste peintre s’étant fait dévorer par sa passion (au sens propre du terme). Retraçant sa vie grâce à ses œuvres, vous vous confronterez à la folie qui lui a fait perdre la raison. Notons que le lieu dans lequel vous évoluerez est vraiment « beau ». Le manoir, faisant beaucoup penser à celui de Resident Evil, possède une atmosphère tout aussi lugubre bien que le titre offre une expérience différente. Les détails au sein de ce dernier sont nombreux et nous ressentons un certain malaise en évoluant dans ce manoir. L’atmosphère deviendra de plus en plus lourde quand vous découvrirez les peintures de cet artiste ayant sombré dans la folie tout en sachant qu’il était éperdument amoureux de sa femme.

Layers of fear

Vivre l’expérience

Layers of Fear prend le parti de vous faire vivre pleinement l’expérience, vous n’aurez pas d’interface, pas d’inventaire, seule votre vision sera présente. Le titre est avant tout un jeu narratif et non un survival-horror, il ne vous est pas demandé d’affronter des hordes de monstres ou de zombies, le seul ennemi ici est votre peur. Le jeu ne comporte donc aucun challenge particulier, si ce n’est de ne pas sombrer dans la folie. Pourquoi prendre ce parti ? Tout simplement pour renforcer l’immersion du joueur. Dans un survival-horror conventionnel, le joueur est plus focalisé sur son stock de munitions ou la gestion de l’inventaire. Ces principes n’étant pas présent dans Layers of Fear, le joueur se focalisera plus sur les bruits environnants qui ne sont pas rassurants : grincements de portes, murmures inintelligibles, pleurs, frappes de foudre, et bien d’autres bruits augmentant la sensation de malaise et de peur. Votre but sera donc de parcourir ce manoir afin de trouver des informations sur l’histoire tragique de ce couple et de leur petite fille. Journal, photos, petits mots, lettres, inscriptions… sont autant d’indices importants qu’il faudra prendre en compte pour reconstituer les événements. Ne vous attendez pas à découvrir des personnes ayant une vie paisible, au fil de vos découvertes, vous ferez face à la folie au sein d’une narration d’une grande qualité. D’ailleurs, cette dernière est à applaudir, le titre est très bien écrit, nous sommes vraiment immergés au sein du titre.

Layers of fear

Combattre la folie

L’un des points forts du jeu est de jouer avec vous en faisant ce qu’il veut de vous au point de vous faire connaître la folie. Le titre, immersif grâce à sa narration maîtrisée, vous donnera envie de mettre au clair votre enquête, mais il prendre un malin plaisir à jouer avec nos nerfs. Les différents bruits vous donneront l’envie de vous retourner pour voir si rien ne vous suit. Vous avancerez dans des pièces qui ne seront plus les mêmes après votre passage, vous arpenterez des couloirs qui se distordront, sans parler des horreurs qui apparaîtront devant vous juste après vous être retourné, alors que rien ne se trouvait à cet endroit quelques secondes avant. C’est là que tout le génie du jeu prend vie, vous aurez peur mais vous ne voudrez pas abandonner pour connaitre la vérité, et plus vous avancerez, plus vous vous demanderez si ce manoir n’est pas la matérialisation physique de l’esprit torturé du défunt peintre sur lequel vous enquêtez.

Layers of fear

Vaincre la peur

Le gameplay de Layer of Fear est très minimaliste comme je le soulignais plus tôt. Vous pouvez marcher, interagir avec les objets pour les examiner, interagir avec les éléments de l’environnement et c’est tout. Vous ne pouvez pas courir ou vous cacher pour fuir une entité. Il faudra subir, ce qui rajoute une peur de rencontrer une menace. Cependant, il est à noter que le jeu ne comporte pas de Game Over, si vous rencontrez une menace, votre protagoniste s’évanouira et reprendra connaissance rapidement après.

Pour conclure…

En conclusion, Layers of Fear est une expérience horrifique psychologique. Les bruits retentissants dans le manoir vous donneront la chair de poule jusqu’à ce que vous tombiez sur une entité qui vous surprendra et vous fera lâcher un cri d’effroi. Outre son côté horrifique, le jeu offre une narration aux petits oignons qui vous immergera dans le titre et vous donnera envie de connaitre la vérité sur la vie des habitants de ce manoir. Si vous aimez vous faire peur, ce jeu correspondra clairement à vos attentes, pour les autres, je vous conseille de fuir.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Jeu contemplatif qui nous met dans une ambiance de dingue

Une intrigue très intéressante

Les points négatifs

Jeu très court : 2h30

Vous devriez Lire aussi
Crossfire Legion

Dans le même genre

Laisser un commentaire