Jump Force

Lorsqu’on nous a parlé de la sortie de Jump force, j’ai sauté de joie. C’est un jeu qui m’a hype dès le départ. Malgré quelques remarques pas top sur le graphisme de certains personnages, j’ai cédé à la tentation d’y jouer et ainsi pouvoir affronter des personnes en crossover, ce qui est un kiff. Regardons de plus près ce qu’il donne vraiment !

Un univers graphique unique et un scénario…

Comme dit plus haut, Jump Force a fait beaucoup parlé de lui à cause de la direction artistique de celui-là. Mais au vu des premières images, je ne pouvais me faire une idée qu’en y jouant vraiment. On découvre rapidement que nos doutes étaient fondés…

J’ai eu un peu de mal à me faire à l’aspect plastique des personnages, il est vrai que le choix est surprenant. C’est certain que cela change, mais pour moi, c’est beaucoup trop différent pour me séduire vraiment. Ce style a un peu de mal à s’adapter sur certains personnages comme Daï ou encore Sangoku. Malheureusement pour Jump force, ce n’est pas son seul point faible.

L’histoire du jeu est… comment décrire ce sentiment que j’ai eu… heu… un peu rapide, le scénario est vide et bâclé. On incarne un personnage banal, on passe par là. Point positif, on choisit totalement notre apparence. On découvre Freezer accompagné des mystérieux Venins, puis là Trunks nous transmet des pouvoirs. Nous sommes recrutés pour participer aux conflits et de là, on choisit notre team. Vous avez le choix entre : Goku, Naruto et Luffy. Ensuite on enchaine les missions. Alors j’ai vraiment ragé sur certaines difficultés. Désolé pour ne pas avoir stream toutes mes scènes de rage et de colère face à certains adversaires qui, tout d’un coup, deviennent impossibles à vaincre…

Les cutscenes sont parfois un peu bâclés et on le voit assez rapidement. On continue à enchainer les missions pour suivre nos histoires pour arriver à la fin et enfin tout comprendre. On prend quand même plaisir à jouer notre avatar. Point positif, vous pouvez en créer plein de différentes sortes, on ne perd ni sa progression ni son expérience. Vous pouvez donc le matin jouer un homme viril puis passer à une jolie jeune femme sauveuse du monde en un clic.

Grâce à cet enchainement de missions, on peut s’offrir des compétences, costumes et autres éléments. Il est dommage que l’on ait peu d’activité dans le hub… cela aurait permis une durée de vie plus grande, mais aussi un peu de changement dans le jeu.

Et les combats alors ?

Le système de combat de Jump Force oppose deux équipes de trois personnages dans une arène en 3D. On peut passer facilement d’un personnage à un autre pour varier nos combats, mais il faut savoir que l’on a une seule barre de vie pour l’ensemble de l’équipe. Chaque personnage possède trois attaques spéciales activables (R2 + un bouton d’attaque de base) et une attaque ultime (R2 + Croix). Cette dernière ne peut être utilisée qu’une fois la barre de dégâts remplie à 50 %. De plus, nous avons une jauge de mobilité située en bas à gauche de l’écran. Il faut faire attention à son utilisation.

Au fur et à mesure de l’avancement du jeu, on s’améliore (oui, j’en avais largement besoin !), on arrive plus facilement à faire l’enchainement et à maitriser son équipe. Dans la globalité, le gameplay est un peu limite pour les ultras fans de jeu de combat, mais pour moi, simple novice, il est déjà bien développé. J’ai eu beaucoup de mal avec les contres, une vraie plaie. Parfois on rage, car on est dans l’impossibilité de faire quoi que ce soit face à notre adversaire.

Jump Force
{« DRSAppName » : «  », « DRSProfileName » : « Desktop », « ShortName » : «  », « CmsId » : « 0 »}

Un joli hommage dans le fond

Le titre est très respectueux des différentes licences et fil des parties, on découvre de petits clins d’œil qui font plaisir à nos petits cœurs de fanboy ou fangirl ! On voit aussi que l’attaque ultime respecte bien ce point, la mise en scène est soignée. Certains traits de caractère des personnages sont aussi présents dans le jeu, cela rajoute un petit point positif à Jump Force.

Jump Force
{« DRSAppName » : «  », « DRSProfileName » : « Desktop », « ShortName » : «  », « CmsId » : « 0 »}

Mon avis sur Jump Force

Lors de sa présentation, j’avais la hype de pouvoir y jouer, mais une fois installé, je dois être obligée de reconnaitre que certains personnages, au vu du choix de design, ne se fondent pas dans la masse. Il est dommage que l’histoire soit un peu bâclée et qu’après on est réduit à une course d’argent pour s’acheter des skins. Je trouve dommage que ce que l’on retiendra de ce jeu, c’est son manque de punch.

Après avoir créé un super personnage puis tenté un peu tout, on se retrouve un peu seul. Le mode online est un peu limité ainsi que le mode local qui peut vite nous faire perdre la tête à cause de la caméra.

Pour conclure…

Je ne regrette pas d’avoir pu l’explorer. Malheureusement, maintenant qu’il est fini, je ne pense pas le rouvrir pour jouer une partie. Et cela, c’est bien dommage.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Le gameplay

Les decors

Le respects des personnages

Les points négatifs

Scénario limité

Combat à deux

Petits soucis de modélisation sur certains personnages

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez2
Enregistrer