Draftosaurus

Draftosaurus

Souvent, lorsqu’on sort un jeu de société, on se dit que cela va être long. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir Draftosaurus, un petit jeu fun, drôle plein de couleurs, qui est rapide et facile à jouer. Ouf, on est sauvé ! Ce jeu est aussi destiné aux enfants et il est édité par Ankama. Il se joue de 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans (voir un peu avant puisque ma fille de 5 ans a réussi à bien tout comprendre).

Draftosaurus

C’est quoi Draftosaurus ?

Première chose à savoir : qu’est-ce que le draft ?

On va faire un résumé simple, c’est le fait de choisir un pion/carte/dé et une fois notre tour fini, on donne notre main à nos voisins. Cela permet d’avoir une grosse partie d’aléatoire dans le jeu. C’est un système qui n’est pas vraiment répandu encore dans le jeu d’enfant, mais c’est assez drôle à mettre en place. Bon, c’est vraiment un très gros résumé que je viens de vous faire, donc ne me sautez pas à la gorge s’il vous plaît.

Le thème exploité est sympathique : c’est un parc de dinosaures. On trouve une jolie boite très colorée qui nous permet déjà de nous évader dans un monde enfantin. Il y a 5 plateaux avec pour chacun une face été et l’autre hiver. Un dé en bois et un petit sac en tissu rempli de dinosaures en bois nous sont fournis. Bien évidemment, nous avons aussi les règles du jeu qui tiennent en deux pages.

Draftosaurus

La mise en place est très rapide. On commence par le plateau été (le côté hiver est pour les experts du jeu et ceux qui veulent du challenge !), on met les 60 dinosaures dans le sac en tissu et c’est parti pour un tour.

Draftosaurus

Une partie pour le fun

On commence une partie en mettant un nombre bien précis de dinosaures en fonction du nombre de joueurs. Chaque joueur en pioche 6 et les gardes cachés dans sa main. On choisit sur quelle face du plateau l’on joue et le premier joueur lance le dé de contrainte. Petite particularité, le joueur lançant le dé n’a pas à en tenir compte. Ensuite, chacun pose son dinosaure dans son enclos puis arrive le côté fun. On échange les dinosaures restants avec son voisin de gauche et ainsi de suite jusqu’à épuisement des dinosaures. On fait les comptes puis on se relance dans deux autres parties sans merci pour savoir qui est le maitre des Zoos !

Mais ce n’est pas un peu trop simple ?

Le jeu est simple en soi, mais il faut aussi savoir que la partie ne sera jamais la même si l’on prend en compte le facteur dé et le facteur dinosaures de notre voisin. Il y a aussi les enclos sur notre plateau qui ont chacun une particularité pour obtenir le plus de points. Par exemple, un enclos sera favorable au couple, un autre à avoir toujours un dinosaure différent. Le petit plus, c’est qu’il est facile de compter les points à la fin, c’est une simple addition des chiffres marqués sur chaque enclos. Là, pas de prise de tête, car on ne peut pas tricher ! EH OUI, vos frères tricheurs ne pourront pas vous avoir !

Pour gagner, c’est simple, il suffit d’avoir le plus de points.

Si l’on souhaite un peu plus de complexité, tourner votre plateau et jouer sur la face Hiver qui vous donnera de nouvelles contraintes d’enclos et vous demandera plus de réflexion et de stratégie.

Draftosaurus

Lire aussi : Trool Park – Deviens un forain hors pair

Mon avis sur Draftosaurus

J’ai beaucoup apprécié le côté rapide de la mise en place, mais aussi des règles. Un enfant de moins de 6 ans peut comprendre rapidement s’il a déjà joué à des jeux de société. Draftosaurus est encore plus amusant dès que l’on est 4, mais l’est tout autant à 2. Les parties sont plus ou moins courtes et donc très adaptées à des enfants, mais aussi aux parents. Il est vraiment bien pour apprendre les bases du draft, mais aussi pour le coup le côté hasard des choses. Ici, il est très dur de mettre en place une stratégie pour gagner à chaque fois. Il est donc difficile de s’en lasser rapidement. On y prend beaucoup de plaisir, pour moi, c’est vraiment un jeu de plateau réussi.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Fun et accessible

Deux niveaux de difficulté

Mise en place rapide

Les points négatifs

Rien, je l’adore !

Laisser un commentaire