Dome Keeper

"Dome keeper" affiche

Développé par Bippinbits – un couple originaire d’Allemagne – et édité par Raw fury, Dome Keeper est un rogue like indépendant sorti le 27 septembre 2022.

Ce test a été réalisé sur une version PC.

Un Savant Mélange entre Minage et Tower Defense

Dans Dome Keeper, après s’être écrasés sur une planète inconnue, nous sommes directement invités à plonger dans les profondeurs de la terre armés d’un jetpack et d’une foreuse.

Le jeu se divise en deux boucles de Gameplay, une phase de minage où l’on récolte des ressources et une phase de combat ou l’on doit protéger notre dôme des assauts de créatures aliens. Les ressources nous permettent d’améliorer notre équipement afin de miner plus vite, mais aussi d’augmenter la puissance de nos armes, la défense de notre dôme ou d’acheter des gadgets importants comme la jauge nous indiquant le temps qu’il nous reste avant la prochaine vague ennemie.

Dans le mode de jeu principal, ces boucles s’enchaînent jusqu’à tomber sur un artefact qui détruit simplement toute créature et nous assure ainsi la victoire. Les amoureux du scoring quant à eux, pourront se délecter du mode prestige dans lequel il vous sera demandé d’envoyer un maximum de ressource dans votre vaisseau mère pour récolter le plus de points possible.

Les ressources étant limitées, il vous faudra faire des choix et les dépenser judicieusement entre votre dôme et vos équipements pour tenir le plus longtemps possible.

Une touche de gestion ajoutant un enjeu supplémentaire à nos parties, nous donnant envie de recommencer pour trouver la meilleure stratégie et triompher du plus haut niveau de difficulté.

Gameplay de "Dome keeper"

Un Game Feel Juicy

C’est simple, efficace et terriblement satisfaisant grâce à un point : le minage.

Les sensations manette en main sont réellement prenantes grâce à la finition apportée aux animations, aux bruitages et à la satisfaction étrange que nous apporte le fait de casser des petits blocs de terre pour découvrir tout ce minerai..(ça me fait penser à un autre petit jeu…)

Cette mécanique fait tout le sel du jeu et nous donne envie de continuer à plonger plus profondément dans ces galeries avec notre petite foreuse. Mais ne vous laissez pas trop emporter car les vagues d’ennemis arrivent vite et les monstres ne vous attendront pas pour détruire votre dôme !  

Un Pixel Art de Qualité !

Vue de l'extérieur de "Dome keeper"

Idina Kloppstock, la pixel artiste de l’équipe nous propose un pixel art dans une ambiance sombre et minimaliste qui se marie parfaitement avec l’univers de Penusbmic un autre pixel artiste avec lequel elle a collaboré notamment pour la création des ennemis.

Le style de Dome Keeper est véritablement prenant et fait écho directement au game design : minimaliste.

Et c’est ce que j’aime particulièrement dans ce pixel art, cette capacité à faire mieux avec peu. 

Une palette de couleur réduite, quelques jeux de lumière, une animation fluide et la magie opère directement sans avoir besoin de se perdre dans des détails qui rendraient le processus de création long et compliqué pour une équipe de designer composé… d’une seule personne. 

Oui mais, il y a un mais…  

En lançant une partie, on nous donne la possibilité de la personnaliser. 

Tout d’abord, nous avons le choix entre deux types d’armes, un laser ou une épée et quelques équipements qui nous donneront des bonus lors de la partie.

Puis des modificateurs comme le choix de la difficulté, la taille de votre carte, la fréquence d’apparition des monstres et quelques autres idées qui souhaitent nous donner une impression de renouveau dans les parties, même si j’ai trouvé que le jeu s’essouffle tout de même au bout de quelques heures au vu de la simplicité de ces mécaniques. 

"Menu des équipements" du jeu
Option d'accessibilité dans "Dome keeper"

Effectivement, j’ai tout de suite été pris dans le jeu et je suis tout aussi vite passé à autre chose même si Dome Keeper m’a tout de même tenu en haleine une dizaine d’heures.

Dome Keeper est conçu pour faire de petites parties occasionnelles et n’a pas vraiment d’autre but que ceux que l’on se fixe soi-même, comme le scoring ou les succès Steam.  

Cependant rassurez-vous, de nouvelles mécaniques sont prévues et des patchs sortent régulièrement ce qui promet un vent de fraîcheur sur un jeu qui après un moment devient tout de même assez répétitif.  

Pour conclure…

Un jeu qui m’a plus tout de suite et qui vaut totalement son prix (environ 17€). J’y ai passé de bons moments et me suis même surpris à vouloir décrocher les succès Steam pour prolonger le plaisir. Une ambiance parfaite qui colle très bien au propos du jeu et qui à l’intelligence de ne pas s’alourdir d’une histoire qui aurait certainement ralenti son rythme. Même si à la longue Dome Keeper nous montre ses faiblesses, le jeu mérite tout de même d’y revenir de temps en temps pour tester les mises à jour et lancer une partie en mode brutal pour regretter immédiatement en voyant notre dôme sur le point de céder dès la deuxième vague.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un Gameplay efficace

Une DA soignée

Pas mal de personnalisations

Les points négatifs

Assez répétitif sur le long terme

Vous devriez Lire aussi
Styx: Shards of Darkness

Dans le même genre

Laisser un commentaire