Dissidia Final Fantasy NT

Dissidia Final Fantasy NT est un jeu de combat disponible exclusivement sur PlayStation 4. Le titre est développé par Team Ninja et édité par Square Enix et Koei Tecmo Holdings.

La guerre des jobs

Final Fantasy oblige, les personnages du jeu ont un job. Ces derniers sont au nombre de quatre et obéissent à un ordre de faiblesse/force par rapport à un autre job. Tout d’abord, nous avons le combattant, personnage très équilibré qui compense sa lenteur par sa force et sa résistance. Parmi ces personnages, on retrouve Cloud et Sephiroth, les personnages emblématiques de Final Fantasy VII. L’assassin quant à lui possède des attaques rapides malgré sa faible force d’attaque. Dans ce job, nous retrouvons Djidane, le voleur de Final Fantasy IX et le prince Noctis de Final Fantasy XV. Le tireur, comme son nom l’indique, est une classe à distance que ce soit grâce à la magie ou aux armes à feu. Ce job est redoutable, car il inflige de gros dégâts à distance, mais attention à ne pas être au corps à corps. Pour terminer, le dernier job disponible est le spécialiste, qui est un personnage de soutiens pouvant buff ses alliés en fonction de la situation. Ils sont de gros atouts pour les combats, mais attention à eux, car ils sont très faibles en combat rapproché. Avec un roster de 22 personnages (dont 6 prévus dans un season pass), vous trouverez facilement celui qui vous plaira. Personnellement, je suis ultra fan de Shantotto de Final Fantasy XI (Tireur).

Lire aussi notre test de Dissidia Final Fantasy: Opera Omnia

Un jeu qui donne la nausée

Après avoir sélectionné les 3 personnages qui constituent votre équipe, il est temps de vous lancer sur-le-champ de bataille et c’est là que les problèmes commencent. Un combat en 3vs3 simultanés peut faire peur à certaines personnes, mais sachez que le jeu possède un ciblage automatique afin de suivre le personnage ennemi de votre choix. Grâce aux gâchettes, vous pourrez changer d’adversaire pour en cibler un autre. N’oubliez pas que l’ennemi vous cible également, donc cibler un ennemi alors qu’un autre arrive par-derrière peut devenir problématique à un certain moment. Les combats du jeu reposent sur les attaques Bravoure et les attaques PV. Les attaques Bravoure ont pour utilité de grignoter le bouclier de l’adversaire afin de lui infliger le statut Break, une fois cela fait, il faudra descendre les points de vie de votre adversaire avec les attaques PV. La première équipe à avoir perdu ses 3 blocs de vie perd la partie. Les parties du jeu sont très complexes à gérer, car ça tape dans tous les sens, la caméra fait des tours sur elle-même, de quoi donner facilement la nausée.

L’art de l’invocation

Pendant votre lutte sans merci pour gagner, des cristaux apparaîtront sur-le-champ de bataille. Ces derniers, une fois brisés, vous permettront de remplir votre barre d’invocation. Lorsqu’elle sera pleine, une pression sur le pavé tactile permettra de lancer l’invocation de Shiva, Ifrit et bien d’autres. Un déluge d’attaques s’abattra alors sur-le-champ de bataille, il sera très difficile de les éviter, je vous conseille donc d’utiliser les chimères. Je souligne que le jeu est magnifique et que toutes les invocations sont très bien représentées.

Un mode historie verrouillé

Le mode Histoire du titre est tout simplement verrouillé. Pour débloquer les différents chapitres, le joueur doit faire monter le niveau de ses personnages pour acquérir des mémoires. Cette fonctionnalité est légèrement faite pour gonfler la durée de vie du jeu. De plus, les récompenses s’accumulent lentement, autant vous dire que vous allez faire des combats encore et encore pour débloquer ce que vous voulez.

Pour conclure…

Dissidia Final Fantasy NT est maladroit. Bien que les graphismes et la bande-son rendent hommage au jeu, la courbe de progression bien trop lente et le mode solo verrouillé empêchent de convaincre efficacement. De plus, la gestion de caméra légèrement folle donne la nausée sur de longues sessions de jeu.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

De jolis graphismes

Les invocations

Des personnages classes

Les points négatifs

Trop de grinding

Progression très lente

Dans le même genre

Laisser un commentaire