Dark Souls, Par-delà la mort – Volume 2 : Bloodborne – Darks Souls III

“Dark Souls, par-delà la mort, volume 2” est la suite du premier volume Dark Souls Par-delà la mort que je vous ai présenté récemment. Il est lui aussi coécrit par Damien Mecheri et Sylvain Romieu. Ce second volume aborde les 2 derniers opus de la série, à savoir Bloodborne et Dark Souls III. Même si BloodBorne n’est pas un Souls à proprement parler, de nombreuses références sont présentes. 

Synopsis

Dans ce deuxième volume consacré aux jeux passionnants que sont les Souls et Bloodborne, nous vous invitons à poursuivre l’exploration de leurs histoires cryptiques, à approfondir l’étude de leurs approches esthétiques et de leur philosophie ludique. Bloodborne et Dark Souls III sont à la fois différents et complémentaires. Ce qu’ils nous révèlent des créations de FromSoftware, de la démarche de Miyazaki, mais aussi du marché du jeu vidéo et de la nature du médium se montre des plus enrichissant.

Alors que nous pensions avoir fait le tour du sujet dans le premier volume, ces deux jeux supplémentaires ont ouvert de nouvelles pistes de réflexion. Les coulisses des développements, l’analyse des scénarios, les thématiques et les bandes-son de chaque jeu seront traitées dans cet ouvrage. Une dernière partie sera consacrée quant à elle au décryptage des deux titres, à la fois au regard de la série et sous l’angle de sujets transversaux n’ayant pas été abordés dans le premier volume, des influences esthétiques au marketing, en passant par des mises en perspective sur l’évolution des jeux.

Third Editions

BloodBorne : de quoi ça parle ?

Si Dark Souls III est bien la suite des aventures des 2 premiers volets, ce n’est pas le cas de BloodBorne. Créé pour le lancement de la PS4 de Sony, nous sommes encore dans un univers de dark fantasy faisant de nombreuses références à la saga des Souls mais sans en porter le nom. Ici, Hidetaka Miyazaki a voulu rendre honneur au célèbre auteur H.P. Lovecraft, qui est l’une des plus grandes sources d’inspiration en matière de mondes horrifiques. Mais également pour avoir ici un environnement inspiré de l’époque Victorienne et non plus médiéval comme ce fut le cas pour les Dark Souls précédents.

Les humains souhaitent s’élever et ont exploré 3 pistes pour y parvenir et devenir les égaux des “Grands” (Dieux). Cependant, cette mission ne fut pas couronnée de succès et de nombreuses pertes sont à déplorer. Une maladie se propage chez les humains, et leur “seul espoir” est d’avoir le remède de la ville de Yharnam. Manipulations, combats de “monstres” et univers parallèles, Bloodborne aborde plus en détail le concept de la vie (sa conception). Vous incarnerez un des voyageurs qui a eu vent de ce remède miracle. Mais une fois sur place, vous déchantez et changez vos plans…

Bloodborne, une bouffée d’air frais avant Dark Souls III ?

Concernant Bloodborne, il m’a parut évident que ce jeu, différent des souls certes mais pas tant que ça, parle du concept de la vie. Après avoir mis en lumière les ténèbres et la mort, cela parait logique. Et j’ai beaucoup apprécié l’analyse de Damien et Sylvain, démontrant tous les détails, notamment l’aspect sur la féminité et la mythologie. J’ai également apprécié la documentation sur les différents courants d’art qui ont inspiré les Dark Souls. Car il ne faut pas l’oublier, les jeux de FromSoftware sont aussi reconnus pour leurs décors et les détails que chacun contient.

Dark Souls III, la conclusion d’une saga épique

Comme dans le premier volume, nous repartons dans l’univers sombre des souls. Et cette fois-ci, le règne du Feu semble définitivement prendre fin… L’âge des hommes, et donc des ténèbres, approche à grands pas… Arriverez-vous à raviver les flammes ? Ne vous inquiétez pas, là aussi vous allez mourir de nombreuses fois comme dans les précédents volets. Mais vous avez l’habitude désormais, non ?

Ce dernier opus clôture la série des Souls. Mais il a été conçu de la même manière que ces prédécesseurs. Il amène avec lui tout ce que les précédents jeux ont pu apporter. La qualité via les nouvelles technologies, le bestiaire, les armes (sauf les armes à feu qui ont été introduite avec Bloodborne), et le gameplay avec notamment la difficulté toujours au centre. La fin est vraiment là, et ce dernier opus nous donne un aperçu de ce que pourrait être la fin des temps. Et tout ce travail a porté une fois de plus ses fruits vu que le jeu a eu de nombreuses récompenses.

Mon avis sur Dark Souls Par-delà la mort Volume 2

D’un point de vue technique, je me doute que créer un jeu vidéo requiert de nombreuses heures et de lignes de codes. Cependant, il en est de même pour créer tout le scénario, les personnages, les lieux, les mécaniques… Mais surtout d’insuffler une âme, une histoire bourrée de références, ça c’est encore plus difficile. Pourtant, c’est ce qu’a réussi FromSoftware et ce à travers 4 jeux (sans parler des DLC qui vont avec).

L’univers des Darks Souls a marqué son époque, et il a été fait le choix de ne pas en développer davantage (pour le moment). Car si une série est bien, il est en revanche plus compliqué de créer des suites et de ne pas tomber dans les abysses du marketing… Pour ne citer qu’un jeu (que j’affectionne malgré tout) : Assassin’s Creed. On a une dizaine de suites, cependant il n’y a rien de “nouveau”. Chose que les joueurs reprochent bien souvent…

Dark Souls a fait du chemin, mais on retiendra surtout le premier jeu qui a été une véritable audace et a su redonner un peu de challenge au monde du jeu vidéo. Avec le temps et le développement de l’informatique, ce media fait de la concurrence au 7ème art. D’ailleurs, Damien et Sylvain l’évoquent : est-ce que le jeu vidéo ne serait pas un art à part entière ?

Pour conclure…

Une très belle analyse des deux derniers opus des Souls. Même s’ il y a quelques jours nous avons pu voir le dernier bébé du studio FromSoftware, Elden Ring. Peut-être que Sylvain et Damien nous feront une nouvelle analyse de ce jeu qui, quelque part, ne déroge pas à l’esprit de Hidetaka Miyazaki ? En attendant, les deux premiers volumes sont disponibles chez Third Editions dans plusieurs formats :

> La version “standard” à 29,90€ (qui comporte le volume 2 seul, le premier volume est à 24,90€).

> Le coffret Darks Souls + Dark Souls Par-delà la mort Volume 2 – 34,90€ (Attention ce coffret ne contient pas le premier volume !)

> Le coffret Darks Souls Par-delà la mort Volume 1 et Volume 2 – 59,90€

Vous devriez Lire aussi
La Guerre de l'Étincelle : Ravnica

Dans le même genre

Laisser un commentaire

    • Bonsoir Loup !
      Pas du tout ! Sur le premier volume, il y a 7 chapitres, et donc 7 illustrations (en noir et blanc).
      Généralement Third Editions, propose des ouvrages qui sont des analyses des sujets qu’ils proposent.
      Donc beaucoup de texte !
      Personnellement je les aimes beaucoup, mais si tu recherches plus un ouvrage style Fan Art, ou guide de jeu, alors non ce livre ne correspond pas à ta recherche bien qu’il soit très intéressant.
      En espérant avoir pu t’aider, je te souhaite une belle soirée !