Clavier The G-lab Keyz Titanium

Aujourd’hui, je vais vous parler du clavier Keyz Titanium sans fil de THE G-LAB. Un clavier Gaming rétroéclairé à petit prix (49.99 euros). Il est compatible avec Windows, Playstation et Xbox. Alors, faut-il craquer pour ce clavier sans fil ? C’est ce que l’on va voir ensemble dans cet article.

Design et caractéristiques

Après une ouverture d’un packaging bien connu de la marque, à savoir une boite avec le visuel du clavier au couleur de THE G-LAB, on y retrouve le minimum et c’est grandement suffisant. À l’intérieur, le clavier, son dongle USB, le câble de recharge ainsi que des petits papiers de démarrage rapide sont présents pour nous aider. Pas besoin de drivers, il est plug and play. Si vous ne trouvez pas le dongle USB sur le clavier, c’est normal. Ce dernier se trouve à l’intérieur du carton et peut se balader en fonction du transport de ce dernier. 

En termes de design, le clavier The G-LAB Keyz Titanium ne fait pas de nouveauté. Ici, on joue la carte de la sécurité avec un design très classique mais cela fonctionne. Il est facilement possible de le rajouter à n’importe quel setup. Sa sobriété sera un atout à prendre en compte, tout noir avec juste le logo de la marque en tout petit.

Descriptif Technique

Genre Gamer

Type de switchs Membrane

Dimensions 442*135 mm

Poids 950 gr

RGB Oui

Repose-poignets Oui

Les spécificités techniques du clavier The G-lab Keyz Titanium

Malgré son design sobre, il apporte un nombre intéressant de fonctions. En haut, nous retrouvons un ajout d’une barre composée de plusieurs boutons. Sur la gauche, ou  y trouve 3 touches pour :

  • verrouiller la touche Window
  • changer de page rapidement
  • dupliquer ses écrans

Puis sur la droite, nous avons les contrôleurs multimédia : play, pause, avance rapide et une molette permettant de régler le volume rapidement.

Confort et ergonomie

Le G-LAB Keyz Titanium est composé du clavier mais aussi d’un repose-poignets en plastique ABS. Je trouve intéressant que cela soit directement intégré au périphérique. J’apprécie beaucoup ces repose-poignets qui sont très résistants. Ici, le plastique ne laisse pas apparaître les traces de doigts. Cependant, il faut noter qu’il n’est pas possible de le retirer. Il fait partie intégrante du clavier, et pour certain cela sera peut-être un inconvénient.

Il est possible de régler le clavier à deux hauteurs différentes. Cela permet de vraiment pouvoir avoir un périphérique qui s’adapte au plus grand nombre.

De plus, les touches en membrane donnent un son très sourd pour toutes les utilisations. Cela rend le clavier un peu moins performant en jeu mais la réactivité est présente. Notons qu’il est aussi compatible PC, PlayStation et Xbox, le changement étant rapide et facile. Un petit point important pour certains.

Rétroéclairage et batterie

Concernant la connetivité, le clavier The G-LAB Keyz Titanium est sans fil et se connecte en 2,4 GHz. Cela permet de dégager un fil sur le bureau pour un setup plus clair et facile à gérer.

Le rétroéclairage est un point important pour un grand nombre de gamers. À ce prix-là, on vous propose un clavier qui est paramétrable par une combinaison de touches. La notice rapide vous propose de les découvrir. Mais c’est vraiment très simple et intuitif, surtout si vous avez déjà utilisé un clavier de la marque car ces derniers ne changent pas. La touche Fn est toujours présente, vous proposant d’autres raccourcis comme monter ou descendre la luminosité du rétroéclairage. Très pratique.

Il est possible de télécharger le logiciel The Glab directement sur le site du fabricant. Ainsi, il est possible de  configurer des macros mais aussi le rétro-éclairage. C’est également là que vous pourrez voir le reste de charge de la batterie. Le logiciel est disponible en français pour les plus résistants d’entre nous.

Concernant la batterie, la durée annoncée par le constructeur est de 30 heures. Effectivement, après test, c’est vraiment la durée avec les rétroéclairages activés. Cependant, si vous souhaitez faire durer la charge plus longtemps, vous pouvez le désactiver et vous passerez à une autonomie de 150 heures. Ce qui est un bon compromis pour une soirée ou même une semaine très chargée.

Pour recharger complètement le clavier, il faudra 5 heures avec le câble USB-C fourni. Il est tout de même possible d’utiliser le périphérique même en charge, un bon point !

Attention, le clavier ne vous annoncera vraiment qu’à la fin de son autonomie qu’il faut le recharger, par un clignotement sur la diode Num lock en bleu / rouge. Et là, je vous précise, il faut sauter sur le câble pour le mettre à charger car il ne vous reste que quelques minutes ! Sinon, il faut ouvrir le logiciel pour vraiment savoir la batterie restante.

Mon avis sur le clavier The G-lab Keyz Titanium

Il est plaisant de tester un clavier sans fil à membrane, surtout avec un éclairage de type gaming. Après plusieurs semaines d’utilisation, on se rend compte de sa solidité et de son efficacité. Il fait bien le travail qu’on lui demande, à savoir retranscrire facilement votre frappe. Il a su vraiment trouver sa place sur mon bureau malgré une petite autonomie avec le RGB, mais je le retire pour certaines utilisations, surtout type bureau, ou le réduit au minimum. Cependant, si vous êtes vraiment à la recherche d’une réactivité très pointue, ce clavier reste dans un rendu classique, il faudra plutôt vous tourner vers un clavier mécanique.

Pour conclure…

The G-LAB Keyz Titanium est parfait pour les personnes qui cherchent un clavier sans fil et rétro-éclairé. Il sera un atout pour une utilisation multi-plateformes mais aussi pour les petits espaces, pour ne plus avoir de fils de partout !

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Frappe agréable

Compatibilité

RGB réglable facilement

Les points négatifs

Autonomie réduite grandement avec les RGB

Vous devriez Lire aussi
Écouteurs Gaming RIG 200HS de chez Nacon

Dans le même genre

Laisser un commentaire