Belle

Belle est un film d’animation japonais réalisé par Mamoru Hosoda. Après une diffusion au Japon en juillet 2021, le film est apparu dans nos cinémas français le 29 décembre 2021. Le titre japonais de Belle est bien plus littéral comme toujours, puisqu’il s’agit de « le dragon et la princesse aux tâches de rousseur » (竜とそばかすの姫), impliquant déjà un des personnages principaux du film.

Synopsis

Dans la vie réelle, Suzu est une adolescente complexée, coincée dans sa petite ville de montagne avec son père. Mais dans le monde virtuel de U, Suzu devient Belle, une icône musicale suivie par plus de 5 milliards de followers. Une double vie difficile pour la timide Suzu, qui va prendre une envolée inattendue lorsque Belle rencontre la Bête, une créature aussi fascinante qu’effrayante. S’engage alors un chassé-croisé virtuel entre Belle et la Bête, au terme duquel Suzu va découvrir qui elle est. 

– Allocine

Quand le virtuel prime sur le réel

Tout comme dans Summer Wars, un autre film de Mamoru Hosoda qui traite de la nouvelle technologie, BELLE est un film centré sur un autre monde, un monde virtuel appelé « U ». Grâce à une application, des milliards de personnes ont l’opportunité de s’échapper du monde réel et de vivre dans « U », sous une apparence bien différente et avec des capacités multiples, afin que leur vie soit bien meilleure que dans la réalité. Un échappatoire qui existait déjà dans Summer Wars avec le monde de OZ, mais avec bien plus d’inconvénients que dans Belle.

Suzu la clochette

Suzu est une des nombreuses adolescentes à prendre la décision de se servir de l’application, en partie pour se remettre d’un deuil qui l’a fortement impactée et pour lequel elle n’arrive malheureusement pas à se relever. Une fois dans le monde U, Suzu se rend compte qu’elle ne correspond en rien à ce qu’elle est dans le monde réel. Son avatar est une femme aux cheveux longs et roses avec un visage magnifique, si bien que qu’elle pense au départ que l’application s’est trompée. Mais à l’arrivée des tâches de rousseurs sur le visage de l’avatar, Suzu accepte cette nouvelle apparence et décide de se nommer “Bell”, comme son propre prénom l’indique en japonais, la clochette. Elle sera rapidement renommée Belle en vue de son apparence, très belle.

La Belle et la Bête

Belle, c’est aussi une bonne réadaptation du conte La Belle et la Bête. De plus en plus populaire par son apparence et par sa voix exceptionnelle lorsqu’elle chante (puisque le monde U est désormais le seul qui lui permet de pouvoir chanter à nouveau), la belle se fait interrompre lors d’un de ses concerts donné dans cet univers virtuel par un conflit entre des officiers de la justice et une bête affreuse et que personne n’aime. Intriguée par cette dernière, Belle va se mettre à sa recherche, jusqu’à dans son château, et essayer de découvrir qui se cache derrière cette carcasse qui possède de nombreux bleus sur le corps. Au fil du temps, Belle va commencer à l’apprécier, et la Bête, surnommée Ryu, commencera peu à peu à s’ouvrir à elle, avant de se faire rattraper par la Justice et de disparaître. La Justice, qui avait pour but de “dévoiler” la Bête, c’est-à-dire de dévoiler la personne qui se cache derrière cet avatar, ne lâche rien et use de tous les moyens pour parvenir à ses fins, quitte à s’en prendre directement à Belle.

Vous devriez lire aussi  Dorohedoro

Un plot-twist inattendu et émouvant

Sans trop prendre le risque de spoiler, Belle est un film dont la fin surprend et m’a vraiment touchée par ses thématiques diverses et variées. Le deuil, l’amour, l’attachement ou même le besoin de s’échapper et de renaître sans que personne ne nous connaisse, ce sont des sujets qui font que, selon moi, Belle est un film plus orienté vers des adolescents ou des jeunes adultes. Il y a également une bonne présence de musiques dans ce film, ce qui peut ressembler à une comédie romantique plus qu’à de la science-fiction. Malgré cela, Belle est une pépite sur le plan visuel et artistique, c’est un film haut en couleur et on se laisse facilement transporter dans l’univers une fois assis dans notre siège.

Mon avis sur Belle

Il s’agissait pour moi d’une première concernant les films de Mamoru Hosoda, puisque je n’ai pas souvenir d’avoir vu un de ses films dans le passé… ou alors je les ai simplement oubliés ? Quoi qu’il en soit, il s’agissait d’une bonne surprise et j’ai passé un très bon moment devant Belle, même si je trouvais parfois que l’histoire était un peu longue et que le plot s’éparpillait un peu dans tous les sens. Il vaut cependant le coup d’œil, ne serait-ce que pour les musiques et le visuel.

Pour conclure…

Belle est un film de science-fiction principalement, puisqu’il est centré autour d’un monde virtuel. Mais certaines thématiques en font un long métrage un peu plus orienté vers de la romance ou du dramatique. Il rappelle sans trop de mal La Belle est La Bête sur beaucoup de points, et c’est une façon très intéressante de redécouvrir ce conte. C’est une bonne chose que le film soit diffusé dans les cinémas en France, alors n’hésitez pas si vous êtes curieux !

Dans le même genre

Laisser un commentaire