Wonder Woman 1984

Wonder Woman 1984, ou encore WW84 pour faire plus court, est le dernier film DC actuellement disponible. Sorti au cinéma le 30 décembre 2020, nous retrouvons à nouveau Diana Prince, alias Wonder Woman, qui va devoir affronter la malédiction d’un ancien artefact qui menace l’humanité.

Synopsis

L’enfance de Diana

Diana Prince, alias Wonder Woman, est la princesse d’une tribu d’Amazones, un peuple composé exclusivement de femmes, et dont la plupart sont des guerrières. Si on connait bien sa mère et sa tante, les origines sur son paternel sont en revanche encore floues. Dans le film Wonder Woman 1984, les premières scènes racontent comment Diana, alors toute jeune, se met en tête de réussir les épreuves de ses aînées. Différentes étapes, au bout desquelles la meilleure guerrière est élue. Cependant, la petite fille va devoir faire un choix et celui-ci lui coûtera la victoire. Néanmoins, elle a appris une leçon importante : la vérité a plus de valeur qu’une victoire non méritée. C’est aussi une des raisons qui, je pense, fait que son célèbre lasso soit le lasso de la vérité.

Les thèmes abordés dans Wonder Woman 1984 : l’égoïsme et la jalousie

Dans le film, il y aussi de nouveaux personnages dont le “méchant” bien entendu, mais aussi Barbara, une collègue de travail de Diana, qui l’envie beaucoup. Car comme elle le lui dit, ou du moins c’est sous-entendu, elle l’admire. Belle, brillante, et qui sait marcher avec des talons vertigineux… Tandis qu’elle est très loin de “l’idéal féminin” qu’incarne la princesse.

Wonder Woman 1984

Néanmoins, c’est avec Barbara que Diana va avoir l’objet maudit entre les mains et plonger l’humanité dans le chaos. Un artefact créé par le dieu de la tromperie: il permet à n’importe qui de réaliser son désir le plus profond. Cependant, il y a un revers de taille à la médaille, car en échange l’artefact vous prive de ce que vous avez de plus précieux. Pour Diana, ça sera la résurrection de Steve contre ses pouvoirs… Tandis que Barbara devient un super prédateur, elle perd sa part d’humanité.

Vous assisterez donc à un chaos sans nom quand le méchant va proposer ça à l’humanité entière. Et où tout un chacun fera des vœux à tours de bras… Diana arrivera-t-elle à inverser la tendance et à faire renoncer chacun à son souhait ?

Wonder Woman 1984 : découverte de nouveaux pouvoirs

Wonder Woman 1984, c’est aussi le moment pour Diana d’avoir de nouvelles capacités, notamment celle de voler dans les airs. Jusqu’alors, elle appréciait beaucoup voir Steve, ancien pilote, s’épanouir dans les nuages. Mais elle ne savait pas ce qu’était cette sensation, ce sentiment de bien-être qui le remplissait. Dans le film, elle découvre enfin cette douce sensation et ce sentiment qui faisait battre le cœur de son pilote bien aimé.

Autre petite nouveauté, la fameuse armure dorée ! Celle-ci recouvre Wonder Woman de la tête aux pieds, et possède une magnifique paire d’ailes. Cependant, ces dernières vont lui servir de bouclier et non à explorer les airs. Ce qui est dommage vu que Diana a enfin cette capacité. Néanmoins, cette belle armure a une histoire, et pas des moindres ! Elle appartenait à la plus puissante des Amazones qui, le jour où les hommes les ont chassées, est restée sur Terre afin de couvrir ses sœurs. Depuis, elle est vénérée sur l’îles des Amazones en tant qu’héroïne historique. Et Diana nous apprend dans le film qu’une fois sur Terre, elle s’est mise en quête de cette fameuse armure, car ça peut toujours servir.

Wonder Woman 1984

Mon avis sur Wonder Woman 1984

Même si j’aime beaucoup les films DC, tout ou presque ici est dévoilé dans la bande annonce du film : l’enfance de Diana, la tête du méchant, Steve qui ressuscite, et on devine plus ou moins la trame du scénario. Personnellement, je m’attendais à un peu plus de scènes avec la fameuse armure dorée et que ce soit un peu plus spectaculaire, même si Wonder Woman a une sacrée prestance et que je l’admire. Gal Gadot l’interprète toujours à merveille !

Ensuite, et là vous allez dire que je psychote, mais je ne sais pas pourquoi j’ai focus sur les sandales de notre héroïne. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais un coup elles ont des talons et un coup elles n’en n’ont pas… Un petit faux raccord ? Ou elle a deux paires de chaussures ??? Autre chose qui m’a titillée récemment, car j’ai enfin visionné Batman Vs Superman, Batou ne connaît pas du tout Diana, alors que celle-ci, en 1984, décide enfin de se montrer telle qu’elle est au public. Alors pourquoi il lui fait la remarque ??? À moins qu’il n’évoque une autre période de l’histoire ?

Pour conclure…

J’ai bien aimé le film mais je m’attendais à un peu plus de spectacle. Peut-être que d’autres éléments seront dévoilés dans les autres films DC à venir ? Une romance entre Wonder Woman et l’homme chauve-souris ??? En tout cas, Wonder Woman 1984 offre une belle histoire et une belle morale pour les petits : toujours dire la vérité et savourer pleinement les instants présents. Peu importe qui l’on est ou ce que l’on deviendra, c’est à nous de forger notre propre histoire et d’affronter les obstacles que l’on rencontre dans la vie. Cela ne sera pas toujours facile, mais vous ne pourrez en sortir que plus grands !

Dans le même genre

Laisser un commentaire