Romancing SaGa 2

Aaaah ! SaGa ! Une vieille série de RPG signée Square (maintenant Square-Enix) qui a peiné à arriver jusque sous nos latitudes. Aujourd’hui, nous allons tester le remake du cinquième volet, le deuxième de la trilogie « Romancing« , sorti le 26 mai 2016 sur iOS et Androïd puis sur PC / PS4 / XBoxOne et Switch le 15 décembre 2017. C’est sur la dernière née de Nintendo que nous allons nous pencher.

SaGa

La série SaGa a fait ses débuts en 1989 sur GameBoy sous le titre « Makai Tōshi Sa·Ga », Final Fantasy Legend à l’international. Ce titre était très proche de Final Fantasy II, dont il devait être le successeur. Cependant, la série s’en démarque par une approche beaucoup plus open-world, une gestion de l’expérience par type d’arme et attaque, un scénario plus focalisé sur les connexions entre les histoires des différents protagonistes et sur les quêtes annexes et qui évoluent selon les choix du joueur. Tout comme pour Final Fantasy, chaque jeu dépeint un univers différent et sans lien avec les autres jeux.

Romancing SaGa 2

Après trois opus sur GameBoy, la série fait ses début fracassants sur Super Nintendo avec la trilogie Romancing SaGa. Aucun d’eux ne sortira du Japon avant le remake du premier sur PS2 en 2005. Viennent ensuite les 2 épisodes de SaGa Frontier sur Playstation 1, dont le 2 a même eu l’honneur d’une sortie en Europe et également d’une traduction officielle française ! Unlimited SaGa sur Playstation 2, et SaGa: Scarlet Grace sur PS Vita. On peut compter également un jeu sur navigateur web (Imperial SaGa) et un autre sur la plateforme GREE (Emperors SaGa).

L’histoire

Dans Romancing SaGa 2, vous dirigez le royaume d’Avalon (prince / princesse, selon votre choix de départ). Vous le parcourrez afin de sauver votre peuple des griffes de monstres. Vous suivrez la lutte sans merci contre les monstres et poursuivrez votre soif de vengeance sur plusieurs générations de princes / princesses / rois / reines. Car oui, dans ce jeu vous ne prendrez pas seulement le contrôle d’un personnage, mais aussi de sa descendance.

Romancing SaGa 2

Gameplay

Comme dit précédemment, le système de combat est assez classique, avec un tour par tour et le choix des attaques à lancer. Le titre se distingue par sa gestion de la progression des personnages. En effet, chaque catégorie d’arme, chaque attaque (qu’elle soit physique ou magique) dispose d’une barre d’expérience et donc de niveau. Plus vous utilisez l’arme / compétence, plus elle gagne en niveau et devient puissance. À noter que les capacités acquises par votre personnage se transmettront à sa descendance.

Romancing SaGa 2

Il y a bien évidemment une gestion de l’équipement, permettant d’augmenter la puissance d’attaque et de défense de base. Il est possible d’équiper un personnage avec plusieurs armes différentes. Ceci est très important, car chaque arme / attaque ne fait pas les mêmes dégâts selon la cible. Il faudra donc s’équiper intelligemment pour palier à toute possibilité.

Un point négatif : il n’y a aucun endroit indiquant quelle arme / attaque est efficace sur quel type de monstre.

Romancing SaGa 2

Autre point du système de combat : les formations. Celles-ci octroient des bonus aux personnages de votre équipe. En revanche, pour profiter de ceux-ci, vous ne pourrez pas courir sur la carte vers vos adversaires, la course « cassant » la formation.

Contrairement à Final Fantasy, les ennemis se baladent ici sur la carte, ce qui vous permet de les éviter au besoin. Toutefois, lorsque le combat se déclenche, vous ferez face à plusieurs monstres à la fois.

Remake

Le jeu est toujours en 2D isométrique, cependant le remake nous permet de profiter de décors en haute résolution et de toute beauté. Les personnages et les monstres sont eux toujours en pixel-art 16 bits. L’écart entre les décors et les protagonistes n’est pas gênant et nous rappelle avec nostalgie que le jeu est né sur la Super Nintendo. Au niveau des options, il n’y a aucune possibilité pour passer des anciens graphismes au nouveaux.

Romancing SaGa 2

La bande-son est de meilleure qualité que sur 16bits, mais on est ravi de retrouver les thèmes de l’époque avec une sonorité plus nette, mais proche de l’époque, donnant l’impression qu’il s’agit toujours de pistes chiptune. De la même manière que pour les graphismes, il n’est pas possible d’avoir les musiques et effets sonores de la version originale.

Romancing SaGa 2

Le jeu a, pour la première fois, droit à une version anglaise. Nous n’aurons malheureusement toujours pas droit à une localisation française (en tout cas à l’heure où j’écris ces lignes).

Concernant la version switch, nous pouvons bien sûr jouer sur la TV ou en mode portable et prendre des screenshots. Impossible pour l’instant de profiter de la fonction d’enregistrement de 30 secondes de gameplay, et impossible également de dire si Square-Enix prévoit de l’ajouter dans un futur patch.

Conclusion

Romancing SaGa 2 est un monument des RPG classiques japonais de l’ère Super Nintendo. Pouvoir y jouer de manière officielle sans avoir à utiliser l’émulation ou une traduction faite par des fans est une très bonne chose. Si le remake est de très bonne qualité, on regrettera l’absence d’une version française et un prix plutôt élevé pour un titre datant de 1993 (24,99€, en promo à 19,99€ jusqu’au 8 janvier 2017). Si vous êtes amateurs des bons vieux RPG d’antan, je ne saurais que trop vous conseiller de mettre la main sur ce remake !

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Traduction anglaise

Les décors

Système de progression

Fini l’émulation !

Les points négatifs

Toujours pas de version française

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer