Manga, que d’histoires !

“Manga, que d’histoires !” est un ouvrage écrit par Matthieu Pinon et disponible depuis le 30 novembre 2022 aux éditions Larousse. Je vous donne ci-dessous mon avis sur cette très belle analyse chronologique d’un médium né au Japon et qui a su conquérir le monde tout en se diversifiant au fil des décennies.

Synopsis

Alors que la Seconde Guerre mondiale vient de s’achever, le Japon voit apparaître un nouveau genre d’ouvrage : le manga. Au fil des décennies, son succès grandit. Le manga se diversifie, se réinvente, crée des personnages originaux et emblématiques.

Il se fait le témoin des angoisses et des rêves de plusieurs générations de Japonais. Il s’exporte en France, s’enrichit des apports américains, devient un genre à part entière, d’une richesse hors du commun.

À la fois acteur et spectateur de son époque, le manga est indissociable des évolutions sociales, économiques, politiques et culturelles du Japon. Il joue aujourd’hui un rôle essentiel dans l’économie du pays. De Shigeru Mizuki à Osamu Tezuka, “dieu du manga” moderne, de la naissance des gekiga dans les années 1950 aux mangas féministes, en passant par One Piece, Demon Slayer ou Fairy Tail, c’est toute l’histoire du manga qui nous est contée, dans sa profusion et sa diversité.

Larousse éditions

Matthieu Pinon, l’auteur

Journaliste spécialisé en pop culture japonaise, Matthieu Pinon décrypte depuis vingt-cinq ans l’univers des mangas et des dessins animés nippons dans des magazines et dans ses livres (Histoire(s) du manga moderne, Un siècle d’animation japonaise).

Larousse éditions

Mon avis sur Manga, que d’histoires !

Réparti par décennies, ce livre retrace l’histoire du manga. Mais il revient aussi sur ceux qui ont su propulser ce médium à l’international. Que ce soit par leurs ouvrages, leur style… Bref, rien n’est laissé au hasard et j’ai appris des choses ! Tout d’abord, la petite introduction remet en place les fondamentaux, notamment sur les différentes appellations des genres (shōnen, seinen, yuri, yaoi…). Je suis la première à me planter et ça c’est super utile ! J’y vois désormais plus clair.

Sans surprise, il y a une double-page sur Astro Boy et notamment Osamu Tezuka, son créateur, qui est considéré comme “le dieu du manga moderne”. Je vous en avais déjà parlé, notamment avec Phénix il y a quelques temps. Ça, c’est pour la partie la plus ancienne et qui ne m’est pas inconnue. Là où j’ai pris un sacré coup de vieux, c’est sur Candy. C’était une bande dessinée que je lisais plus jeune chez ma grand-mère, mais alors j’étais très loin d’imaginer que ça datait des années 70… Cela m’a néanmoins permis de me dire que mes oncles et tantes ont eux aussi pu les lire !

Bien entendu, on a aussi tout un passage sur les mangas consacré aux Kaiju, dont Godzilla pour le plus célèbre d’entre eux. Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon s’est lancé sur les monstres gigantesques. Une métaphore des contrecoups de la guerre. On a aussi ensuite les robots géants (Goldorak), même si pour moi ça m’a plus marquée dans les Power Rangers que dans la version manga. Albator, Dragon Ball Z bien sûr, etc.

Et enfin, nous arrivons aux années 90, 2000 et 2010, où là ça me parle davantage, Fairy Tail étant un de mes mangas préférés et qui a introduit le genre d’héroïc fantasy. J’ai retrouvé aussi Love Hina et Negima, qui font partie des tous premiers que j’ai lu en début d’adolescence. Et un petit peu plus loin Death Note ! Ce dernier a marqué l’histoire du manga dans le sens où il ne mettait pas en scène des combats physiques mais plus psychologiques. Cela tranche complètement avec la période de Dragon Ball Z à titre de comparaison.

L’auteur n’a pas non plus oublié de parler des mangas sur le sport, vu que celui-ci fait partie intégrante de la vie des japonais. Je vous avais aussi présenté un très bel ouvrage chez Third Éditions qui traite du sujet : Manga & Sport.

Pour conclure…

One Piece, Bleach, l’Attaque des Titans, beaucoup de titres sont évoqués dans “Manga, que d’histoires !”. Ce que je peux dire pour terminer cet article, c’est que c’est un livre super intéressant. J’ai retrouvé les informations que j’avais pu apprendre dans mes précédentes lectures et aussi découvrir de “nouveaux” titres. “Manga, que d’histoires !” est à retrouver aux éditions Larousse en version broché au prix de 34.95€. Il est assez volumineux tant physiquement qu’au niveau de son contenu.

En attendant, prenez soin de vous, et à très vite sur Geeks by Girls pour un nouvel article !

Vous devriez Lire aussi
La création de Prince of Persia. Carnets de bord de Jordan Mechner 1985-1993

Dans le même genre

Laisser un commentaire