L‘atelier des sorciers

L’atelier des sorciers est un manga, un seinen fantasy, scénarisé et dessiné par Kamome Shirahama, et édité en France par Pika Edition depuis le 7 mars 2018. À l’occasion de la sortie en ce mois de juin 2020 du tome 6, je vous propose de vous la faire découvrir.

Synopsis

Coco est une petite fille ordinaire vivant dans un village avec sa mère. Elle a toujours été fascinée par la magie, mais c’est un don rare que seules certaines personnes obtiennent à la naissance : les sorciers. Un jour, Coco rencontre l‘un d’entre eux et le surprend à jeter un sort. Elle comprend alors la véritable nature de la magie et essaye de l’imiter… Mais elle va accidentellement utiliser une magie interdite !

Détails

Comme on peut le lire sur la jaquette de chaque tome du manga, Kamome Shirahama est diplômée de l’Université des Arts de Tokyo et a ensuite commencé une carrière d’illustratrice freelance et de mangaka. Elle a réalisé des couvertures pour des comics américains tels que ceux de Marvel, DC ou encore Star Wars. Elle est l’auteure de quatre mangas, dont deux sont disponibles dans notre pays : “Divines” (série complète en trois tomes) et “L’atelier des sorciers”.

Ce dernier est son troisième manga, dont elle signe le scénario et les dessins. Il raconte l’histoire de Coco, une petite fille douée pour la couture et curieuse de la magie, qui va devoir quitter son foyer suite à un accident provoqué en lançant un sort interdit. On suit son apprentissage de la magie dans l’atelier de son maître, Kieffrey, ses relations avec les autres disciples (Tetia, Trice et Agathe), et on découvrira au fil de l’intrigue ce qu’est la confrérie du Capuchon et quels sont leurs liens avec Coco.

La série en est actuellement au tome 6 en France et au 7 au Japon, où elle est toujours en cours de parution. Son titre original est “Tongari Boushi no Atelier” et est édité au Japon par Kodansha. Certains tomes arrivent en France en version collector, c’est-à-dire avec une jaquette réversible (celle de l’édition normale étant du côté intérieur) et accompagné d’un goodies, comme un petit carnet de note ou encore un petit carnet de croquis pour le tome 6 (faisant office de petit art-book).

Mon avis

J’ai découvert cette série par hasard en regardant les sorties manga de 2018. Ce qui m’a plu en premier, c’est la jaquette du tome 1, dont j’ai trouvé le trait vraiment magnifique. Beaucoup de détails, de belles courbes, une jolie police de caractères pour le titre… J’ai tout de suite accroché au style de Kamome Shirahama. J’ai ensuite pu découvrir un extrait de quelques pages, permettant de se faire une idée de l’histoire et aussi de voir d’autres planches. Cet aperçu m’a convaincu de commencer la série et chaque tome me conforte dans l’idée que j’avais bien fait.

Si l’histoire peut paraître un peu enfantine au départ, après tout nous suivons l’histoire d’une petite fille, on découvre un univers très bien dépeint et complexe, avec de très beaux paysages et bâtiments, mais aussi de nombreux mystères entourant l’art de la magie. Cette dernière n’est pas ce que l’on a l’habitude de voir dans d’autres œuvres de fantasy, ici, pas de mana, pas d’incantation, mais… je vous laisse découvrir pour ne pas vous spoiler. La confrérie du capuchon aussi ajoute une bonne couche de mystères mais aussi de noirceur, tant on ne sait pas quels sont leurs desseins ni s’ils sont réellement mauvais.

L‘atelier des sorciers

Le manga traite aussi de rivalité entre étudiants, d’entraide aussi, de responsabilité, mais aussi du fait qu’en travaillant beaucoup, on peut toujours s’améliorer et arriver à se dépasser. Une très bonne histoire qui mérite sa place sur ma bibliothèque déjà bien fournie !

Pour conclure…

L’atelier des sorciers est une œuvre pleine de poésie et de mystères. Le trait de l’auteur est magnifique et ravira les amateurs de belles planches tandis que l’histoire, si elle est classée dans la catégorie Seinen, conviendra malgré tout aussi à un public plus jeune comme les adolescents.

La série est disponible en version papier et numérique, pour respectivement 7€50 et 4€49 par tome. Je vous conseille fortement la version papier, surtout si vous trouvez les versions collector.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer