The Witcher – La légende : Les filles-renardes

Nous sommes toujours à la recherche d’une nouvelle série à se mettre sous la dent et « The Witcher – La légende » a réussi à m’intriguer. On découvre une histoire complète qui garde l’héritage de Tolkien. Ce tome est paru aux éditions Urban Comics le 26 octobre 2018.

Synopsis :

Le voyage du sorceleur Geralt de Riv le conduit cette fois-ci à bord d’un étrange navire. À son bord, des fous, des renégats ou bien encore de dangereux criminels. Chacun paraît plus menaçant que son voisin, mais parmi eux se cache un homme dont le lourd et sinistre secret surpasse de loin tous les autres, et pourrait bien mener l’équipage tout entier à sa perte.

À la découverte de The witcher – la légende

On découvre une nouvelle créature exclusivement féminine, à savoir les Vulpes, des êtres mi-renardes, mi-elfes. Mais le Sorceleur Geralt de Riv et son équipage ont eu le malheur de faire du mal à l’une des Vulpes. Ils sont maintenant traqués par la mère Vulpe et subissent son courroux. Voici en gros le scénario qui sera largement développé dans ce tome. Je fais en sorte de ne pas trop vous en dévoiler pour que vous puissiez apprécier la lecture. Concernant le scénario, on comprend rapidement que Paul Tobin a vraiment capté l’essence de Tolkien. On apprécie très vite le personnage de Gerald de Riv, malgré le fait d’être un tueur de créatures, dégage un charisme puissant. Il est droit dans ses bottes. C’est vraiment très appréciable. On voit qu’il reste vraiment humain et qu’il accorde de l’importance aux relations humaines.

Le cœur de The witcher – la légende

Lorsqu’on démarre ce comics, on se pose beaucoup de questions. De plus, tout au long de l’histoire, des personnages secondaires font leur apparition, mais ne répondent jamais comme on le souhaite ! Il faut attendre la fin pour comprendre les motivations réelles de la Vulpe. Le scénario m’a tenu en haleine jusqu’au bout. C’est un vrai plaisir, car on tourne les pages pour en savoir toujours plus ! Côté graphique, il manque un peu de précision pour nous donner du plaisir, malgré un univers bien marqué. Cela se voit surtout sur les yeux de nos personnages, car ils manquent d’expression. C’est dommage, car le scénario est très bon.

Pour conclure…

J’ai aimé ce comics, surtout pour mon œil amateur. Il est vrai que j’ai vu certains détails (ou l’absence) dans le dessin, mais l’histoire, elle, était vraiment bonne. J’attends le prochain tome pour en savoir encore plus sur notre Sorceleur, Geralt de Riv. Et vous, avez-vous aimé ce tome ?

Dans le même genre

Laisser un commentaire