Articles a la une

Derniers commentaires
high-tech

L’imprimante 3D Magis de Dagoma

Il y a plus d’un mois, j’ai eu l’imprimante 3D Magis du fabricant français Dagoma. C’est une imprimante qui a une forme originale, en triangle, mais aussi qui s’adresse à un public novice. Voyons de plus près cette petite merveille, afin de savoir si elle tenait ses promesses en matière d’ergonomie, de facilité d’utilisation et, bien entendu, de qualité d’impression. Ci-dessous, retrouvez notre test complet.

Test de l’imprimante 3D Magis de Dagoma

Déballage de la Magis

Un énorme carton nous arrive. L’imprimante est dans un double emballage, cela lui permet de résister aux transports. Une fois le premier carton ouvert, on découvre sur le second l’imprimante avec le slogan de vente de la Magis « L’impression 3D s’invite dans votre salon ».

L’avantage de la Magis est qu’elle est déjà entièrement montée (enfin presque). Et lorsque l’on regarde ses dimensions une fois sortie du carton, on se rend compte que l’on peut la mettre où l’on souhaite.

L’imprimante Magis  fait 305 x 275 x 535 mm pour seulement 4,3 kg.

Mais si cette imprimante est vendue pour les novices, elle est aussi bien fournie en terme d’accessoires. Vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour démarrer, à savoir un échantillon de filament, l’alimentation et câble USB, une spatule (un peu trop flexible à notre goût), des lingettes de nettoyage pour le plateau Buildtak ainsi qu’une carte SD et un adaptateur USB. Vous aurez aussi quelques bonbons fournis, ils sont juste parfaits pour commencer la lecture du mode d’emploi mais aussi regarder votre première impression.

Caractéristiques

Taille : 305 x 275 x 535

Poids : 4,3 kg.

Volume de fabrication : 180 x 180 x 200 mm,

Hauteur de couche minimale : 100 microns

vitesse d’impression : 30 à 100 mm/s

Température maximale d’extrusion : 270°C.

Démarrage de la Magis

Une fois installée, on va suivre tout simplement le guide « Premiers pas » que l’on retrouve en ligne sur le site du fabricant Dagoma. Vous aurez donc besoin d’un ordinateur à portée de main. On vous explique très simplement à l’aide de vidéos claires comment finir le montage de la machine et démarrer votre première impression. Il faut moins de 5 minutes pour la démarrer. Question montage, vous avez 6 bras orange qui maintiennent la tête d’impression à installer, monter la tête d’impression, insérer le fil et c’est fini !

Une fois allumée, votre machine va effectuer la calibration automatiquement. Elle refera cette opération à chaque impression pour une qualité optimale.

Votre imprimante 3D Magis est prête à imprimer !

Test de l’imprimante 3D Magis de Dagoma

Logiciel Cura by Dagoma

On débute et il n’est pas toujours facile de savoir quoi imprimer ! Dagoma a pensé à tous. En effet, avec le logiciel Cura, on pilote facilement l’impression.

Le logiciel est facile à prendre en main, mais attention, il ne vous permet pas de créer mais seulement de transformer le fichier en un format que votre imprimante peut lire.

Vous allez pouvoir régler la couleur ou encore les dimensions (grossir ou rétrécir), tourner votre pièce, mais aussi choisir le réglage de finition ou encore de remplissage. Et pourquoi pas insérer une pause pour changer de couleur en court d’impression.

C’est vraiment un logiciel qui est extrêmement bien réussi.

Les impressions de la Magis

Le tout premier objet que l’on imprime est le photophore, cela prend deux heures et peut être fait avec l’échantillon de PLA fourni. Après ça, un choix immense de possibilités s’offre à nous. Pour ne pas vous perdre dans vos choix, je vous mets à disposition une petite sélection d’objets à imprimer.

Test de l’imprimante 3D Magis de Dagoma

J’ai décidé de démarrer l’aventure de l’impression 3D en faisant des Pokémons. J’ai trouvé la plupart des fichiers sur le site thingiverse . D’autres sites sont à votre disposition pour votre plaisir.

Question objets utiles, j’ai fabriqué un porte-savon ou encore un porte-éponge. On peut également faire des attaches pour les étagères ou des pièces de remplacement pour notre électroménager.

La maîtrise du logiciel est vraiment importante dans le résultat de l’impression. Il est vrai qu’il est simple à prendre en main, mais il faut savoir que le rendu final est dépendant de certains réglages.

Par exemple, pour faire mon cale-porte Hodor, il m’a fallut 7 heures d’impressions. En effet, plus votre pièce sera grande et plus le remplissage ainsi que la qualité de finition influent sur le temps d’impression.

Mon avis

J’ai été agréablement surprise par la Magis, c’est vraiment une imprimante facile à prendre en main. Je vous l’avoue, j’ai eu quelques soucis d’impression car, oui, cela arrive, entre bien penser à mettre les bons paramètres dans Cura ou encore bien nettoyer la tête ou le plateau, ainsi que mettre une fine couche d’accroche pour que la pièce reste en place sur le plateau. Malgré toutes ces aventures, et un service client vraiment réactif et au top, je suis totalement conquise par l’impression 3D ainsi que par le champ de possibilités offert.

Pour le moment, je ne me suis pas attaquée à ma propre modélisation, mais je pense m’y mettre avant la fin de l’année. Il est intéressant pour un bricoleur de pouvoir fabriquer ces propres pièces directement chez lui ou encore aux cosplayeurs de fabriquer des accessoires.

Pour conclure, l’imprimante 3D Magis s’adresse à un public de néophytes ou à des personnes qui souhaitent faire de l’impression 3D sans prise de tête. Son prix de 499€ la rend la plus intéressante du marché. C’est une machine surprenante qui saura vous séduire.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Pas de configuration
  • Prise en main simple
Les points negatifs
  • Pas d’écran
  • Prise en main du logiciel Cura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *