Super Mario 3D All Stars

Pour les 35 ans de Mario, Nintendo nous offre la tant attendue compilation 3D All Stars, sortie sur Switch le 18 septembre 2020. Que trouve-t-on dans ce jeu ? Rien de moins que les Mario en 3D de la Nintendo 64, de la GameCube et de la Wii. Voyons si cela vaut le détour !

Super Mario 64

Il s’agit du premier Mario en 3D, sorti sur Nintendo 64 en 1996. Le jeu a été et est toujours un modèle de ce qu’il faut faire dans un jeu de plateforme en 3D, un genre qui a beaucoup souffert du passage à la troisième dimension, la faute à une caméra souvent mal gérée. Mario 64 était ressorti en version portable en 2004 sur Nintendo DS, mais aussi sur console virtuelle Wii, où il profitait déjà sur ce dernier portage d’une résolution plus élevée.

Ici, nous avons droit à un jeu tournant en 720p, que ça soit sur la TV ou en mode portable (mais dans ce cas, c’est le maximum donc c’est normal) avec une framerate de 30 images par seconde. Si le jeu est nettement plus beau qu’à l’époque (ce n’était pas trop dur) et que certaines textures ainsi que la police de caractères et l’interface ont été améliorés, il est dommage que Nintendo se soit limité à cette résolution. C’est d’autant plus dommage car, suite à un piratage massif en fin d’année dernière et en début de cette année, le code source du jeu s’est retrouvé sur Internet et que certains l’ont recompilé pour le faire tourner nativement sur diverses plateformes (dont le PC, la PS4… et la Switch !) et en full HD…

Cela fait toujours plaisir de rejouer au premier Mario en 3D, bien que j’aie éprouvé quelques difficultés avec la manette pro, des difficultés dont je ne me souviens pas sur Nintendo 64. J’ajouterai également que la caméra est trop proche du joueur (comme à l’époque d’ailleurs) et que les mouvements de caméra peuvent donner rapidement une sensation de mal-être (pour moi, cela est malheureusement souvent le cas dans la plupart des jeux en 3D).

Super Mario Sunshine

Mario Sunshine est l’épisode de la GameCube. Il est sorti en 2002 et met en avant l’île de Delfino, un paradis tropical où passer de bonnes vacances. Sauf que tout ne se passera pas comme prévu bien évidemment.

S’il n’a pas été l’épisode le plus apprécié par les critiques (“seulement” 92/100 sur Metacritic, contre 94/100 pour Mario 64 et 97/100 pour Galaxy/Galaxy 2), il était tout de même un véritable bijou de gameplay (ajoutant de nombreuses  mécaniques avec le jet d’eau) et relevait bien sûr encore d’un cran la qualité graphique.

Ici, le jeu passe en 1080p, avec un ratio 16/9ème et en 30 images par seconde. On note là-aussi des améliorations de textures, des cinématiques et de l’interface du jeu. Pour le coup, Mario Sunshine devient vraiment magnifique et c’est avec plaisir qu’on redécouvre cet excellent opus. Ajoutons à cela qu’il est parfaitement jouable en mode portable, ce qui est une première pour lui. Je n’ai pas éprouvé de problème particulier avec les manettes de la Switch, contrairement à Mario 64.

Super Mario Galaxy

Le meilleur épisode de Mario d’après les critiques, mais aussi d’après beaucoup de joueurs, avec une note moyenne de 97/100, aux côtés de Galaxy 2 et Odyssey. Super Mario Galaxy est le premier jeu Mario sorti sur Nintendo Wii. Il apporte un gameplay littéralement spatial, puisque situé dans l’espace, avec de nombreuses mécaniques liées à la gravité et des environnements sphériques, où la notion de haut et de bas n’a que peu de sens. Un chef-d’œuvre de gameplay !

Encore une fois, on profite d’améliorations graphiques, comme une résolution visant le 1080p la plupart du temps (résolution dynamique) mais surtout un framerate de 60 images par seconde, un pur bonheur. Nous profitons là aussi d’une interface, de police de caractères et de cinématiques améliorée. Techniquement, c’est impeccable et propre. Au niveau de la jouabilité, elle a été très bien adaptée à la Switch, que cela soit avec les joycons ou la manette pro. En effet, on pouvait sur Wii viser l’écran pour récupérer des morceaux d’étoiles, on peut toujours le faire grâce au gyroscope des différentes manettes, et cela est plutôt précis.

Pour conclure…

Avant d’émettre un avis, il y a une question à laquelle personne n’a de réponse pour l’instant. Mais où est Super Mario Galaxy 2 ? Si les Mario 3D de la Wii U ne sont pas présents, c’est parce que le premier est déjà ressorti en version deluxe et que le second (3D World) est prévu lui aussi en deluxe pour début 2021. Alors pourquoi l’absence de Galaxy 2, un épisode qui est certes une suite directe, ce qui est rare dans la série puisque c’est le seul exemple, mais qui reste un très bon jeu avec une très bonne note. Aura-t-il droit à une sertie solo ou sera-t-il jeté aux oubliettes ? L’avenir nous le dira mais il est dommage qu’il ne fasse pas partie de cette compilation.

Super Mario 3D All Stars contient tout de même des piliers de la saga, des jeux qui ont systématiquement marqué par la qualité du gameplay proposé : Super Mario 64, Super Mario Sunshine et Super Mario Galaxy. Si le premier est celui qui est le moins impressionnant graphiquement, il faut se rappeler qu’il revient de loin. Les deux autres sont certainement ceux qui profitent le plus de la hausse graphique et cela permet de les redécouvrir sous un jour nettement moins flou.

Cette compilation n’est pas un regroupement de remasters, loin de là ! Les trois jeux tournent sur des émulateurs avec des améliorations glissés dedans. Ce sont des portages certes un peu paresseux puisque ce ne sont ni des versions natives à la Nintendo Switch ni apportant du contenu supplémentaire, mais le but ici est de rassembler des jeux tels quels, et c’est plutôt réussi. On profite quand même d’une bonne hausse graphique, et cela sublime Sunshine et Galaxy.

Si vous êtes un fan inconditionnel de Mario, vous avez déjà acheté cette compilation, et si ce n’est pas le cas, mais qu’attendez-vous ?!! Si vous n’avez pas connu les épisodes présentés ici, 3D All Stars est ce qu’il y aura de mieux pour vous les faire découvrir dans des conditions optimales. La compilation est disponible en version cartouche ou dématérialisée pour 59,99€ et demandera 4,8Go d’espace libre pour cette dernière. Un dernier point essentiel : si vous comptez vous la procurer, elle ne sera disponible que jusqu’au 31 mars 2021, un choix délibéré de Nintendo mais dont on ne voit pas la logique, donc n’hésitez pas trop longtemps !

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Les grands classiques Mario 3D

Plus beaux, et adaptés aux manettes de la Switch

Mario Sunshine et Galaxy enfin jouables en mode portable !!!

Les points négatifs

Où est Super Mario Galaxy 2 ?

Un portage de Mario 64 un peu flemmard

Pourquoi limiter la disponibilité au 31 mars 2021 ?

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer1