Resident Evil Village – Gold Edition

"Resident Evil Village" Gold Edition affiche

Alors que Resident Evil Village vient de fêter ses un an et demi d’exploitation, Capcom frappe un grand coup avec la sortie de sa Gold Edition, débarquée en boutique le 28 octobre 2022. Comprenant le jeu original, agrémenté d’une vue à la troisième personne, du DLC mettant en scène la fille d’Ethan Winters et de bonus divers et variés, cette version est à n’en pas douter l’édition ultime pour tout fan de Village qui se respecte. Surtout pour ceux n’ayant pas pu jouer au jeu original pour cause de cinétose, c’est le moment de croq… craquer !

Attention chérie, ça va tirer !

Resident Evil Village est la suite directe de Resident Evil VII et nous y retrouvons Ethans Winters et sa femme Mia, survivants échappés de la ferme des Bakers qui ont refait leur vie en Europe de l’Est avec leur bébé prénommé Rose. On comprend très vite qu’ils sont toujours sous la surveillance et la protection du BSAA qui leur a permis de retrouver une vie quasi normale après leur cauchemar en Louisiane. Lors d’une soirée comme toutes les autres, alors que Rose est couchée et que le couple se prépare à passer à table, Mia est abattue par Chris Redfield sous les yeux incrédules d’Ethan qui perd connaissance. Il reprend conscience juste assez longtemps pour voir Chris emmener Rose avant d’être assommé. Quand il revient à lui, Ethan se trouve en pleine forêt, devant un camion renversé, seul avec les cadavres des soldats du BSAA.

  • Dans Resident Evil Village tout commence par un "conte"
  • L'animation du "village des ombres" est magnifique
  • "Mia Winters" raconte une histoire à sa fille
  • Mia est abattue dans "Resident Evil Village"
  • "Chris" pour une fois ne semble pas animé des meilleures intentions
  • Ethan se réveille seul dans "Resident Evil Village"

Rose étant introuvable, le père courageux décide de partir à sa recherche. Après avoir traversé la forêt, Ethan se retrouve aux portes d’un village surmonté d’un immense château et il décide de s’y rendre pour y glaner des informations sur ce qui est arrivé à sa fille. Dommage pour lui, le hameau, tout comme les habitations, est désert et semble avoir été ravagé par une force inconnue. Moins rassurantes sont les traînées de sang recouvrant le sol et les murs. Ne reculant devant rien pour retrouver son bébé, Ethan va s’enfoncer dans les ruelles glacées jusqu’à faire la connaissance de ce qui reste des résidents et se retrouver assiégé par des monstres à la force herculéenne. Mais ce n’est que le début de la croisade pour Ethan qui va devoir survivre avant de penser à sauver sa descendance.

  • "Ethan" cherche sa fille dans cet étrange village
  • Le duc fait office de marchand dans "Resident Evil Village"
  • Les quatre noble veulent la peau d'Ethan dans "Resident Evil Village"

Third Person is a new mode

Resident Evil Village ayant fait l’objet d’un test complet sur le blog, je ne le referais donc pas, mais je vais tout de même vous évoquer l’ajout d’un mode à la troisième personne en plus de la vue subjective présente originellement. En effet, la Gold Edition permet au joueur de choisir le mode de vue qu’il préfère. Une option bienvenue et plus qu’indispensable pour toutes les personnes que la vue à la première personne rend malades. En ce qui concerne le gameplay, rien ne change, Ethan se maniant de la même façon dans les deux versions.

  • Le moulin de Moreau dans "Resident Evil Village"
  • Ethan cherche Rose désespérément dans "Resident Evil Village"
  • "La boutique" du duc
  • Certaines énigmes sont un peu retorse dans "Resident Evil Village"
  • La salle d'ablution d'"Alcina Dimitrescu"

Le jeu reste rigoureusement le même, même si un léger clipping est à déplorer parfois dans les environnements, mais rien de très gênant cela dit. Point plus étonnant, les cinématiques in game restent à la première personne et il n’est toujours pas possible de voir le visage d’Ethan, celui-ci tournant en même temps que la caméra afin de rester de dos. Un petit regret, sans doute dûes à des contraintes budgétaires du côté de chez Capcom. Cela dit, le fait de pouvoir découvrir le titre avec les mêmes qualités et défauts que les autres joueurs est déjà un événement en soi et ce ne sont pas ces quelques menues remarques qui risquaient de gâcher notre plaisir.

  • L'inventaire dans "Resident Evil Village"
  • Certaines créatures sont terrorisantes dans "Resident Evil Village"
  • Les effet de "lumière" sont superbes
  • "L'usine d'Heisenberg" est impressionante
  • les monstres mécanique de Karl dans "Resident Evil Village"

Guns and Roses

En ce qui concerne le DLC Les Ombres de Rose, il y a bien plus à dire tant ce dernier était réclamé à cor et à cri par les fans. On y retrouve Rose, adolescente solitaire et traitée en paria à cause de pouvoirs dont elle ne veut pas et qu’elle ne sait pas contrôler. Mais un jour, une alternative s’offre à elle, un cristal qui pourrait la débarrasser de ses pouvoirs. Seulement, pour pouvoir le récupérer, elle va devoir plonger sa conscience dans la mémoire du mutamycète qui a enregistré toutes les aventures ayant eu lieu dans un petit village 16 ans plus tôt. Une astuce scénaristique intéressante permettant aux développeurs de récupérer astucieusement certains décors emblématiques du jeu ainsi que certains personnages iconiques.

  • "Rose" apprends que son problème a une solution
  • Pour trouver le cristal Rose doit plonger dans la conscience du "mutamycète"
  • Les âmes doivent entrer en résonnance dans "Resident Evil Village"
  • Le danger est bien réel dans ce monde de "Resident Evil Village"
  • Rose se retrouve cernée par des "sosies"

Bref, du fan service comme on les aime. En ce qui concerne le gameplay, il reprend peu ou prou les mêmes mécaniques que dans le jeu original, exceptions faites des pouvoirs de la jeune fille qui lui permettent de ralentir les ennemis ou de dégager certains passages. Toutefois, Rose s’avère bien moins rapide et maniable que son père dans ses déplacements et certains pics de difficulté, notamment au premier boss, sont difficilement compréhensibles. Pour autant, ce DLC fournit quelques belles frayeurs, surtout quand il est question de jouer à 1, 2, 3 soleil avec des mannequins animés des pires intentions.

  • 1,2,3 soleil poupée dans "Resident Evil Village"
  • On retrouve le "château de Dimitrescu" toujours aussi imposant
  • La tenue bonus "Street Wolf" de Rose

Pour ceux qui découvriraient Resident Evil Village avec cette Gold Edition, je vous conseille fortement de ne pas vous lancer dans le DLC avant d’avoir fini complètement l’intrigue principale. En effet, les Ombres de Roses possède une excellente histoire entremêlée avec le récit initial. Une très bonne aventure qui ouvre de nouvelles perspectives sur la fin de Resident Evil Village. Un segment assez court qui se finit en 3 heures avec en bonus dans la Gold Edition une tenue spéciale pour Rose (la tenue Street wolf). Que demander de plus ?

Avec son "pouvoir" Rose peut détruire les racines du mutamycète

Les quatre mercenaires

Le dernier ajout de la Gold Edition concerne le mode Mercenaries, ce mode supplémentaire où il est question d’affronter des hordes d’ennemis pour atteindre des objectifs précis et dans un temps imparti. Votre prestation se verra, bien entendu, attribuée une note vous permettant de débloquer de nouveaux environnements ou, dans le cas qui nous intéresse ici, de nouveaux personnages. Dans le jeu original, vous ne pourrez choisir qu’Ethan pour partir à la castagne, mais dans la Gold Edition vous pourrez également choisir directement Chris pour vous lancer dans les missions.

Chris Redfield est dispo directement dans le mode Mercenaires de "Resident Evil Village" Gold Edition

Il y a également deux personnages bonus à débloquer que sont Alcina Dimitrescu et Karl Heisenberg. Cependant attention, pour les débloquer vous devrez vous armer de patience (et de skill), car incarner des monstres sacrés comme eux, ça se mérite. Ainsi, en ce qui concerne cette chère Alcina, vous devrez obtenir un rang S dans le niveau du village, et pour Heisenberg il vous faudra obtenir un A dans les six niveaux qui composent le mode pour les voir apparaître dans votre écran de choix. Une vraie balade de santé, à réserver aux plus aguerris ou aux plus tenaces, c’est vous qui voyez.

Le but du mode "Mercenaries" tuer tous les ennemis possible dans le temps imparti

La guerre des Roses

Comme vous l’avez sûrement compris dès le début de ce test, je n’avais jusqu’ici jamais pu me plonger ni dans Resident Evil VII, ni dans Resident Evil Village, du fait d’un problème de cinétose très prononcé. C’est donc avec joie que j’ai vu débarquer ce Resident Evil Village Gold Edition avec son mode de vue à la troisième personne. Je m’y suis donc lancée avec force courage, cris et insultes (oui, quand j’ai peur je jure à tout va), en témoigne le let’s play en ouverture de cet article. Moi qui n’ai toujours pas fait Resident Evil VII, je n’ai pas été perdue puisqu’un petit récapitulatif des faits est disponible en ouverture de Village. J’ai pu profiter à fond de mon exploration des différentes zones du jeu dont certaines m’ont véritablement terrorisée (comme la maison d’une certaine Donna).

Le DLC est aussi en vue à la troisième personne

Après avoir terminé le scénario principal, je me suis lancée sur les DLC et si j’ai trouvé Rose passablement tête à claques dans certaines de ses réactions, j’ai fini par m’y attacher au bout du compte. Outre le mode Mercenaries (que j’ai laissé tomber avant la crise de nerf), j’ai également pu m’essayer à Resident Evil Re:Verse, qui est disponible gratuitement pour tous les possesseurs de Village ou de la Gold Edition. Comme cela risque de ne pas durer, je vous invite à le récupérer au plus vite. En gros, comme dans le détail, Resident Evil Village Gold Edition et sa foule de bonus, ajouts et DLC, est vraiment la version ultime pour les amateurs de la saga.

  • écran titre de "Re: Verse"
  • On peut incarner les méchants comme les héros dans "Resident Evil Re:Verse"
  • après une première mort en héros on se transforme en "monstre"
  • "Hunk" est un des choix possible
  • "Claire Redfield" est un personnage jouable
  • "Ada" dans ses oeuvres
Pour conclure…

Avec Resident Evil Village Gold Edition, Capcom signe là une édition ultra complète qui invite immédiatement à se replonger dans l’aventure. Pour les joueurs possédant déjà Village, pas besoin de reprendre la Gold Edition, vous pouvez vous procurez seulement les ajouts disponibles dans la Winters Expansion. Avec le DLC Les Ombres de Rose qui apporte un éclairage nouveau sur le récit de Village, la famille Winters nous prouve qu’elle compte bien rester sur le devant de la scène. En attendant, ce serait criminel de passer à côté.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Le DLC Les Ombres de Rose est un ajout absolument superbe à l’histoire.

On retrouve avec joie le chemin du village avec un mode à la troisième personne qui tourne comme une horloge.

De très bonnes idées de gameplay dans le DLC comme cette partie de 1, 2, 3 soleil version mannequin.

Resident Evil Village toujours aussi génialissime.

Les points négatifs

Un bestiaire peu varié dans Les Ombres de Rose, avec des pics de difficulté parfois difficilement compréhensibles.

Dans le mode à la troisième personne, les cinématiques n’ont pas été retravaillées et restent à la première personne.

Dans le même genre

Laisser un commentaire