[Preview] Curse of the Sea Rats

Curse of the Sea Rats est un jeu de plateforme développé par Petoons Studio et édité par PQube. Il sera disponible sur Nintendo Switch, PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox One, PC, Xbox Series début 2023.

Nous avons pu tester en avant première le jeu sur une démo de 3 heures environ. La version finale sera disponible début 2023.

Histoire

Curse of the Sea Rats se déroule le long de la côte irlandaise en 1777. Nous voilà embarqués dans un navire et une sorcière nous transforme en rat (j’ai l’impression d’être dans le conte de la belle et la bête). Flora Burn est notre sorcière et, après avoir transformé la totalité des personnes sur le navire en rats, elle kidnappe le fils de l’amiral et répand sa malédiction sur la faune aux alentours. Les prisonniers présents dans le bateau se voient une chance d’être libérés et graciés s’ils retrouvent son fils. Avec quatre autres prisonniers, dont on prend la tête, on part sauver notre âme ainsi que notre apparence.

C’est un peu étrange de voir comment personne ne semble paniquer à ce sujet et comment ils s’intègrent étonnamment dans leur personnage maintenant qu’ils sont des animaux. Mis à part les étranges trous de l’intrigue, la prémisse est simple : la sorcière pirate Flora Burn a kidnappé le fils du capitaine.

Gameplay

Voici où nous entrons dans le jeu proprement dit et l’une des caractéristiques les plus uniques de Curse of the Sea Rats. Il y a 4 personnages jouables qui prennent des apparences diverses avec des traits uniques. Vous obtenez une expérience différente selon qui vous choisissez d’assumer le rôle.

Il convient de noter que cette fonctionnalité étend également le jeu à la coopération locale, où vous et jusqu’à 3 amis pouvez faire équipe et sélectionner chaque personnage de votre voyage après Flora Burn. Cependant, cet aperçu n’a été fait qu’en mode solo.

Curse of the Sea Rats se joue exactement comme on s’y attendait après avoir vu la vidéo du jeu… C’est un sidescroller 2D où vous explorez une grande carte avec différents biomes. Lors de notre courte démo, certaines zones sont inaccessibles jusqu’à ce que vous obteniez une nouvelle capacité, comme le double-saut classique.

Alors que le jeu favorise la maîtrise de tous les personnages, il ne joue pas différemment en termes d’exploration. Bien que cela puisse avoir du sens car il s’agit d’un jeu basé sur la coopération, le fait qu’une seule personne puisse atteindre certaines zones nuirait au déroulement du jeu. Pourtant, il aurait peut-être été agréable de voir des capacités de personnage uniques en termes de déverrouillage de certains chemins très facultatifs.

Vous avez un mélange de frappes standard avec des variations basées sur le saut ou l’accroupissement. Ensuite, il y a aussi une compétence « magique » spéciale que chaque personnage possède. Par exemple, le rat américain que j’ai joué était capable de tirer avec une arme à feu.

Vous devriez lire aussi  Paper Mario – The Origami King

Détail des 4 Personnages

  • Akane Yamakawa – L’Onna-bugeisha : Akane, la plus calme et la plus gracieuse de l’équipage, a une affinité élémentaire avec l’eau
  • Bussa – Le bagarreur Bajan : Bussa a une affinité élémentaire avec la terre, ce qui lui permet de déclencher un tremblement de terre juste devant lui
  • Buffalo Calf – La féroce chasseuse cheyenne : Avec une affinité élémentaire pour l’air, Buffalo Calf peut infuser ses dagues avec une charge électrique pour donner un bonus de choc supplémentaire aux ennemis sans méfiance.
  • David Douglas – Le rat des mers casse-cou : Avec une affinité élémentaire pour le feu, il peut débloquer plusieurs capacités pyro.

Il faut noter que les 4 personnages ont un gameplay ainsi que des dialogues et arbres de talents propres à eux.

Technique

Tout de suite, le jeu montre des visuels impressionnants avec ses illustrations dessinées à la main dans le gameplay et les cinématiques. C’est vraiment un superbe travail. Mais les mouvements en combat ne sont pas vraiment fluides et donnent un côté assez figé et vieillot à l’ensemble du jeu.

J’ai vraiment eu un peu de mal à vraiment entrer dans l’univers du jeu. Il faut noter que le titre est encore en développement et risque de nous offrir d’autres effets pas encore ajoutés au gameplay.

Mon avis sur Curse of the Sea Rats

Vous l’aurez compris en lisant cette preview, Curse of the Sea Rats ne m’a pas convaincue, le gameplay proposé ne m’attire vraiment pas. Devoir courir après ces pièces si l’on meurt, les combats de boss sont un peu figés. Ils m’ont beaucoup pertubé dans leur façon de se mouvoir et de combattre, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprises pour y parvenir. Je ne pense pas tenter le diable et prendre le jeu en entier. Sûrement qu’une personne plus passionnée que moi pour ce genre de jeu y prendra plus de plaisir.

Pour conclure…

Pour conclure, Curse of the Sea Rats nous propose un univers graphique magnifique avec des jeux en 2D et des environnements en 3D. Cependant, le gameplay ne m’a pas convaincue. Sûrement que le jeu complet offrira une meilleure finition que l’accès à la démo que nous avons eu en notre possession.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Les Graphisme très beaux

L’histoire

Les points négatifs

Le Gameplay

Personnages figés

Dans le même genre

Laisser un commentaire