Neoverse

Aujourd’hui dans cet article, nous allons parler d’un rogue like avec des cartes et des filles ! Vous allez voir qu’il y a dans ce jeu plusieurs possibilités pour tuer des monstres, que le groupe est un trio féminin avec chacune sa spécialité et que l’on peut être contaminé avec des radiations. Bonne lecture !

Neoverse : Une histoire très peu présente

De ce que l’on sait avec l’introduction, ou du moins ce que l’on peut en résumer, c’est que en gros la Terre a été dévastée et qu’il ne reste que trois survivantes qui ont chacune une spécialité différente des autres et que nous devons nous battre contre des monstres au design différents selon les niveaux et les passages de levels.

Neoverse

Un gameplay aux formes assez généreuses

Non, non, loin de moi de faire du fan service, mais oui je pense que les courbes généreuses de nos trois demoiselles ne passeront pas inaperçues. Il faut tout de même rappeler que le jeu a un style coréen et que dans ce coin-là, on idéalise beaucoup les femmes comme dans les animes ou autres. Vous aurez ici un jeu d’action en 3D. On a de beaux décors qui méritent d’être appréciés à leur juste valeur, mais avec le contenu assez lourd tout autour cela est beaucoup plus compliqué. Bref, revenons à nos moutons. L’objectif du jeu est de tuer les monstres en utilisant les cartes des demoiselles. Quelques types de cartes s’offrent à vous, chance !

  • les cartes rouges : pour les attaques
  • les cartes bleues : pour la défense
  • les cartes jaunes : pour les constantes
  • les cartes violettes : pour les instantanées

Ne me demandez pas à quoi servent les jaunes et violettes, personnellement j’y vais comme une bourrine, ce qui m’a causé plus d’une fois tord donc ce n’est pas forcément la meilleure des solutions *sourit*.

Maintenant, voici une présentation de nos trois demoiselles :

  • Naya : c’est une tireuse avec des pistolets, elle se sert du poison contre ses ennemis. Attention car dans son deck, nous pouvons tomber sur des cartes malus qui infligent des radiations (je n’ai toujours pas compris à quoi cela sert).
  • Claire : c’est une paladine qui se sert de la compétence “vampirisme” pour reprendre la vie à ses ennemis et elle utilise la compétence « châtiment » pour renvoyer les blessures à son ennemi.
  • Helena : c’est une invocatrice qui peut faire appel à des animaux. Chaque type d’animal a une fonction spécifique qui lui est attribuée (le griffon pour le côté défensif, le lion pour le côté combatif et attaquant, et enfin un dragon qui fait des attaques de zone).
Neoverse

Neoverse : Un jeu assez technique

Malgré son côté fan service avec des femmes assez stylisées, Neoverse a quand même un côté plutôt technique avec une gestion de mana assez importante et il faut rester à l’affût de celle-ci très souvent, surtout dans les premiers niveaux. Il y a tout de même une profusion de cartes à découvrir pour que vous puissiez tout de même fabriquer votre deck et il y a assez de cartes pour couvrir beaucoup de situations et disposer d’un large choix. De plus, vous pouvez faire soit un deck normal, soit un deck avec plusieurs capacités. Le jeu nous plonge comme dit plus haut un peu rapidement dans l’action sans que l’on ait une place pour l’histoire du jeu, du coup on n’a pas forcément la prise en main que l’on aurait souhaité. Pour ce qui est de la vraie technique, les combats se font au tour par tour avec un nombre de coups limités, à cause du mana disponible dans notre barre. Attention, les cartes de consommables ne pourront être utilisées qu’une seule fois alors que les permanentes pourront revenir une fois que votre main sera vide. De plus, vous avez aussi en bas à gauche de votre écran de jeu un combo à réaliser pour faire plus de dégâts contre les ennemis présents et vous obtiendrez donc un bonus plutôt sympa qui sera valable sur votre prochaine attaque, et je trouve cette mécanique plutôt sympa.

Neoverse

L’avis de la rédaction

Comme dit plus haut, malgré que cela reste un peu du fan service pour les amateurs de bonnes formes, Neoverse reste assez prenant et addictif. Il faut quand même avoir une bonne technique pour pouvoir manier les cartes avec une certaine facilité.

Petit conseil niveaux decks : Après mes quelques heures de jeu, malgré que je ne l’ai pas fini, je vous dirai pour ce qui est de Naya d’orienter son deck plutôt sur les dégâts liés à l’arme à feu (et encore ce n’est que mon avis) ou alors côté Radiations même si personnellement pour l’avoir joué je ne le conseille pas. Pour ce qui est de Claire, je conseille de faire un deck hybride mélangé à la fois sur le vampirisme et sur le soin (50/50) qui serait pas mal. Pour Helena, je n’ai pas trop joué l’héroïne pour vous donner un conseil sur son deck.

La  note  de la  rédaction

2/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Beau rendu 3D

Diversité des héroïnes

Gameplay à la fois tactique et accessible

Les points négatifs

Interface un peu polluée et pas assez lisible

Cartes avec les compétences pas forcément très claires

Histoire courte et très vague (#AmateurDeBackgroud)

Dans le même genre

Laisser un commentaire