MADiSON

J’ai testé MADiSON, un jeu d’horreur psychologique à la première personne. Nous incarnons Luca, les mains ensanglantées, qui parcourt la maison effrayante de son grand-père avec son polaroid. MADiSON a été développé par Bloodious Games et est édité par Bloodious Games et Perpetual Europe. Il est disponible depuis le 8 Juillet 2022 sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Nintendo Switch et Xbox Series.

image officielle de MADiSON
Source madisongame.com

Synopsis

Que feriez-vous si vous vous réveilliez enfermé dans une pièce sombre, les mains couvertes de sang ? Incarnez Luca, et endurez la torture brutale de MADiSON, un démon qui l’a forcé à poursuivre un rituel sanglant commencé il y a des décennies, lui faisant commettre des actes abominables. Serez-vous capable de terminer cette sinistre cérémonie ?

Mais qu’est-ce qu’il se passe ?

C’est la question que l’on se pose dès les premières minutes du jeu. Luca, que nous incarnons, se trouve derrière une porte fermée à clé. Son père, de l’autre côté, le supplie de lui ouvrir la porte.

Luca, complètement perdu, observe ses mains ensanglantées et se demande ce qui a bien pu se passer…

Au début, nous nous trouvons dans sa maison, dans une pièce éclairée par une télévision. Des objets sont éparpillés dans la pièce, ce sera à nous de les trouver afin de résoudre les premières petites énigmes.

Pour le moment, notre objectif est de trouver une sortie pour ne pas se faire attraper par son père.

Nous allons finir par trouver un étroit couloir creusé dans le mur d’un placard et rejoindre la maison du grand-père du protagoniste, accolée à la sienne…

couloir creusé dans le mur à traverser

Une mécanique de jeu simple et efficace

Tout d’abord, nous avons le choix entre deux niveaux de difficulté : normal ou difficile. En faisant le choix de l’option difficile, les indicateurs visuels ne seront plus visibles et il ne faudra pas compter sur les indices dans notre environnement pour avancer.

L’appareil polaroid que nous découvrons dans l’une des premières pièces du jeu nous servira de médium dans le but de “réveiller” des forces occultes d’un autre monde.

Ce qui paraît en surface neutre peut s’avérer être un objet ou un endroit clé dans notre quête de réponses. Et sans le polaroid, il nous est impossible de le savoir.

Sous des airs d’escape game

Lorsque nous incarnons Luca, nous le guidons pour qu’il interagisse avec les objets qui se trouvent dans chaque pièce. À la souris ou à la manette, il suffit de diriger son curseur sur l’objet à l’endroit de la petite loupe et une action sera enclenchée.

Nous visitons chaque pièce de la maison en empruntant le couloir principal. Similaire aux mécaniques d’une escape room, nous devons découvrir tous les objets cachés. Certains d’entre eux nous aideront à solutionner des énigmes dans d’autres pièces.

Nous serons amenés à faire des allers-retours de la chambre à la salle de bain ou du sous-sol à la cuisine plusieurs fois pendant la partie.

D’ailleurs, ce sera très tentant de vouloir résoudre toutes les énigmes une fois que l’on y est confronté. Mon petit conseil : si vous commencez à prendre beaucoup trop de temps sur un problème, c’est qu’une autre énigme plus prioritaire est à solutionner ailleurs. Vous allez voir qu’à un moment ou à autre, vous allez devoir revenir dessus et ça ira beaucoup plus vite ^^’

Luca entre dans une pièce avec un puits au fond entouré de bougies

De toute façon, les allers-retours risquent d’être nombreux car l’inventaire de Luca est limité à 8 objets. Néanmoins, il nous sera possible de stocker certains d’entre eux dans un coffre afin de libérer des slots dans notre inventaire mobile.

Vous n’avez pas fini d’avoir peur ! Découvrez notre article sur le jeu d’horreur Oxide Room 104 ici !

Une maison hantée ?

La maison du grand-père de Luca recèle de souvenirs. Il y a passé toute son enfance et beaucoup de photos et de portraits des membres de sa famille sont encore là.

Luca la connaît par cœur et nous aussi à force d’arpenter ses couloirs glauques et intimidants. En revanche, certaines actions que l’on sera amené à faire dans le jeu comme au moment de prendre une photo, l’environnement risque de changer quelques fois. C’est un événement surnaturel un peu perturbant mais qui ne nous fera pas perdre notre chemin car la maison reste assez petite.

Nous savons bien que le but sera de trouver le fin mot de cette histoire étrange qui implique un démon et des personnes possédées. De plus, Luca n’est pas entièrement insensible à tout ce qui se passe et, bien que son esprit soit troublé, nous comprenons qu’il a vécu des choses épouvantables sans même pouvoir s’en souvenir.

une horloge est recouverte par un drap dans le couloir

Sa frustration et son questionnement nous touchent, ce qui nous permet de nous sentir encore plus investis dans la mission et d’être 100% immergés dans la terreur.

Du bruit, que du bruit

MADiSON est très bien fait. L’immersion est totale, notamment grâce à cette ambiance sonore stressante qui est omniprésente. Le bruit en arrière-plan ne s’arrête jamais. Par conséquent, nous sommes constamment sur le qui-vive de peur qu’un screamer apparaisse. Ou que l’on se fasse attaquer par un esprit ou que sais-je encore.

La conception sonore du jeu est très bien travaillée, c’est un élément crucial pour l’immersion du joueur dans un jeu d’horreur et ici je vous confirme que c’est pari gagné !

Mon avis sur MADiSON

L’ambiance portée par le sound design et les visuels réalistes d’une maison possédée nous tient en alerte tout le long de la partie.

La résolution d’énigmes n’est pas mon fort. Surtout sous une énorme pression et peur de mourir à chaque seconde. En revanche, dans MADiSON, nous ne nous faisons pas attaquer à chaque fois que l’on passe une porte. De ce fait, j’ai pu prendre mon temps pour l’exploration.

Il n’y a pas un côté très punitif. Car peu d’ennemis nous guettent, mais surtout, lorsque l’on perd, notre régression n’est pas énorme. Pour moi, c’est plutôt positif. En revanche, je peux comprendre que pour certains profils de joueurs / joueuses ce ne soit pas assez stimulant.

Pour conclure…

Très immersif, ce jeu d’horreur saura vous faire peur. Le travail sur l’ambiance sonore et visuelle est très réussi. Le doublage (en anglais) est très bien fait et ne trouble en aucun cas notre jeu. MADiSON est un très bon jeu d’horreur qui remplit tous les critères pour que nous, joueurs et joueuses, ne soyons absolument pas confiants du début jusqu’à la fin.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Très bon sound design

Doublages réussis

Atmosphère effrayante garantie

Énigmes variées

Les points négatifs

Petit inventaire limité

Manque un peu d’action pour les plus courageux

Dans le même genre

Laisser un commentaire