Les Chroniques de Nicci – La maitresse de la mort

Terry Goodkind n’a de cesse d’agrandir son univers. À l’occasion de la sortie de la version de poche chez les éditions Bragelonne, on remet en avant Nicci, un spin-off de la saga “L’épée de Vérité”, nommé ”Les Chroniques de Nicci : la maîtresse de la mort”. Partons en savoir plus !

Les Chroniques de  Nicci - La maitresse de la mort

Synopsis

Nommé ambassadeur itinérant par Richard, Nathan Rahl, son lointain ancêtre, entend porter haut les couleurs de D’Hara. Le connaissant bien – et depuis près de deux siècles –, Nicci craint surtout que le flamboyant sorcier n’aille à la rencontre de bien des ennuis. Consciente de ne plus avoir vraiment sa place auprès du Sourcier, elle décide d’accompagner le vieil homme.Nathan commence fort : une visite à Rouge, la voyante, qui s’empresse de le charger d’une mystérieuse mission aux confins de l’Ancien Monde. L’aventure recommence, mélange d’exaltation héroïque et de griserie du danger. Face à l’ampleur du défi à relever, fallait-il s’étonner que la Maîtresse de la Mort décide de reprendre du service ?

Mon avis sur la maîtresse de la mort

Je pourrai vous dire que ce spin-off « Les Chroniques de Nicci – La maitresse de la mort » peut se lire sans avoir lu “L’épée de Vérité”, cependant, comme il suit directement l’histoire, cela va vous donner la fin de la saga. Donc je vous conseille tout de même de commencer par la série principale et après l’attaquer, mais si 17 tomes vous font peur, vous pouvez sans problème lire “Les Chroniques de Nicci” directement.

Dans ce premier tome « La maitresse de la mort », on va suivre deux personnages bien connus : Nicci, l’ancienne amante de Jagang (le Marcheur de rêve) et maîtresse de la mort, et Nathan, un ancêtre Rahl, sorcier et prophète déchu, jeune en apparence mais âgé de plus d’un millénaire grâce au sort d’anti-vieillissement du Palais des Prophètes. On va découvrir une nouvelle facette de l’histoire. En effet, ici, ils vont endosser le rôle d’émissaires de d’Hara au service de Richard Rahl. Leur but principal est d’avertir toutes les populations que la paix est enfin présente et que l’on peut vivre sans peur et librement. Une chose qui n’était pas arrivée depuis un temps très lointain pour certains.

Une deuxième mission plus secrète leur est assignée : en apprendre le plus possible sur les territoires inconnus mais aussi sur comment se passe le monde avec la fin des prophéties.

Mais comme toujours, rien ne se passe comme prévu ! Oui, on va suivre le périple de Nicci et Nathan pour se rendre dans la cité de Kol Adair. Plus l’aventure avance, plus on découvre des choses inimaginables, des créatures oubliées ou mystiques font leur apparition et barrent la route de nos deux héros. Pendant ces pérégrinations, ils seront rejoints par d’autres compagnons, notamment Bannon.

Ici, aucun répit ne nous est donné dans ce premier tome “La maîtresse de la mort”. Tout s’enchaîne rapidement, on ne peut pas s’ennuyer en le lisant. Les combats sont de plus en plus durs et nous apportent leur lot de surprises qui nous emportent encore plus dans l’univers. Il est intéressant de découvrir une autre facettes de nos deux héros, que j’ai adoré dans « L’épée de Vérité”. La fin du livre est comme toujours un moment magique et frustrant !! On a toujours envie de connaître la suite.

Pour conclure…

Ce premier tome de la saga “Les chroniques de Nicci”, “La maîtresse de la mort”, nous emporte dans des combats et le tout sur un rythme soutenu. Il apporte beaucoup d’éléments sur l’univers ou encore ses créatures et ses mystères. Les personnages principaux touchent beaucoup de lecteurs et l’attachement est facile.

Vous devriez Lire aussi
Sweet Home – Tome 7

Dans le même genre

Laisser un commentaire