Leisure Suit Larry : Wet Dreams Dry Twice

Leisure Suit Larry : Wet Dreams Dry Twice est un jeu d’aventure / drague / point’n click développé par CrazyBunch et édité par Assemble Entertainment. Disponible depuis le 23 octobre 2020 sur MAC et PC, il devrait sortir en partenariat avec Koch Media en version physique sur PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch au printemps 2021.

Nouvel opus d’une longue série

Larry Laffer a vu le jour en 1987 dans le premier opus “Leisure Suit Larry: In the Land of the Lounge Lizards” pour arriver au neuvième épisode officiel de la licence. Dans cette suite directe du jeu “Leisure Suit Larry : Wet Dreams Don’t Dry”, on retrouve les escapades de Larry Laffer. Ce roi de la drague, qui doit résister avec une grande difficulté à de nombreuses avances dont celles des sirènes des îles Kalau’a afin d’épouser Faith, la femme de sa vie. Pour cela, le jeu propose toujours des contrôles de point’n click simples pour vous faire partir à la découverte des nombreuses îles.

Histoire

Wet Dreams Dry Twice reprend là où Wet Dreams Don’t Dry s’est terminé, c’est-à-dire sur l’île de Cancum. Si vous n’avez pas joué à ce dernier, vous pouvez obtenir un récapitulatif et être rattrapé par votre bon ami et futur beau-père, El Ray.

Le jeu s’ouvre avec Larry Laffer vivant dans un village Mexicain de Cancum, se préparant à épouser la plus belle fille du village. Cependant, quand Larry apprend que sa bien-aimée, Faith Less, est toujours vivante et perdue. Il se met à élaborer une stratégie pour quitter l’île afin de retrouver la femme de sa vie en la recherchant dans les Caraïbes. Tout ne se passe pas comme il l’avait prévu ! Voilà que les difficultés commencent avec le naufrage de son radeau. Larry va se retrouver confronter à une course contre la montre avec le sort du monde entre ses mains. Notre héros est un phénomène car il ne s’en préoccupera pas autant qu’il le devrait.

Larry cherchant à s'échapper de l'ile

Un retour au source du Gameplay

Leisure Suit Larry: Wet Dreams Dry Twice est un jeu d’aventure point-and-click. Le joueur erre pour trouver des indices, pour se déplacer mais également interagir avec d’autres personnages durant le jeu. Le but de Larry est de se rapprocher d’une personne en accomplissant une ou plusieurs tâches et d’aider la plupart du temps une demoiselle en détresse afin d’obtenir des informations pour retrouver la femme de sa vie, Faith. Croyez-moi, vous allez en avoir des tâches à effectuer. Avec parfois des aboutissements de ses avances car, ne l’oublions pas, Leisure Suit Larry n’est pas un jeu conseillé aux enfants.


Vous devez donc résoudre des sortes de puzzles ou énigmes en trouvant divers éléments et en les combinant pour obtenir la solution. La difficulté de cet opus est à égalité avec la plupart des jeux d’aventure LucasArts originaux. Avec un certain nombre de clins d’œil aux franchises Monkey Island et Maniac Mansion. Et également avec quelques références aux jeux originaux Larry et Space Quest.

Quelques améliorations

Par rapport à son prédécesseur, vous avez des nouveautés. Dans votre smartphone, il y a une application qui nous permet de garder une trace des tâches à faire et des objectifs à accomplir. Une autre amélioration est la capacité de mettre en évidence tous les éléments avec lesquels vous pouvez interagir. Cela vous permet d’économiser du temps au lieu de chercher des objets au hasard. Ajoutez aussi cette fois-ci la possibilité de prendre des photos d’articles trop grands à transporter. Ainsi qu’une application de plans qui vous permet de construire divers éléments (tels qu’un radeau, un cocktail…).

Longues listes de tâches

Commencer par parler à El Ray jusqu’à ce que la corde de sa guitare casse. En passant par la phase papotage ligne par ligne, cela peut s’avérer long et parfois ennuyeux. Ramasser divers objets et les assembler ensemble pour en créer d’autres, aller à un endroit, parler à telle personne, revenir à l’endroit précédent… Toutes ses tâches donnent l’impression d’allonger le jeu en l’étirant au maximum. Ce qui pourrait être bien si certaines tâches n’étaient pas répétitives. Heureusement que des Cutscenes sont là pour animer un peu tout ça. Et attention à bien effectuer certaines tâches dans le bon sens pour ne pas devoir revenir sur vos pas ou vous laisser dans une impasse.

Ambiance et graphismes

Ce jeu est plein d’humour pour adultes, avec beaucoup d’allusions et d’insinuations, mais aussi rempli d’images suggestives. Vous pourriez voir des choses qui pourraient vous faire rougir. Surtout, pensez à vérifier que personne n’a regardé votre écran à ce moment-là (surtout des enfants ou les grand-parents). Quand on connaît Larry, on se doute de ce qu’on pourrait trouver dans ses poches (ou vaut-il mieux ne pas y mettre les mains, à vous de voir).

Concernant les graphismes du jeu, je les trouve plutôt sympas. Avec ce côté dessin fait à la main, ce qui n’est absolument pas dérangeant car, d’après moi, cela s’accorde avec l’ambiance générale. Vous y trouverez aussi des personnages loufoques avec des looks parfois improbables mais ils restent très intéressants. Concernant les dialogues, ils peuvent parfois paraître ringards. Il ne faut pas oublier que Larry vient des années 80 et cela correspond au ton donné par le jeu. Certaines one-liners (répliques) vous feront certainement rire, ou au contraire pourraient un peu vous gêner. Cela dépend de votre degré d’humour. J’avoue avoir eu quelques fous rires et imaginé certaines personnes de mon entourage me dire ce genre de choses.

Pour conclure…

Si, comme moi, vous êtes attachés au Leisure Suit Larry : Magna Cum Laude sur Playstation 2, vous pourrez apprécier ce nouvel épisode de la licence, même si le charme de Larry n’est plus le même et que les allusions sont quand même bien moins présentes que dans celui de 2004. Cela reste un jeu agréable à jouer avec de bons graphismes et une bonne ambiance sonore.

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Prise en main facile

Découverte de plusieurs lieux

Traduction en français et sous titré

Beaucoup de second degré

Les points négatifs

Trop de tâches secondaires à effectuer

Larry est similaire aux autres personnages

Son prix

Dans le même genre

Laisser un commentaire