La première inquisitrice : La légende de Magda Searus

“La Première Inquisitrice : La légende de Magda Searus” est le préquel de la légende de l’Épée de vérité mais aussi des enfants de D’hara de Terry Goodkind. Cet ouvrage se positionne bien au tout début des sagas. Maintenant, découvrons les secrets de la première inquisitrice !

Synopsis de La Première Inquisitrice

Avant la Première Leçon, il y eut les premiers secrets… Il y a bien longtemps, lorsque les ténèbres régnaient encore sur un monde où la trahison et la traîtrise imposaient leur loi, vint une femme seule, Magda Searus. Une femme qui avait perdu son compagnon et sa raison de vivre. Une femme bannie, dépouillée de ses privilèges, condamnée à affronter seule d’obscures forces à l’affût. Une héroïne au destin légendaire. La Première Inquisitrice.

La première inquisitrice : La légende de Magda Searus

Mon avis sur La Première Inquisitrice

J’ai profité de la sortie en format de poche pour découvrir le préquel de la saga de l’Épée de vérité. C’est une série dont je ne me lasse pas, où j’adore plonger encore et encore. Je suis contente que Terry Goodking nous propose de découvrir les origines du pouvoir des inquisitrices.

L’entrée dans l’histoire se fait dès les premiers instants, on découvre Magda dans une situation délicate. Son mari vient de se suicider et elle sait que sa place dans la société va très vite être modifiée. Elle est rapidement contrainte de perdre ses privilèges, ses appartements, ses croyances. Pour comprendre le geste de son mari, elle part à la rencontre de Merritt, un sorcier à la mauvaise réputation. Un personnage que l’on prend en affection rapidement, au fil de la lecture.

Côté histoire, on entre dans le livre très rapidement, on suit le fil au travers des différentes intrigues, jalousie et des jeux politiques. On vibre pour Magda, on a envie de lui crier dessus  mais on frissonne aussi pour elle lorsque l’on voit les différents choix qu’elle doit faire pour sauver l’univers. On se retrouve happé par l’histoire..

Côté accessibilité, même si cela est un préquel, il peut être plus difficile de bien situer toute l’histoire ainsi que certaines subtilités, mais cela n’empêche pas un néophyte de la saga de l’Épée de vérité de se lancer dans cette lecture. Pour les connaisseurs de la saga, si vous ne vous êtes pas encore procuré ce tome, c’est le moment !

Pour conclure…

On est happé par l’histoire et son rythme ne nous laisse aucun moment de repos. On en apprend enfin plus sur l’Inquisitrice. Le tome “La Première Inquisitrice : La légende de Magda Searus” est un bon moment pour prolonger notre connaissance de l’univers créé par Terry Goodking.

Dans le même genre

Laisser un commentaire