Hitman 3

Hitman 3 est un jeu vidéo de type action / infiltration édité et développé par IO Interactive. Il est disponible depuis le 20 janvier 2021 sur PC, PS4, PS5, Switch, XBOX ONE, XBOX SERIES et Google Stadia.

Synopsis

Hitman 3 est la conclusion de la trilogie World of Assassination qui a commencé en 2016. L’agent 47 retrouve Lucas Grey, son partenaire. Ils partent à la recherche des personnes responsables de leur création. Une quête de vengeance est lancée et il ne sera pas question de couture & tricot, plutôt de points de suture et d’asticots ! Grâce à Diana Burnwood (une des “gestionnaires” de l’agence) qui fournissait les contrats, les 2 agents vont pouvoir supprimer les membres importants de l’organisation Providence.

En plus de Diana, ils seront épaulés par Arthur Edwards, qui se fera fort de préciser les emplacements des planques des autres membres. Les trois “cibles”, et donc futurs engrais à géraniums, sont cachées dans un lieu décrit comme paradis terrestre. Cependant, nos agents Grey et 47 vont faire une mauvaise découverte, Edwards n’est pas celui qu’il prétendait être. Celui-ci jouait un double jeu afin de s’enfuir avec les capitaux financiers de l’organisation. On ne peut vraiment plus se fier à personne…

Arthur Edwards a cru qu’il pouvait doubler tout le monde mais n’aura pas été suffisamment malin pour passer sous les radars. Résultat ? Il n’aura juste réussi qu’à augmenter le désir de vengeance de nos compères. Ils n’auront qu’une envie, c’est de l’envoyer faire un petit tour 6 pieds sous terre.

Missions et infiltration

Avant de partir à l’aventure, si vous avez un peu perdu la main, vous avez la possibilité de faire une mission dite d’entraînement. Et ne nous mentons pas, un petit didacticiel, ça fait toujours plaisir. Pour se faire, rien de mieux que d’ôter la vie d’un vilain pas beau, autant joindre l’utile à l’agréable. Enfin si ce sont vos premiers pas sur Hitman, cette phase d’entraînement vous sera utile et ne dure pas trop longtemps.

Donc, dans ce nouvel opus, vous pouvez compter 6 missions dans des lieux très différents : Dubaï, Dartmoor, Berlin, Chongqing, Mendoza et les Carpates.

Toutes les missions de Hitman 3 incluent des défis, avec la possibilité d’assassiner vos cibles de bien des façons, toutes différentes et avec l’éventail de jubilations qui va avec. Il y a également des défis de découverte, des défis ciblés et des exploits, sans oublier des tâches de tireur d’élite et d’assassin silencieux.

Sur les 6 missions, vous en aurez 4 aux scénarios uniques, c’est-à-dire que les objectifs seront propres à chacun d’eux. De plus, vous aurez la possibilité de rejouer les missions de multiples façons, afin de pouvoir assassiner vos ennemis de différentes manières (parfois un peu loufoques). Je peux déjà vous dire que les missions à Berlin et les Montagnes Carpates n’ont pas de scénarios propres. Soyez rassurés, cela ne vous empêche pas de tuer quelques personnes. (cœur avec les doigts).

Assassin et alors !

Le but est, comme vous le savez, de remplir des missions en assassinant des gens. Comme dit plus haut, vous aurez la possibilité de les faire de différentes façons. Certaines seront vraiment en mode agent d’infiltration, par exemple en empoisonnant la nourriture/boisson d’une personne, mais vous pouvez aussi faire ça un peu moins discret, au risque de vous faire repérer (ça a le mérite d’être cohérent).

Voler les tenues des personnes que vous aurez mises hors d’état de nuire en les assommant ou en leur brisant le cou (à vous de voir ce que vous voulez faire)… Peu importe la conclusion de vos choix concernant les PNJ, vous aurez très souvent des cachettes pour dissimuler les corps comme par exemple une armoire de rangement, un chariot de linge, un tiroir à chaussettes… non, je rigole. Vous pourrez aussi vous en servir pour vous y cacher afin d’éviter le courroux ennemi.

Voler les tenues de vos victimes PNJ pourra vous permettre d’accéder à certains endroits qui, de base, vous auraient été refusés (mode camouflage enclenché) et aussi en récupérant des cartes d’accès, des clés et j’en passe. Donc n’hésitez pas à faire du mal à quelques personnes, cela vous aidera grandement. En fait, tout peut vous être utile, donc n’hésitez pas à regarder autour de vous pendant vos déplacements et vos fouilles sur les personnages.

Lire aussi notre article: Hitman 2

Graphismes, Gameplay et bandes sons

On va commencer par les graphismes et j’ai vraiment bien aimé l’ensemble qui est de bonne facture. On est souvent happés par des moments de grâce visuelle, se surprenant à s’arrêter pour contempler le paysage ou certains détails à l’image. Les scènes cinématographiques ont de belles textures et un rendu convaincant, suffisamment immersives pour ne pas décrocher du fil narratif. Le gameplay est plutôt agréable sur son ensemble même si parfois certains détails sont inégaux. Ça reste mineur et peu dérangeant car les vues sont assez dingues, surtout les bâtiments et l’environnement.

Quant aux musiques d’ambiance, les sons des armes, les alertes, les nuques brisées, tout est vraiment raccord avec la réalité (je n’ai jamais tiré sur quelqu’un ou brisé une nuque, je jure. Enfin pas encore). Et j’avoue avoir aimé, sur la première mission, la petite mélodie de conclusion de celle-ci. Un son de satisfaction d’avoir réussi. C’est assez gratifiant !

Les échanges et explications en cours de missions ne dérangent pas votre avancée malgré que ce soit sous-titré (en français), bien qu’à certains moments vous devrez vous arrêter pour lire les informations importantes et ne pas foncer dans le tas. Ne faites comme moi, prenez le temps de lire pour éviter de vous faire descendre bêtement.

Pour conclure…

Jouer les ninja n’est pas mon fort et j’ai dû me surpasser pour éviter de dégainer mes armes et flinguer à tout va. Cela m’a permis aussi de me poser pour jouer dans le calme et vraiment prendre mon temps pour découvrir, avec une délectation certaine, les différents moyens d’assassiner des gens (smile de satisfaction qui ferait passer Jack Nicholson pour Mère Theresa). Même s’il m’a fallu un temps d’adaptation, CoD coulant légèrement dans mes veines, j’ai tout de même pris du plaisir à jouer les infiltrés et à me déguiser. Le premier qui relève que j’aime me déguiser, je lui colle l’agent 47 aux fesses. Découvrir et aimer les phases d’assassinats, c’est ce que je retiens le plus au final, ce qui n’est pas forcément rassurant. Toutefois, si vous avez eu l’occasion de faire le premier et second opus, sachez que vous aurez la possibilité de transférer l’avancée de vos précédents exploits. Et ça, c’est bien cool.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Le sous-titrage français on-ne-peut-plus nécessaire

La possibilité d’importer vos résultats des précédents épisodes

La beauté des différents lieux

La possibilité de refaire des missions facilement

Les points négatifs

Incohérences dans certaines situations

Les dialogues parfois un poil trop longs

La facilité avec laquelle vos ennemis vous repèrent à certains moments

Dans le même genre

Laisser un commentaire