Giraffe and Annika

Giraffe and Annika est un jeu d’aventure développé par l’Atelier Mimina et édité par Playism. Il est sorti sur PS4, XBOX ONE, PC et Switch en février 2020.

Une héroïne sur le chemin de sa mémoire

Vos yeux s’ouvrent, lentement, et découvrent l’île de Spica, luxuriante et aux paysages idylliques, mais impossible de vous souvenir de quoi que ce soit. Seul Giraffe, étrange jeune homme aux oreilles singulières, semble en savoir un bout sur vous. Il vous explique que votre mémoire sera retrouvée si de mystiques fragments d’étoiles sont récupérés. Ces derniers étant dispersés dans trois donjons, tous gardés par des boss.

Embarquez dans une folle aventure pleine de mignonnerie et de dangers en tout genre grâce à Giraffe and Annika.

Giraffe and Annika, un gameplay intéressant

Giraffe and Annika dont le style tire sur l’aventure, vous aurez une vision à la troisième personne. Votre héroïne se verra « esquiver » ses ennemis, incarnés par des fantômes, sans pouvoir répliquer, et son seul moyen de pouvoir régénérer sa vie est de s’approcher de cristaux implantés un peu partout sur son chemin ou de consommer des aliments ramassés (carottes, pommes et citrouilles). Elle devra partir à la découverte de l’île pour retrouver les différents donjons où sont cachés les fragments d’étoiles. Outre sa mémoire en berne, Annika souffre aussi d’un mal étrange : un manque chronique de détente. Cette dernière ne pourra acquérir la compétence de sauter qu’après avoir récupéré le premier fragment d’étoile. Autant dire que les level-designs sont, heureusement, adaptés à ce handicap. Le jeu sera ponctué de petites missions parallèles telles que ramasser du bois pour reconstruire un pont ou bien retrouver des PNJ afin de compléter des pans de scénario.

Le but est d’arriver au donjon afin de récupérer ce fragment, et pour cela notre héroïne devra « combattre » un boss. Le combat, si je puis dire, sera basé sur un jeu de rythme musical. Au moment de combattre, le rythme, plus soutenu et intense, vous fera savoir que le temps est venu de se préparer à l’affrontement. Pour cela, il faudra sélectionner la difficulté que vous souhaitez et il suffit d’intercepter des boules à gauche ou à droite pour que les sorts soient renvoyés au boss et ainsi affaiblir sa jauge de vie.

Embarquez dans une folle aventure pleine de mignonnerie et de dangers en tout genre grâce à Giraffe and Annika.

La découverte des fonds marins s’avère compliquée car notre héroïne ne peut que nager avec la tête hors de l’eau, au risque de se noyer car sa jauge de vie descend à vitesse grand V à ce moment-là. Même si la présence de cristaux pourrait rendre la découverte des eaux profondes envisageable, les capacités de notre héroïne nous indiquent le contraire. Le manque d’indications peut aussi faire un blocage sur l’avancé du jeu (par exemple si on oublie d’interagir avec un personnage). Pareil pour le passage des heures pour les missions parallèles (1 heure passe en quelques secondes), heureusement que des moyens sont mis à disposition pour faire avancer le temps (lit pour dormir).

Giraffe and Annika, passion Chat

Des « meowsterpieces » sont dissimulés dans le jeu pour remplir un musée et ajouter un peu d’activité au gameplay.

Embarquez dans une folle aventure pleine de mignonnerie et de dangers en tout genre grâce à Giraffe and Annika.

Graphisme et Maniabilité

Le jeu est bercé par des graphismes doux et oniriques que n’aurait pas renié le grand Hayao Miyazaki, et un aspect Cel-Shading vient lisser le tout pour lui donner un côté dessin animé des plus agréable. Rajoutez à ça des cinématiques abordées comme une bande dessinée et une bande-son rythmée et agréable et le voyage aura tous les attributs pour vous faire rêver loin des tracas du quotidien. Niveau maniabilité, c’est là que ça se corse quelque peu. Annika se montre assez raide dans ses déplacements, et la prise en main nous renvoie à des souvenirs agaçants, un temps où maîtriser le personnage principal était un défi en soi. Cet aspect est un peu frustrant mais ne viendra pas non plus vous gâcher l’expérience. Il en ira de votre tolérance et de votre patience, des notions propres à chacun.

Pour conclure…

Agréable à l’œil et aux oreilles, Giraffe et Annika offre une aventure sympathique, pas exempte de défauts (quelques bugs de collisions à déplorer) mais somme toute agréable et distrayante. Nota bene: anglophobes s’abstenir, le jeu est intégralement en anglais et un certain niveau de maîtrise de la langue de Shakespeare sera obligatoire pour suivre un minimum.

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Les graphismes doux et colorés

Les cutscenes sous forme de BD

La musique

Les points négatifs

Pas de traduction en français

La durée de vie du jeu (5h)

La maniabilité du personnage (surtout les sauts)

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer1