Gear Club Unlimited 2 : Tracks Editions

Gear Club Unlimited 2 : Tracks Editions est le tout nouveau DLC de la licence du même nom. Sorti sur Nintendo Switch à la fin du mois d’août 2020, l’éditeur Eden Games et les développeurs de Microids apportent quelques améliorations à cette saga déjà riche en DLC.

Synopsis

Objectifs & histoire

Il y a quelques temps déjà, je vous avais proposé le test de Gear Club Unlimited 2 sur le DLC Porsche Edition. Ici aussi il s’agit d’un DLC supplémentaire, cependant, pour ceux qui ne possèdent pas le jeu de base, il est inclus. L’objectif reste toujours le même : devenir et être le meilleur sur TOUS les circuits proposés. Cependant, une petite nouveauté : vous pouvez affronter les joueurs du monde entier notamment grâce au mode en ligne !

Chaque couple “course / type de voiture” sera affecté dans un classement différent. C’est un peu bizarre, mais au moins ça permet d’être cohérent et de comparer / parler de la même chose. Tout comme dans les autres sports, par exemple si on prend la boxe, on différencie les compétitions en fonction du poids du combattant, car on est d’accord que si un boxeur catégorie poids lourds affronte un poids plume, le match est vite joué et déséquilibré…

Design

Les graphismes n’ont pas bougé d’un iota… Le jeu est toujours très typé “arcade”, et vu qu’il est sur Switch, il n’y a pas une puissance de rendu de fifou. On est très loin d’un Forza, mais ça fait le job. Bien entendu, les belles sont au rendez-vous et également un des mythiques circuits Français… J’ai nommé : le Mans ! Si vous arrivez à finir les 24h, vous décrocherez peut-être la fameuse Ford GT40 MK I qui a remporté cette course en 1968 et 1969. Mais il y a d’autres beautés qui vous attendent : la Nissan GT-R LM Nismo, la Bentley Continental GT3-R, la Mercedes AMG GT3 ou encore la Porsche 919 Hybrid. Que des noms qui sonnent doux à nos oreilles et qui font rêver plus d’un homme… Autre surprise : 13 autres bolides ont eu droit à leur version “motorsport”. Vous retrouverez donc quelques modèles supplémentaires à rajouter à votre collection (garage virtuel), à condition d’avoir remporté suffisamment de courses pour avoir assez de “crédits”.

Gear Club Unlimited 2 : Tracks Editions

Gameplay

Alors là, gros gros changements ! Il ne suffit plus de juste tourner le volant et d’être le plus rapide ! Les développeurs ont rajouté quelques variables dans l’équation, si je puis dire. Vous devez désormais choisir votre gomme (Soft, Medium, Hard) ainsi que votre niveau de carburant. Car oui, pour certaines courses, vous devrez faire un petit arrêt aux stands… Il va falloir redoubler de stratégie pour gagner !

Notez aussi que le poids, la vitesse de pointe et tous les autres paramètres de votre bolide seront aussi à prendre en compte ! Suivant le type de circuit, il va falloir bien choisir car les secondes grattées feront la différence ! Les autres éléments sont inchangés : ce DLC ne change en rien la façon de jouer. Simplement que maintenant il faut tenir compte de certains paramètres cités précédemment.

Ensuite, si vous avez l’âme d’un compétiteur, vous avez accès à un mode multi en ligne. Vous allez pouvoir affronter les joueurs du monde entier ! Cependant attention, en fonction du circuit et du bolide choisi vous serez classé différemment. Comme je le disais plus haut, il faut comparer ce qui est comparable… Enfin, au niveau des courses proposée : les 24h du Mans bien entendu, mais également d’autres courses. En tout, on compte 5 nouveaux circuits et une nouvelle campagne : Endurance Championship (course d’endurance, comme son nom l’indique).

Gear Club Unlimited 2 : Tracks Editions

Mon avis

J’ai pu testé justement sur cette campagne le gameplay “carburant / pneus”… Et franchement, ça y joue beaucoup. On fait le cake 5min en disant “ça passe, ça passe”… Mais quand on se retrouve en panne sur le circuit ou juste rasibus avant la ligne d’arrivée, croyez-moi on a bien les b*****. Comme je le disais plus haut, le poids de la voiture est aussi à prendre en compte… Vous ne pouvez pas savoir comme je hais les petites italiennes (Fiat 500 Abarth pour ne pas les citer) qui me passent sous le nez alors que j’avais choisi une magnifique Dodge Charger… Certe plus grosse, plus rapide, mais beaucoup plus lourde ! Erreur de débutante, me direz vous (et il faut que j’arrête de me prendre pour Dominic Torreto !).

Conclusion

Les nouveautés au niveau gameplay apportent un peu de peps et de difficulté au jeu. Cela rend le titre un peu plus réaliste et ce n’est pas pour déplaire ! On apprécie aussi le mode en ligne, qui lui est vraiment une avancée. Cela manquait terriblement à GCU et désormais tout le monde va pouvoir s’affronter sur les circuits ! Est-ce que les vrais pilotes sont aussi bons en virtuel que dans la vraie vie ? En tout cas, si vous souhaitez le savoir, comptez environ 50 € pour avoir le jeu sur Switch !

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Circuit mythique : le Mans

Nouveaux bolides et versions “motorsport” pour d’autres

Réalisme des stratégies à appliquer

Choix gomme et niveau carburant

Jeu GCU 2 inclus

Les points négatifs

Un peu plus de réflexion

Graphismes

Quelques bugs dans la bande son

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer