Fae Farm : Coasts of Croakia

Fae Farm : Coasts of Croakia est le premier DLC de Fae farm. Il est disponible sur Nintendo Switch ainsi que sur PC via les plateformes Steam et Epic Games Store depuis le 14 décembre 2023.

Ce test a été réalisé sur une version Nintendo Switch fournie par l’Éditeur.

Envie de plus de Fae Farm ! 

Fae Farm : Coasts of Croakia est le premier DLC de jeu de ferme féerique. Si vous n’aviez pas encore succombé à la licence, je vous propose de découvrir notre test puis de continuer avec ce premier DLC. Il faut noter que le DLC est gratuit pour la version Switch et au prix de 9.99€ pour les versions Steam et Epic game. 

Nous voilà propulsés dans un nouvel univers : ​Le Parc Archi-pal-igo. On y accède après avoir discuté avec une énorme grenouille. La quête principale nous emporte dans son nouvel univers rempli de grenouilles et bien plus encore.

De nouvelles mécaniques de gameplay se mettent en place, nous avons en notre possession The Conch. C’est un nouvel outil qui va nous permettre d’apprendre les langues des bestioles présentes sur les différentes îles. Il est parfait pour les convaincre de nous accompagner dans nos aventures. D’autant plus que ces nouveaux amis nous donneront la possibilité de nous équiper de nouveaux bonus.

De quoi donner encore plus de contenu et d’heures de jeu.

Le gameplay

Qui dit DLC dit aussi nouveau gameplay ! Cette mise à jour est vraiment un petit plus. Le gameplay de l’outil The Conch est vraiment fun, il apporte une petite dimension cosy et surprenante au début. De plus, nous avons aussi un petit bestiaire à remplir avec l’ensemble des bestioles qu’il est possible d’avoir. 

Il y a aussi de nombreuses améliorations dans le jeu principal qui se sont ajoutées. Comme par exemple, de nouveaux dialogues, la réserve de la maison contient plus d’objets, les animaux de la ferme ont des réactions un peu plus normales avec nous et la correction de nombreux bugs.

C’est un vrai souffle de détente et de bonheur qui nous arrive via Fae Farm : Coasts of Croakia. Les DLC sont toujours une occasion de retrouver un jeu et de profiter de l’univers encore un peu. Il n’est pas toujours facile de retourner dedans, mais Fae Farm : Coasts of Croakia est vraiment un jeu cosy qui possède une prise en main facile et rapide.

Encore plus ?

Il est à noter qu’un autre DLC de Fae Farm sera proposé prochainement aux joueurs. Il permettra encore d’étendre l’univers et de découvrir des mécaniques supplémentaires. Il est assez difficile de se lasser du graphisme ou encore de l’histoire. Il y a tellement à faire que l’on ne s’ennuie pas vraiment ! Si vous en doutez encore vous n’avez plus qu’à céder à la tentation de plonger dans l’univers et de découvrir toute l’étendue de l’histoire.

Mon avis sur Fae Farm : Coasts of Croakia 

Un DLC peut parfois être une bonne chose comme une mauvaise, Fae Farm : Coasts of Croakia est une bonne surprise. J’ai vraiment pris plaisir à charmer les grenouilles, ainsi qu’à apprendre d’autres langages pour avoir avec moi des compagnons tous plus mignons les uns que les autres. 

Je trouve sympa que le DLC soit gratuit pour les joueurs de Switch, un peu moins pour les joueurs de Steam, moi qui possède les deux plateformes pour jouer avec mes enfants sans souci, j’ai dû investir un peu mais bon une bonne dose de bonheur vaut bien 9.99€ .

Les graphismes sont toujours aussi mignons que dans la précédente version, on est vraiment dans l’univers à fond !

Pour conclure…

Fae Farm : Coasts of Croakia est le premier DLC de Fae farm. Il nous propose un gameplay sympathique ainsi qu’une petite histoire amusante nous permettant de prolonger l’expérience et notre immersion dans cet univers merveilleux !

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Nouveau gameplay

Grenouilles trop mignonnes

Gratuit pour Switch

Les points négatifs

Achat version Steam et Epic

Vous devriez Lire aussi
Captain Tsubasa - Rise of new champions

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading