Articles a la une

Derniers commentaires
test

Exploration d’un esprit tourmenté :…

J’ai testé le jeu Illusion : À Tale of the Mind, un puzzle game dans un monde fantastique. Bien qu’au début j’ai été séduite par l’ambiance cabaret et les jolis jeux d’ombres et lumières, j’ai vite déchanté. À mon sens, certains puzzles sont vraiment durs à comprendre. Je m’attendais à un jeu tranquille au vu des personnages tout mimi, mais visiblement, je me suis trompée.

puzzle game univers cabaret des années 30

Ce jeu m’a fait penser à un mix entre Alice Madness Return et Contrast. La direction artistique propose des graphismes dans un style rétro. Ce monde fantastique est rempli d’animaux étranges et de machines style « steam punk ». Par moment, le jeu propose des tableaux teintés de poésie et de mélancolie. Je suis restée émerveillée devant les éléphants volants dans le ciel accrochés par des ballons.

illusion the tale of a mind puzzle game

J’ai dû regarder la solution en vidéo pour avancer

Je suis restée bloquée un paquet de fois. J’ai dû regarder plusieurs fois la soluce en vidéo pour pouvoir avancer. Le pire, c’est que les énigmes sont vraiment sympas et très jolies à faire avec ce système de superposition d’objets en perspective 3D. Seulement, à mon sens, il manque des indices, car j’ai parfois déjoué le puzzle sans comprendre comment j’avais fait, chose que je déteste faire.

illusion the tale of a mind puzzle game

Fan de jeux d’énigmes ? Connaissez vous We Were Here un puzzle game coopératif à faire à deux.

Une histoire un peu glauque

Malheureusement, je n’ai pas pu connaitre la fin de l’histoire cette semaine. Le scénario a l’air profond et tortueux. Vous incarnez Emma, une fille perdue à l’intérieur de l’esprit de son père, un homme plutôt dérangé, accompagnée de son ami mi-lapin mi-abeille, elle doit résoudre des énigmes et des casse-têtes en trois dimensions pour avancer.

illusion the tale of a mind puzzle game

J’ai commencé le jeu au début de la semaine et je n’ai pas beaucoup avancé alors que j’y ai joué pendant cinq heures. Au début, l’ambiance est vraiment merveilleuse. Cependant, les voix sont un peu insupportables. Notamment celle de la créature lapin-abeille qui vous suit partout et qui répète trente-six fois la même chose. Je reprendrai le jeu à l’occasion, mais je suis déçue de ne pas avoir avancé plus que ça. En fait, tout le fun du jeu s’est évaporé à partir du moment où j’ai dû regarder les solutions à plusieurs reprises.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Décor cabaret année 30
  • Gameplay simple
  • Scénario tortueux
  • Poésie, émerveillement
Les points negatifs
  • Énigmes complexes
  • Voix du lapin assez énervante et redondante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *