Dévolution

J’aime beaucoup découvrir les comics de chez Glenat, on trouve toujours une pépite. J’ai découvert « Dévolution » ce mois-ci, enfin ce n’est pas le seul, mais aujourd’hui on s’attaque à celui-là. Là, on ne recule pas dans les années 50, mais on découvre un monde qui a régressé au stade préhistorique dans nos grandes villes et le monde entier ! Une situation complètement nouvelle pour moi ! Découvrons ce monde fou et un peu bourrin sur les bords !

Dévolution

Synopsis :

Dans un avenir pas si lointain… L’incapacité humaine à enrayer le réchauffement climatique, la surconsommation, la pollution planétaire, amena les politiciens de la Terre à se livrer à une guerre mondiale très sale. Les religions furent désignées (entre autre) responsables des mentalités radicales. On fit alors appel à la science. Car des savants avaient réussi à isoler la partie du cerveau qui croyait en Dieu. Il suffisait dès lors de faire massivement décroître cette zone pour assagir l’humanité. Un produit fut mis au point, le DVO-8, puis inoculé par bombardement sur une base de fondamentalistes religieux, à titre expérimental. Hélas, ce produit était non seulement extrêmement contagieux, mais le facteur régressif s’attaquait à un peu plus que la « zone religieuse » du cerveau. Les créatures de toutes espèces se sont alors mises à régresser, dans le sens inverse de l’évolution intellectuelle, en un phénomène qu’on a appelé « la dévolution ». En moins d’un an, tout ce que la Terre pouvait compter de vivant – hommes, animaux et végétaux – a ainsi sévèrement dévolué. Dans ce contexte, quelques quartiers sécurisés ont moins dévolué que d’autres et comptent bien maintenir leur organisation sociale à un stade légèrement brutal – mais non sauvage. Et un jour, l’une de ces bases, dirigée d’une poigne de fer par le néo-nazi Gil, est visitée par Raja, une jeune femme qui est mystérieusement restée 100% sapiens. Elle annonce qu’elle a besoin d’eau et de vivres, et qu’elle est porteuse d’un antidote à la dévolution, qu’elle doit mener à San Francisco. Or tout cela est un peu trop compliqué pour le bourrin Gil…

Mon avis sur Dévolution

Dévolution

Lorsqu’on a lu ce beau résumé, on ne peut être qu’intrigué par l’histoire. En effet, le scénario est vraiment bien ficelé. On est dans un monde qui a régressé et qui est devenu totalement préhistorique, tout cela à cause d’un virus créé par l’homme pour contenir notre bêtise. Et voici notre super-héroïne qui est totalement immunisée, ici pas de spoil, car ce que je vous révèle est donné dans les premières pages ! Elle a donc en sa possession l’antidote créé par son père et dont elle a été inoculée avant la catastrophe. On la suit dans sa mission de rejoindre San Francisco, mais il est extrêmement difficile pour elle d’y parvenir. L’univers qu’elle côtoie est un peu barbare et les dessins sont autant à l’image. Cela fait rire assez souvent même, car les dialogues sont aussi assez corsés, il faut beaucoup de seconds degrés dans ce comics. Il y a des monstres qui peuvent être gênants. Je rappelle que les animaux et les végétaux ont également régressé !

Dévolution

Vous l’aurez compris, j’ai passé un bon moment dans ce comics à suivre une frêle jeune femme en train de survivre dans un monde qui est totalement bourrin. L’humour et les scènes sont vraiment bien dessinés, on retrouve vraiment ces images d’un ancien temps et des montres sorties de l’imaginaire. Le scénario nous tient en haleine et la fin est assez originale. Les sujets abordés de notre incapacité à bien gérer notre monde sont assez présents. Le pire dans tout cela, c’est que l’on peut se dire qu’en fin de compte, nos savants peuvent vraiment créer ce genre de choses et cela peut vraiment finir comme cela ! On ira dans un monde totalement fantasque !

Dévolution
Pour conclure…

Si vous aimez les bagarres, les paroles bien bourrins et les dessins qui sont assez fous, Dévolution est fait pour vous. Ici, pas de princesse ou de cheval blanc, plein de sangs et de chasses sont présents !

Dans le même genre

Laisser un commentaire