Children

« Attention : Ayez le cœur et l’estomac bien accrochés avant de lire Children » Vous voilà prévenu et cela bien avant votre achat ! En lisant ce livre, il faudra vous attendre à ressentir tout un tas d’émotions : dégoût, peur, intrigue..

Sachez que le manga se compose uniquement de 2 tomes, de quoi prendre juste un peu de votre temps tout en savourant votre livre ! Je vous propose donc de découvrir dès à présent l’univers de cette duologie à travers un court avis qui, je l’espère, vous donnera l’envie de le découvrir à votre tour ! Âmes sensibles s’abstenir.

En regardant les couvertures avant, on remarque très vite le changement d’ambiance… Il vous suffira également de regarder le quatrième de couverture (à l’arrière) pour comprendre que l’atmosphère va très rapidement changer… 

Children

Tome 1 – Children

Sortie le 24 septembre 2020

7,50 euros

216 pages

Âge recommandé : 18 ans et plus

Éditeur : Omaké manga

LE MANGA LE PLUS VIOLENT DE CES DERNIÈRES ANNÉES !

Pour 3 millions de yens, une somme anormalement élevée, le jeune Tôru Igarashi, un étudiant, a accepté un petit boulot de six mois dans un orphelinat situé au fin fond des montagnes, pour s’occuper d’enfants et aider aux tâches d’entretien. Il y fait la connaissance de Sakurako, une jeune adolescente de 14 ans et du groupe d’enfants, un peu méfiants mais néanmoins plein d’énergie. Tout semble bien se passer jusqu’à ce qu’à la nuit tombée, cette ambiance joyeuse ne devienne malsaine et extrêmement sanglante ! Loin du monde, le cauchemar de Tôru ne fait que commencer. Les enfants deviennent d’incroyables machines à tuer, égorger, découper…”

Children

En détail, mais pas trop

L’histoire commence donc avec le jeune Tôru Igarashi arrivant tout juste sur son lieu de travail pour une durée de 6 mois. Un travail qui devrait lui rapporter pas moins de 3 millions de yens !

Notre jeune protagoniste semble serein à l’idée de gagner autant d’argent en gardant simplement des enfants mais il est très loin de s’imaginer ce qui l’attend à l’intérieur.

Très rapidement, celui-ci va faire la rencontre d’une jeune fille, Sakurako Shimizu, qui n’est autre que… la directrice ! Intrigué, Tôru lui demande son âge. Celle-ci lui répond sans tarder : 14 ans.

Children

Par la suite, Tôru va faire la rencontre des enfants de l’orphelinat et il va également devoir faire face aux règles de la maison mais aussi aux horreurs qui se trament dans le bâtiment… C’est sous ses yeux horrifiés que le jeune homme va découvrir des enfants hors du commun, des bambins qui n’hésitent pas à trancher des têtes sans la moindre pitié. Le cauchemar commence.

Dessin

Les deux premières pages sont en couleur, et ce que l’on peut dire c’est qu’elles annoncent très clairement le contenu du livre : du gore à gogo ! On commence donc la lecture en s’attendant à découvrir des morceaux de viande, mais pas n’importe lesquels…

Children

Retrouvez également mon article sur Angels of Death : Rachel, une jeune fille de 13 ans, se réveille amnésique dans le sous-sol d’un mystérieux immeuble qui semble dépourvu de sortie. Tandis qu’elle cherche à s’échapper, elle est attaquée par Zack, un tueur en série tenant une faux et bandé de la tête aux pieds. Désespérée, elle accepte de mourir, mais Zack a une proposition à lui faire avant de la tuer : un pacte macabre qui fera d’eux des partenaires… Quel est donc cet endroit ? Dans quel but le bâtiment a-t-il été scellé ? C’est le début d’une course haletante entre la vie et la mort.

Attendez-vous à découvrir des photos qui pourraient être choquantes.

Children

Tout comme le manga Angels of Death, les émotions se font très vite ressentir à travers les yeux des personnages. Folie, peur, tendresse de la directrice (bien que peu visible) seront présentes tout au long du tome, mais il faut avouer qu’en lisant Children, il faudra s’attendre à beaucoup plus de folie que d’amour.

Certaines images peuvent être très choquantes selon le lecteur. Pour ma part, étant une habituée du “gore”, j’ai trouvé que celui-ci était tout à fait raisonnable. On assiste à plusieurs scènes de boucherie mais cela reste malgré tout classique dans le domaine du meurtre. Cependant, il est difficile d’exprimer un tel acte via des dessins et non un animé. Certains passages sont toutefois très forts en hémoglobine et pourraient choquer bien des lecteurs.

L’horreur commence dès la page 36, le début du cauchemar pour notre jeune adulte.

Children

Mon avis

J’ai découvert Children en farfouillant sur Internet à la recherche de mangas dit “gore”. Je n’ai pas eu besoin de lire le synopsis pour avoir un réel coup de cœur pour celui-ci, la couverture a suffit à me donner l’envie de le lire et effectivement mon instinct ne m’a pas trompée ! Le livre m’a totalement conquise et j’ai beaucoup apprécié le côté enfantin / psychopathe. La fin du tome m’a laissée un énorme suspens et n’a fait qu’augmenter mon envie de continuer ma lecture, après tout le manga se compose uniquement de 2 tomes alors autant aller jusqu’au bout !

Tome 2 – Children

Sortie le 26 novembre 2020

7,50 euros

255 pages

Âge recommandé : 18 ans et plus

Éditeur : Omake Books

Synopsis

La conclusion du manga le plus violent de ces dernières années !

Pour 3 millions de yens, une somme anormalement élevée, le jeune Tôru Igarashi, un étudiant, a accepté un petit boulot de six mois dans un orphelinat situé au fin fond des montagnes, pour s’occuper d’enfants et aider aux tâches d’entretien. Il y fait la connaissance de Sakurako, une jeune adolescente de 14 ans et du groupe d’enfants, un peu méfiants mais néanmoins plein d’énergie. Tout semble bien se passer jusqu’à ce qu’à la nuit tombée, cette ambiance joyeuse ne devienne malsaine et extrêmement sanglante ! Loin du monde, le cauchemar de Tôru ne fait que commencer. Les enfants deviennent d’incroyables machines à tuer, égorger, découper…

Ce second tome conclut ce récit extrêmement violent !

En détail, mais pas trop

Si vous n’avez pas lu le tome précédent, gare au spoiler !

Nous retrouvons donc Tôru se réveillant dans son lit et découvrant avec horreur la tête de sa jeune amie. C’est l’incompréhension totale pour lui. Qui aurait pu lui vouloir du mal ? Quelqu’un aurait-il entendu leur conversation et le projet de partir ? C’est ce qu’il va essayer de comprendre jusqu’à ce que les bambins arrivent terrifiés dans la chambre…

Children

Pourquoi Tôru aurait-il commis un tel geste, lui qui appréciait tellement la jeune fille… Pourtant, il en est persuadé, il n’a pas commis un tel crime malgré les accusations ! Ce qui est sûr, c’est que le décès de la jeune fille, au-delà des questions, a provoqué bien d’autres sentiments : la joie de la directrice ! Tôru a réussi, il a enfin tué quelqu’un… mais est-ce vraiment lui ? À vous de le deviner ! Ce sera également à vous d’en découvrir plus sur l’enfance de Tôru.

Dessin

On repart sur le même style de dessin, très sombre et très gore à la fois. Suite aux événements, la folie est de plus en plus présente, que cela soit par les gestes ou par le regard des enfants.

Même si cela n’est pas explicité dans le livre, on peut clairement ressentir un message que l’auteur souhaite nous faire parvenir.  Les enfants sont bien souvent victimes de torture, que cela soit physique ou morale. Cette fois-ci, ce sont les enfants qui ont le dessus et qui contrôlent la situation ! Plus de parents, la liberté s’offre à eux, il aurait peut-être mieux valu leur recommander le pays imaginaire plutôt que le dépeçage.

Children

Mon avis

Quels rebondissements et quelle fin ! Le tome est tout aussi gore que le premier, l’ambiance est également identique, le combo parfait pour vous sentir à l’aise en lisant ce deuxième volume… En le lisant, je ne m’attendais pas du tout à ce genre de scénario. Malheureusement, la fin nous donne beaucoup trop envie d’une suite, il faudra toutefois utiliser votre imagination car c’est la fin de Children. Malgré tout, le tome répond en grande partie à nos interrogations, en particulier sur la directrice et Tôru.

Children
Pour conclure…

Children fût ma deuxième lecture manga et très certainement mon deuxième coup de cœur après Angels of Death. Les tomes m’ont été offerts par une amie qui connaissait très bien mes goûts en particulier pour le gore et elle a clairement tapé dans le mille en m’offrant cette duologie. J’ai beaucoup aimé que le livre compte des enfants en tant que personnages principaux. Malgré ce côté très enfantin, les tomes s’annoncent très sombres.  Amateurs de gore, je vous recommande grandement de les lire !

Dans le même genre

Laisser un commentaire